Goran Dragic : « Un match horrible, de la première à la dernière minute »

Goran Dragic : « Un match horrible, de la première à la dernière minute »

Auteur d’une superbe seconde partie de saison lors de l’exercice 2016-17, le Heat de Miami ne continue pas vraiment sur sa lancée en ce premier mois de compétition. Les Floridiens affichent un bilan très moyen de 7-9 et hier soir ils ont été corrigés devant leur public par les Pacers sur le score de 120 à 95. Ils ont totalement explosé en 3ème quart où ils ont pris un 12-0 et sur les 12 minutes un 32-13 ! Ils ne s’en sont jamais remis. Après la rencontre, Erik Spoelstra et ses joueurs étaient incapables comment ils avaient pu passer d’une superbe victoire à Washington à une défaite aussi décevante.

Il faudra rapidement trouver une solution si l’équipe, menée de jusqu’à 30 points face aux Pacers et qui n’a réellement pu compter que sur l’adresse (7/12 à 3-points) de Wayne Ellington, veut être compétitive pour la réception de Boston (série de 15 victoires en cours) mercredi.

« D’un manière ou d’une autre il va falloir élucider tout ça. Il faut que je regarde la vidéo, que j’évalue ça et que je trouve des solutions. Pour l’instant je ne ne peux pas expliquer que nous ayons pris 120 points en jouant d’une façon très peu inspirée. On trouvera une solution. On trouvera un moyen de jouer un Miami Heat basketball, d’une manière ou d’une autre. Je ne peux pas vous dire pourquoi nous ne sommes pas fiables pour le moment. » Erik Spoelstra via Miami Herald

« Il n’y a pas de réponse. C’est une performance embarrassante de notre part. Mais on sait que c’est un problème que nous avons. La régularité, l’effort et l’énergie, c’est quelque chose que nous pouvons contrôler. On ne peut pas contrôler les shoots qui rentrent ou non tous les soirs. Mais on peut contrôler notre degré d’effort et d’énergie à chaque match. Je crois que parfois on oublie le goût amer qu’on avait dans la bouche à la fin de la saison dernière. On doit s’en souvenir tous les soirs. » Wayne Ellington

« Un match horrible, de la première à la dernière minute. Ça ne vient pas du système parce que c’était le même l’année dernière. Si vous jouez avec beaucoup d’énergie vous pouvez corriger certaines erreurs que vous faites d’habitude. On ne doit pas oublier ce match parce que si on l’oublie alors on ne corrige rien et on pourrait refaire le même match dans le futur. On doit corriger ça pour que ce match ne se reproduise pas. » Goran Dragic (8 points ou moins sur ses 2 derniers matchs)

[Retrouvez ici notre interview de Kevin Durant]

Dans ce match, Miami (dont l’un de meilleurs scoreurs Dion Waiters a terminé à 0/10 !) a enregistré son record de tentatives à 3-points dans un match cette saison avec 37 (13/37, 35.1%). L’équipe a également dû attendre le début du 4ème quart-temps avant d’aller pour la deuxième fois du match sur la ligne des lancers-francs…

« Je ne dirais pas qu’on compte trop sur les 3-points dernièrement. Je pense qu’ils ont fermé l’accès à la peinture. Mais on doit quand même continuer à y aller. Nos attaquants doivent continuer à aller dans la peinture, attaquer, attaquer et attaquer, forcer des fautes. C’est quelque chose sur lequel on va continuer à progresser. » Wayne Ellington

Pour la première fois depuis le 12 novembre 2014, le Heat n’a pas battu Indiana à l’AmericanAirline Arena (les Pacers restaient sur 6 défaites de rang à Miami).

« On a bien fait circuler le ballon et on a rentré nos shoots. » Nate McMillan

« On devait faire un super départ en seconde mi-temps et c’est ce qu’on a fait. » Victor Oladipo

Face à un Hassan Whiteside limité à 22 minutes pour 15 points à 6/9 et 7 rebonds (fin de sa sa série de 20 double-doubles consécutifs) et remplacé par Bam Adebayo sans grand succès dans le 3ème quart, Myles Turner a donné le ton dès le début du match en inscrivant les 6 premiers points de son équipe pour finir à 25 points à 11/14, 7 rebonds, 4 passes et 4 contres en 31 minutes. Bojan Bogdanovic a lui mis le feu à 3-points avec un 6/10.

« Je ne sais pas, je n’y pense pas trop. Il voulait sûrement juste voir ce qu’allait faire Bam. Je ne peux pas en dire beaucoup plus. C’est nul. Ils sont venus ici et nous ont cogné dans le menton. » Hassan Whiteside

Facebook Comments

Leave a Reply