Stats NBA : Indiana chaud bouillant derrière l’arc, Joel Embiid et Ben Simmons, un duo qui fait peur

Stats NBA : Indiana chaud bouillant derrière l’arc, Joel Embiid et Ben Simmons, un duo qui fait peur

Il y avait 12 matchs en NBA cette nuit, voilà les faits marquants.

Indiana chaud bouillant derrière l’arc

Les Pacers n’ont pas loupé grand chose à trois points cette nuit dans leur victoire contre les Cavaliers (124 à 107). Ils ont inscrit 16 de leurs 26 tentatives (61,5%). La dernière équipe visiteuse à avoir un pourcentage supérieur à 60% derrière l’arc en ayant pris 25 shoots à Cleveland était le Magic le 28 décembre 2010. Ils avaient shooté à 61,3% (19 sur 31) et remporté la victoire sur le score de 110 à 95. C’est la deuxième fois de leur histoire que les Pacers dépassent les 60% à trois points à l’extérieur après un match contre Washington, en novembre 2015.

 

Un dynamic duo aux Sixers

Lors de la victoire des Sixers contre les Hawks (119 à 109), Joel Embiid a marqué 9 de ses 16 tentatives, pris 12 rebonds et distribué 6 assists pendant que Ben Simmons était à 8/16 aux tirs, en plus de prendre 13 rebonds et de signer 9 passes décisives. La dernière fois que deux coéquipiers ont pris 15 shoots en en mettant la moitié, pris 12 rebonds et distribué 6 assists, c »était il y a plus de 30 ans, le 9 novembre 1985. Clark Kellogg (9/17, 12 rebonds et 6 dimes) et Steve Stipanovich (9/17, 13 et 8) avait alors fait la même performance, sous le maillot des Pacers dans une victoire contre les Suns. Pour les Sixers, un tel événement remonte au 10 février 1967, avec deux grosses performances du monstre Wilt Chamberlain (16/21, 24 rebonds et 12 passes) et de Billy Cunningham (8/15, 12 et 7).

 

Malik Monk a fait parler la poudre

Khris Middleton a eu beau claquer 43 points (career high), les Hornets se sont quand même imposés contre les Bucks (126 à 121). La faute à une grosse performance du banc de Charlotte qui a inscrit 52 points, dont 25 (dont 5 trois points) pour le seul rookie Malik Monk. Sur les trois dernières saisons, seuls trois autres rookies sont sortis du banc en inscrivant 25 points avec cinq flèches longue distance : Tim Hardaway Jr (deux fois en 2013-2014), Nikola Mirotic (deux fois en 2014-2015) et Jonathan Gibson (la saison dernière). C’est la deuxième fois seulement dans l’histoire des Hornets qu’un rookie signe cette performance après Tony Delk en avril 1997 (25 points et cinq threes) dans une win contre les Celtics.

 

T.J. Warren claque une performance digne du Shaq

T.J. Warren a marqué 40 points (career high) dans la victoire des Suns contre les Wizards (122 à 116). Warren a marqué 16 de ses 22 shoots (72%). Le dernier joueur des Suns à avoir inscrit 40 points à 70% aux tirs (20 tirs tentés minimum) était Shaquille O’Neal (45 points à 20/25) en février 2009.

 

Bon départ en vert pour Kyrie Irving

Kyrie Irving a marqué 22 points dans la victoire des Celtics contre les Kings (113 à 86). Sur ses huit premiers matchs avec Boston, Irving a marqué 174 points et s’est emparé du même coup d’un record auparavant détenu par Kevin Garnett en 2007. L’ailier fort avait commencé sa carrière chez les verts avec 173 points en 8 matchs.

 

Lauri Markkanen continue d’impressionner.

Les Bulls ont perdu contre le Heat cette nuit (97 à 91) mais le rookie Lauri Markkanen a marqué 25 points et capté 8 rebonds. Il a donc, pendant ses 6 premiers matchs NBA, inscrit 103 et pris 56 rebonds. C’est le 40ème joueur dans l’histoire NBA a avoir réussit une telle performance. Seuls trois l’ont fait dans les 25 dernières saisons : Lamar Odom en 1999 (113 et 55), Blake Griffin en 2010 (111 et 60) et Ben Simmons cette année (105 et 57).

On allume à tout va chez les Rockets

Les Rockets ont mis 19 de leurs 52 tentatives à trois points dans leur victoire de cette nuit contre les Knicks. Entre les saisons 1979/1980 et 2015/2016, aucune équipe n’avait shooté 50 fois derrière l’arc. La saison dernière, Houston l’a fait 11 fois, les Celtics et les Knicks une fois chacun. Cette saison, c’est la deuxième fois que les Rockets tirent autant de loin. Aucune autre équipe ne l’a fait.

 

On n’arrête plus l’attaque du Magic

Après leur victoire contre Memphis (101 à 99), le Magic est maintenant à 6 victoires pour 2 défaites. Les joueurs d’Orlando ont inscrit 919 points au cours des huit matchs qu’ils ont disputé jusqu’à maintenant. C’est la deuxième meilleure performance de l’histoire de la franchise après les 934 pions en huit matchs (là aussi 6 victoires et 2 défaites) de la saison 1994/1995.

 

Boogie, un géant parmi les nains

DeMarcus Cousins a fait filoche sur 5 trois points, distribué 6 assists et piqué 6 ballons dans la défaite des siens contre Minnesota (104 à 98). C’est le 60ème joueur de l’histoire à marquer 5 trois points, en plus de 5 passes et 5 steals. Mais avec ses 2m11, Cousins est le plus grand joueur de cette liste, loin devant Robert Covington et ses 2m06.

 

Jokic est une machine

Avec ses 16 rebonds et ses 10 assists, Nikola Jokic a mené ses Nuggets à la victoire contre les Raptors (129 à 111). C’est la troisième fois de sa carrière que le pivot serbe finit avec au moins 15 rebonds et 10 passes décisives après deux matchs contre les Warriors et les Bulls en février dernier. Le seul autre joueur qui a fait cette perf autant de fois est Fat Lever, avec 7 matchs de ce type entre 1987 et 1990.

 

Donovan Mitchell anime le banc du Jazz

Donovan Mitchell a marqué 28 points en sortie de banc dans la victoire du Jazz contre les Blazers. Le dernier rookie à avoir inscrit autant en tant que remplaçant pour Utah est Darrel Griffith (37 pions) en 1980 pour mener le Jazz à la victoire contre les Mavericks. C’est d’ailleurs le seul match de la saison qu’il a commencé sur le banc.

Via ESPN.

Leave a Reply