[Ranking] Les 10 arrières NBA du moment : Une entrée fracassante !

[Ranking] Les 10 arrières NBA du moment : Une entrée fracassante !

Second opus de la saison concernant les arrières, et on trouve un ranking des plus équilibrés avec six nouvelles arrivées indiscutables. Deuxième lors du précédent, Eric Gordon a retrouvé le banc des Rockets suite au retour à la compétition de Chris Paul, et plus personne ne sait comment arrêter James Harden. À noter que l’on retrouve aussi des profils habituels pour cet article avec Dwyane Wade et Lou Williams, rares remplaçants arrivant à se faire une place dans ces classements.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs.
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés.
  3. Les résultats collectifs sur la période.
  4. Pas de Hype.
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe.
  6. Les statistiques individuelles sur la période.
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

  1. Jayson Tatum – Boston Celtics (7-3)
    13.1 pts à 51.8%, 5.3 rbds, 0.9 passe & 0.9 ct en 31.1 mins (=)

Les semaines passent et Jayson Tatum s’installe tranquillement dans l’univers NBA. Le rookie des Celtics occupe un rôle significatif dans l’équilibre et le succès actuel de Boston au point d’être considéré comme le lieutenant de Kyrie Irving dans le money time. Pas mal pour un joueur âgé d’à peine 19 ans.

  1. Dwyane Wade – Cleveland Cavaliers (9-1)
    14.1 pts à 53.8%, 2.7 rbds, 3.8 passes, 0.9 int & 1 ct en 25.2 mins (entré dans le ranking)

Un temps titulaire pour les Cavs, Dwyane Wade s’éclate depuis dans un nouveau statut pour lui : star venue du banc. Douze fois All-Star, le triple champion NBA n’avait pas été aussi efficace depuis de nombreuses saisons. Un gros plus pour Cleveland qui semble inarrêtable après un début de saison catastrophique.

  1. Gary Harris – Denver Nuggets (5-5)
    16.6 pts à 40.4%, 3.5 rbds, 3.3 passes & 2.4 ints en 35.4 mins (entré dans le ranking)

Paul Millsap out, Nikola Jokic out, les Nuggets doivent faire sans leurs deux meilleurs joueurs en ce moment, et c’est Gary Harris qui s’est mué dans le rôle de leader. Capable de scorer de nombreuses manières différentes, le natif de l’Indiana n’est pas en reste quand il faut couper les lignes de passe. Un gros plus pour Denver qui a bien fait de le re-signer pour 84 millions de dollars avant le début de la saison.

  1. Lou Williams – Los Angeles Clippers (5-5)
    22.4 pts à 44.4%, 2.7 rbds, 6.3 passes & 1 int en 35.2 mins (entré dans le ranking)

Jamal Crawford parti pour le Minnesota, Doc Rivers a été bien heureux de recevoir Lou Williams dans le package de joueurs envoyés en échange de Chris Paul. « Avoir Lou Williams c’est un peu comme avoir toujours Jamal Crawford », et c’est vrai ! Dans ce rôle de scoreur venu du banc allergique à la défense, le meilleur remplaçant NBA en 2015 avec les Raptors est un as, et ses 22.4 points par match ne sont pas anodins dans la passe actuelle qui fait souffler les Clippers.

  1. Donovan Mitchell – Utah Jazz (6-4)
    21.6 pts à 44.4%, 2.9 rbds, 4 passes & 1.6 int en 32.9 mins (entré dans le ranking)

Peu utilisé en début de saison (9.4 points au mois d’octobre), Donovan Mitchell a su se rendre essentiel à Salt Lake City. Le treizième choix de la dernière draft a pris du galon au fur et à mesure que l’infirmerie du Jazz se remplissait pour en devenir le meilleur marqueur sur les dix derniers matchs. Arrière de petite taille (1.91 m), il a passé pas moins de 41 points aux Pelicans en début de mois, et il fait maintenant partie de la discussion pour le titre de futur rookie de l’année qui était promis il y a peu à Ben Simmons.

  1. Jimmy Butler – Minnesota Timberwolves (5-5)
    24.3 pts à 48.9%, 5.6 rbds, 5.4 passes & 1.6 int en 39.3 mins (-1 place)

Les Wolves connaissant une période difficile, Tom Thibodeau est reparti dans ses vieilles habitudes : ne presque jamais reposer ses leaders. Sur les cinq derniers matchs, Jimmy Butler joue 42 minutes par match (!!) et Minnesota retrouve le chemin de la victoire. Dans une équipe possédant autant de jeunes joueurs talentueux, un All-Star de la trempe de l’ex-Bull est un plus qui n’a pas de prix si vous voulez essayer d’accrocher le wagon des playoffs.

  1. DeMar DeRozan – Toronto Raptors (7-3)
    21 pts à 47.9%, 5 rbds, 6.2 passes & 1.3 int en 34.4 mins (+1 place)

Kyle Lowry revenu à son niveau d’All-Star (troisième de notre dernier ranking concernant les meneurs de jeu), DeMar DeRozan n’a plus besoin de forcer son talent en attaque et ce ne sont pas les Raptors qui vont s’en plaindre. La franchise canadienne occupe la troisième place de leur conférence et ne sont plus qu’à quatre victoires des Celtics.

  1. Klay Thompson – Golden State Warriors (9-1)
    22.9 pts à 53.4%, 3.8 rbds, 2.8 passes & 0.8 int en 34.6 mins (-2 places)

Deux places de perdues pour Klay Thompson, mais le Warrior est encore sur le podium du ranking concernant son poste. Two-way player essentiel aux résultats de Golden State depuis quatre ans, il n’a même pas besoin de forcer son nombre de shoots pris par match malgré l’absence actuelle de Stephen Curry.

  1. Victor Oladipo – Indiana Pacers (7-3)
    28.2 pts à 52.9%, 6 rbds, 4.6 passes, 2.8 ints & 1.6 ct en 35.4 mins (entré dans le ranking)

47 pts face aux Nuggets, 33 face aux Cavs, 36 à Toronto, plus personne n’arrête Victor Oladipo. Invaincus depuis quatre matchs, les Pacers nouvelle génération (trois nouveaux titulaires cette saison) sont savoureux et on ne parle plus trop de Paul George dans l’Indiana. Le même George qui fait désormais équipe avec Russell Westbrook et qui connait les mêmes difficultés à s’adapter au jeu du Marsupilami du Thunder qu’un certain Oladipo l’an passé.

  1. James Harden – Houston Rockets (10-0)
    34 pts à 49.3%, 5.4 rbds, 8.3 passes & 2.3 ints en 35.3 mins (entré dans le ranking).

En retrouvant son poste d’arrière suite au retour de Chris Paul, James Harden est redevenu inarrêtable et personne ne sait comment stopper Houston. Dans un match mal embarqué face aux Pelicans, le principal candidat au titre de MVP 2018 a mis son costume de chef d’orchestre et a terrassé DeMarcus Cousins and Co, scorant 12 points de suite dans le dernier quart (dont 7 unités pour reprendre l’avantage) et terminant le match avec 26 points, 17 passes (!) et 6 interceptions. Son association avec CP3 est un régal pour les amateurs du jeu offensif, et on ne sait pas encore qui sera capable de leur barrer le chemin jusqu’aux playoffs.

 

Entrés dans le ranking : Dwyane Wade (Cavaliers), Gary Harris (Nuggets), Lou Williams (Clippers), Donovan Mitchell (Jazz), Victor Oladipo (Pacers), James Harden (Rockets).
Sortis du ranking : Evan Fournier (Magic), J.J. Redick (76ers), Bradley Beal (Wizards), C.J. McCollum (Trail Blazers), Avery Bradley (Pistons), Eric Gordon (Rockets).

Leave a Reply