Il y a 34 ans : Le match le plus prolifique de l’histoire NBA entre les Denver Nuggets et les Detroit Pistons

Il y a 34 ans : Le match le plus prolifique de l’histoire NBA entre les Denver Nuggets et les Detroit Pistons

Retour dans le temps, exactement 34 ans dans le passé, le 13 décembre 1983. Ce jour là un événement va marquer la NBA.

Lors du match entre les Denver Nuggets et les Detroit Pistons, dans la «mile high city » de Denver, les deux équipes vont réaliser une des performances les plus extraordinaires de l’histoire de la NBA. Ce jour-là ils vont se livrer une bataille épique…

Les Bad Boys de Detroit, emmenés par Isiah Thomas se déplaçaient donc dans le Colorado pour affronter les Nuggets de Doug Moe et leur fameux run and gun. Du côté des effectifs, des noms bien connus, Isiah Thomas, Bill Laimbeer, John Long pour Detroit et Kiki Vandeweghe, Alex English, Dan Issel côté Nuggets.

Depuis 1981 Doug Moe est à la tête de Denver et il va y mettre en place le run and gun, un jeu d’attaque à outrance où tout ce qui compte c’est marquer plus que son adversaire. Moe va rester 9 ans à la tête des Nuggets, avec des statistiques impressionnantes en attaque pour son équipe mais avec des résultats plutôt moyens.

Les Nuggets sous Doug Moe
Année V-D P/M (en NBA)
81-82 46-36 126.5 (1st)
82-83 45-37 123.2 (1st)
83-84 38-44 123.7 (1st)
84-85 52-30 120.0 (1st)
85-86 47-35 114.8 (4th)
86-87 37-45 116.7 (4th)
87-88 54-28 116.7 (1st)
88-89 44-38 118.0 (2nd)
89-90 43-39 114.6 (3rd)

Sous sa houlette Denver terminera 4 saisons consécutives à plus de 120 points, notamment grâce à leurs 2 têtes d’affiche, Alex English et Kiki Vandeweghe, deux formidables attaquants.

Ce soir du 13 décembre 1984 on s’attendait donc comme à l’habitude à un match offensif flirtant avec les 120 points, Detroit n’étant pas encore les Bad Boys de la fin des années 80 et ils étaient même la 3ème meilleure attaque de la ligue (117.1 points par match). Et le public ne fut pas déçu, Detroit l’emporta sur le score totalement irréel de 186-184 après 3 prolongations ! Non vous ne rêvez pas il y a bien eu 370 points dans ce match, ce qui constitue bien évidemment le record en NBA.

Le match joué à la McNichols Sports Arena dura 3 heures et 11 minutes. En combiné les deux équipes ont réussi 142 tirs sur 251 tentés (56.6%). Detroit tira 60 lancers francs, contre 57 pour Denver. Ce match détient un autre record, celui du nombre de passes décisives avec 93 au total ! (dont 17 pour Isaiah Thomas)

Isaiah ThomasIsiah Thomas distribua 17 passes décisives

Le nombre de rebonds ne fut pas mal non plus avec 113 rebonds au total, mais aussi bizarre que cela puisse paraître, seuls deux joueurs ont dépassé les 10 rebonds, Laimbeer et English avec 12 chacun. Au niveau des points marqués, « seulement » 6 joueurs de chaque équipe ont dépassé les 10 points, ce qui pour un match à plus de 180 points est en somme très peu. Vandeweghe finit meilleur marqueur avec 51 points et English en ajoute lui 47 pour Denver. Du côté de Detroit deux joueurs finissent aussi à plus de 40 points, Isiah Thomas (47) et John Long (41). Un nouveau record là aussi, c’est l’unique fois dans l’histoire de la NBA que 4 joueurs ont marqué plus de 40 points dans le même match. A noter aussi les 35 points de Kelly Tripucka et les 28 de Dan issel.

A la mi-temps, les 9655 fans voient les deux équipes rentrer aux vestiaires à égalité 74-74. Un score déjà impressionnant, mais pas tant que ça quand on sait que l’année précédente Denver avait réalisé 14 matchs à plus de 140 points. Au retour des vestiaires, Detroit comptait 3 points d’avance à la fin du 3èmequart, mais Denver inversait la tendance et se retrouvait en tête 145-142 à quelques secondes du terme. Bill Laimbeer était alors victime d’une faute. Il rentra le premier lancer et rata volontairement le second. Isiah Thomas récupéra le ballon qui traînait et égalisa. Le match alla donc en prolongation, la première de 3 consécutives. Detroit aurait cependant pu, avec un peu plus d’adresse aux lancers francs (37 sur 60) s’imposer dès le temps réglementaire.

A l’entame de la prolongation les deux équipes étaient à 26 points du précédent record de points (316 points lors du match Philadelphia Warriors – New York Knicks le 2 mars 1962 lorsque Wilt Chamberlain marqua 100 points). Denver prit le large, menant de 5 points, mais grâce à un 7-2 pour conclure la prolongation Detroit égalisa, notamment grâce à l’unique tir à 3 points du match (vous ne rêvez pas, c’était le premier tir à 3 points réussi dans ce match !) d’Isiah Thomas.

Le record de points fut battu durant la 2ème prolongation. Prolongation durant laquelle Tripucka marqua les 12 points de Detroit ! Il déclara après le match « le match durait trop, on se demandait si on trouverait un endroit ouvert pour manger à la fin de la rencontre ». Mais Denver repoussa le repas des Pistons en forçant une 3ème prolongation 171-171.

Dan Issel, le « big men » de Denver

Detroit finira par faire la différence dans la dernière prolongation qui se solda par un tir à 3 points juste avant le buzzer, portant le score final à 186-184.

Voici la feuille de match originale :

 

Depuis ce jour, les joueurs du match ont été interrogés sur cet exploit et les réactions ont été les mêmes :

 “Tout le monde était tout le temps en mouvement,” déclara English « c’est comme si personne ne pouvait rater un tir.

« un match de summer league, aucune défense…ce fut du run an gun du début à la fin » déclara Vinnie Johnson.

Pour Bill Laimbeer :

“Aucune équipe ne pouvait se détacher. Ça allait constamment d’un bout à l’autre du terrain, mais pourtant aucune équipe n’arrivait à prendre plus de 2 ou 4 points d’avance »

 

Voici tous les records battus ce jour là :

Les records du match
Les 2ème meilleures perfs en italiques

Plus grand nombre de points inscrits par 2 équipes – 370
337, Milwaukee à San Antonio (3OT), 6/3/82Plus grand nombre de points par une équipe – 186, Detroit
184, Denver (même match)

Plus grand nombre de points par une équipe battue – 184, Denver 
166, Milwaukee (à San Antonio, 3OT), 6/3/82

Plus grand nombre de paniers marqués par deux équipes- 142
136, Milwaukee à San Antonio (3OT), 6/3/82

Plus grand nombre de paniers marqués par une équipe- 74, Detroit 
72, Boston contre. Minneapolis, 27/2/59

Plus grand nombre de passes decisives distribuées par 2 équipes : – 93
90, Rochester contre. Minneapolis, 23/1/57

Plus grand nombre de joueurs à plus de 40 pts dans un match : – 4

Vous pouvez également le voir en Français et en intégralité sur le site BBall Channel

Leave a Reply