Bogdan Bogdanovic : « j’ai toujours eu confiance pour prendre le dernier shoot »

Bogdan Bogdanovic : « j’ai toujours eu confiance pour prendre le dernier shoot »

Avec un bilan de 6 victoires pour 14 défaites, les Sacramento Kings sont une des plus mauvaises équipes NBA. Et pourtant, ils sont parvenus à s’imposer contre les Golden State Warriors, champions en titre, cette nuit sur le score de 110 à 106. Si le meilleur scoreur côté Sacramento s’appelle Willie Cauley-Stein avec 19 unités, les joueurs de Dave Joerger peuvent remercier leur rookie de 25 ans Bogdan Bogdanovic. C’est lui qui inscrit le panier sur la tête de Draymond Green pour prendre l’avantage à quelques secondes de la fin de la rencontre et c’est encore lui qui enfonce le clou avec deux ficelles aux lancers francs quelques instants plus tard.

« Toute ma vie j’ai eu confiance pour prendre le dernier shoot. » Bogdan Bogdanovic.

Il faut dire que le rookie a déjà pas mal d’expérience en Europe avec quatre saisons au Partizan Belgrade et trois à Fenerbahçe. Mais cela ne veut pas dire pour autant que Bogdanovic n’a pas besoin d’un temps d’adaptation à la NBA.

« J’essaie d’être toujours prêt. Le coach me répète d’être agressif et de le rester. Mais c’est une mentalité à laquelle je dois m’adapter. En Europe, le rythme du match est différent. » Bogdan Bogdanovic.

Un état d’esprit que tente également de lui apprendre Vince Carter, notamment sur sa manière de tirer lorsqu’il ne parvient pas à marquer.

« J’ai l’impression qu’il doit un peu exagérer son shoot dans ces moments-là jusqu’à ce que ça rentre à nouveau avant de retrouver sa mécanique de tir très fluide. » Vince Carter.

Les Kings souhaiteraient également que leur pépite prenne plus de shoots. Cette nuit encore, il n’en a tenté que 7. Pour que Bogdanovic augmente son volume de tirs, le staff essaie de lui faire comprendre que les échecs n’ont pas grande importance.

[Interview] Joakim Noah : « Dix mois que j’attendais ce moment »

« Je lui dis d’être positif, et ce n’est pas de la motivation à court terme. On risque de ne pas être très bons pendant encore quelques années. Il y a certaines choses sur lesquelles on pourrait être meilleurs, mais il a toute ma confiance. » Dave Joerger.

Avec 9,5 points, 2,2 rebonds et 1,9 assists de moyenne, Bogdanovic est l’auteur d’un début de saison plutôt réussi. Mais il a la chance d’évoluer dans une équipe qui lui donne carte blanche et qui manque de scoreur. Ça tombe bien, le scoring est sa qualité première.

Via SacBee.

Leave a Reply