Kristaps Porzingis : « Enes Kanter a été monstrueux »

Kristaps Porzingis : « Enes Kanter a été monstrueux »

Les Knicks continuent leur petit bonhomme de chemin. Alors que beaucoup les voyaient dans les tréfonds de la conférence Est, ils affichent après leur victoire de cette nuit contre le Heat (115 à 86) un bilan de 11 victoires pour 10 défaites et s’accrochent du même coup à leur neuvième place. Mais le plus impressionnant dans ce dernier match, plus que le score, est la manière dont ils ont remporté la rencontre. En effet, les joueurs de Big Apple ont vu leur franchise player et meilleur scoreur Kristaps Porzingis sortir sur blessure après deux minutes de jeu pour ne plus revenir sur le terrain. De quoi faire douter bien des équipes, mais pas les Knicks, qui ont trouvé des ressources pour infliger un violent blow out au Heat. La première explication à cette performance est le gros match du pivot Enes Kanter, particulièrement motivé pour ce match.

« J’étais tellement hypé. J’étais excité et j’avais soif de sang. Je voulais entrer sur le terrain et mordre l’oreille de quelqu’un. » Enes Kanter.

Le turc a refréné ses pulsions et terminé la première mi-temps avec un gros double double (18 points et 13 rebonds) et, même s’il a ensuite gentiment ronronné pour finir le match avec 22 points et 14 rebonds, il a porté sa franchise sur ses épaules. De quoi s’attirer les félicitations de ses coéquipiers.

« Enes a été monstrueux aujourd’hui. C’est un monstre au rebond et il nous donne tellement d’énergie… On sent toujours sa présence. » Kristaps Porzingis.

Avec 6 rebonds offensifs en première mi-temps, Kanter a roulé sur la raquette du Heat, certes privée d’Hassan Whiteside. Et, comme on peut s’en douter, son coach Jeff Hornacek s’est montré très heureux de sa performance.

« Il a capté tous les rebonds offensifs ce soir, cela nous a donné des deuxièmes chances et de bons tirs près du panier. En plus, c’est très démoralisant pour une équipe qui défend bien pendant 20 secondes et qui force un gars à louper son shoot : elle voit arriver un Enes Kanter sauvage qui reprend le ballon et le met dans le panier. » Jeff Hornacek.

Pour l’instant, Kristaps Porzingis se montre rassurant sur sa blessure. Mais si son entorse est plus grave que prévu, les Knicks auront besoin d’un Enes Kanter au top de sa forme pour espérer se maintenir à portée de fusil des playoffs. Arrivé cette été à New York dans le cadre du transfert de Carmelo Anthony, le pivot de 25 ans affiche pour l’instant des moyennes de 14,1 points à 64% aux tirs et 10,4 rebonds par match.

Via New York Post.

 

Leave a Reply