Deux principales préoccupations pour les Clippers avant le début de saison

Deux principales préoccupations pour les Clippers avant le début de saison

Pas d’Austin Rivers (fessier droit), pas de Danilo Gallinari (entorse de la cheville gauche) et pas de Sam Dekker (oblique gauche) pour les Clippers dans leur défaite 134-106 contre les Blazers hier. Pas les meilleures conditions donc pour mettre en place un d’équipe dans un roster qui a enregistré 9 nouvelles arrivées au cours de l’été.

« Ce n’est pas bon pour nous de n’avoir ni Gallo ni Austin à l’entraînement. On veut vraiment qu’ils soient sur le terrain mais parce qu’on fait beaucoup de choses différentes. L’avantage qu’ont nos adversaires sur nous c’est le peu de minutes que nous avons joué ensemble, non seulement en match mais aussi à l’entraînement » Doc Rivers à l’OC Register

Des trois, Gallinari serait le plus proche d’un retour. Pour Rivers et Dekker, on est pour le moment plus dans le flou. En leur absence, Milos Teodosic et, Wesley Johnson et Sindarius Thornwell ont été titularisés. Les Clippers joueront leur dernier match de pré-saison vendredi contre les Lakers, après avoir joué les Kings la veille. Ce sera ensuite à nouveau les Lakers au Staples Center le 19 octobre pour l’ouverture de la saison.

« Ce n’est pas super comme situation, surtout qu’on a beaucoup de nouveaux joueurs et qu’on fait beaucoup de nouvelles choses. Mais on ne peut rien y faire. Je ne vais pas rester là à m’en faire. Il faut qu’on apprenne tout ça à tous les autres. Quand vous effectuez autant de changements, vous préféreriez faire 20 matchs de pré-saison. Pas nos joueurs je le sais, mais les entraînements aident bien. On fait plus de matchs que d’habitude, donc c’est comme ça qu’on va devoir le faire » Doc Rivers

[Partez voir Warriors-Spurs et Warriors-Mavs]

Autre potentielle inquiétude pour l’ex-équipe de Chris Paul, devenue celle de Blake Griffin, la défense. Ça joue vite en attaque, mais ça à peine à revenir en défense.

« Il faut qu’il y ait un équilibre. Actuellement, le rythme auquel nous jouons est difficile à jouer et fait du mal à notre défense je pense. On doit être en meilleure condition physique. Ils veulent continuer à jouer vite en attaque, mais ils ne veulent pas le faire en défense » Doc Rivers

Exemple flagrant hier, les 43 points encaissés dans le 2ème quart-temps, en laissant les Blazers (menés 15-3 en début de match) shooter à 62.5%. Damian Lillard a inscrit 16 de ses 35 points dans la période.

Facebook Comments

Leave a Reply