Tony Parker : « J’essaie de me dire ‘allez, on y va !’ mais ça prend du temps »

Tony Parker : « J’essaie de me dire ‘allez, on y va !’ mais ça prend du temps »

Sept mois après sa blessure au quadriceps gauche, Tony Parker est sûr le chemin du retour. Même si aucune date n’a encore été annoncée, sa rééducation avance plus vite que prévue et toutes les inquiétudes quant à son retour à un haut niveau ont été balayées.

« Il a été catégorique, il reviendra plus vite que ce que tout le monde pensait. » Gregg Popovich.

Mais, si tout les signaux sont aujourd’hui au beau fixe, ça n’a pas toujours été le cas comme l’explique le joueur.

« Certains médecins disaient que je ne pourrais plus plier le genou comme avant. J’étais obsédé par ça, plier mon genou, pendant les deux premiers mois parce que je savais que si j’y arrivais, tout se passerait bien. » Tony Parker.

Et il y est finalement parvenu. Un tout petit accomplissement mais qui a fait énormément de bien au meneur. D’autant plus qu’il ne pensait jamais au départ devoir s’absenter des parquets aussi longtemps.

« Je ne savais pas que c’était une blessure aussi grave. Je me disais que c’était juste une hyper-extension ou quelque chose du genre. » Tony Parker.

Et si dès l’arrêt du jeu par les arbitres, nombreux étaient ceux qui craignaient ne jamais revoir le joueur des Spurs sur un terrain, lui n’y a jamais pensé.

« Cela ne m’a jamais traversé l’esprit. Dans ma tête je me disais juste que j’allais bosser dur et que j’allais revenir. J’ai toujours été positif de ce côté là. Peu importe ce qu’on disait, je n’écoutais pas vraiment. Parce que pour bien guérir il faut y croire. » Tony Parker.

Et y croire, c’est déjà quelque chose de compliqué. Surtout au début quand chaque petit geste est difficile.

« Pendant trois semaines après la chirurgie, j’étais paralysé. Je ne pouvais plus bouger. J’ai dû tout réapprendre, à marcher puis à courir et sauter. Ça a pris beaucoup de temps. Je devais être patient et discipliné. » Tony Parker.

Quatre mois après sa blessure, une fois tout ce travail effectué, le joueur de 35 ans est retourné à la salle de musculation.

« Il n’a jamais fait autant de musculation depuis son arrivée en NBA. On l’a toujours poussé à en faire, mais cette année, c’est un monstre. » Gregg Popovich.

Le staff des Spurs espère le voir de retour en décembre, et ce avec des risques de rechute infimes. Mais pour l’instant, Tony Parker, n’est pas encore totalement à son aise sur le parquet.

« C’est normal d’être hésitant, mais ce n’est pas de la peur. C’est inconscient. « J’essaie de me dire ‘allez, on y va !’ mais ça prend du temps. » Tony Parker.

En attendant son retour sur les parquets, Dejounte Murray engrange de l’expérience. Le tout jeune meneur, appelé à prendre la succession de Tony Parker, joue plus de 22 minutes par match depuis le début de la saison et montre déjà de belles promesses.

Via San Antonio Express News.

Facebook Comments

Leave a Reply