Ces Celtics ont quelque chose de spécial

Ces Celtics ont quelque chose de spécial

Déjà privés d’Al Horford et Gordon Hayward, les Boston Celtics ont pris un coup sur la tête, c’est le cas de dire, lorsque Kyrie Irving s’est écroulé après avoir pris un coup de coude involontaire en pleine tête d’Aron Baynes. Après moins de deux minutes ils se sont retrouvés sans leur meneur de jeu et tout s’annonçait très très compliqué. Cela s’est confirmé puisqu’ils ont vécu un véritable calvaire en premier quart, limités à 11 points à 5/19 et 5 ballons perdus. Résultat : les Hornets se sont retrouvés avec 16 points d’avance en second quart. On ne donnait pas cher de la série de 10 victoires mais c’est mal connaître cette équipe de jeunes morts de faim !

Ma NBA avec Nicolas Batum : « Je me retrouve comme un con là face à mon idole et je me mets à trembler ! »

« Je me rappelle durant un temps mort, le coach a dit ‘Nous allons remporter ce match et la salle va devenir folle. Nous étions vraiment abattus. Nous étions menés de 15 points. Mais il savait que nous allions remporter ce match et que le public allait rentrer en jeu. Ca allait devenir fou et c’est ce qui s’est passé. » Terry Rozier

« Au début du dernier quart, j’ai dit : ‘Hey, les gars, pour la plupart vous n’avez jamais connu ça, être dans cette position, dans un match comme ça. Mais si vous faites quelques stops et que vous enchaînez quelques paniers, cette salle va s’embraser. » Brad Stevens

« Brad, c’est un gourou ! » Morris

Après 3 quarts les Celtics étaient menés de 12 points mais ce moment fou est arrivé en dernier quart, entamé par un énorme 16-3 qui a mis le feu au TD Garden ! A 4’05 de la fin Boston a pris la tête sur un panier de Jaylen Brown. Shane Larkin et Terry Rozier ont été deux des grands artisans de ce succès, auteur respectivement de 16 et 15 points en sortie de banc. Jayson Tatum, de retour de blessure, a lui aussi été précieux avec 16 points dont 4 dans le money time.

« Nous sommes une équipe coriace mentalement. Nous sommes jeunes mais nous croyons en nos coéquipiers. Nous croyons en nous. En NBA, il y a toujours des joueurs absents, donc vous devez être prêt, et aujourd’hui beaucoup de gars ont répondu présent. Nous avons beaucoup de joueurs qui peuvent faire des choses en fin de rencontre. Nous restons unis. Nous sommes jeunes, je ne sais pas quelle est la moyenne d’âge de cette équipe, mais nous sommes tenaces, affamés. Nous ne voulons pas perdre le moindre match. »

Après un premier passage difficile en NBA, Larkin a fait très bonne impression durant la pré-sasion et a donc été conservé. S’il joue peu, cette nuit il a profité de l’occasion pour se montrer à la hauteur avec 16 points à 5/8 en 17 minutes pour un plus/minus de +15 !

« Je suis toujours concentré. C’est mon boulot. Je ne sais pas quand je vais avoir des opportunités. Ce soir j’ai mis des shoots au début et le coach a continué de s’appuyer sur moi, donc j’ai essayé de faire de mon mieux. » Larkin

Marcus Morris, à peine de retour à la compétition, a été très important avec 14 points et un très bon boulot en défense sur Kemba Walker en fin de match.

« C’est très difficile de rester devant Kemba. C’est un bon meneur, très malin. Je le regarde depuis un moment donc je savais qu’il allait tenter son step-back à un moment. J’ai essayé de rester sur lui et de le stopper. » Morris

 

 

Via ESPN

Leave a Reply