[Ranking] Les 10 ailiers NBA du moment

[Ranking] Les 10 ailiers NBA du moment

Peu de renouvellement dans ce classement temporel consacré aux meilleurs postes 3 de la NBA avec seulement trois nouvelles arrivées. Kawhi Leonard de retour il y peu à la compétition ne peut pas encore prétendre à concourir au titre de meilleur ailier NBA avec la crème de la crème : LeBron James et Kevin Durant.

À noter que sur ces dix joueurs, quatre ont été retenus au second tour de leur draft, de quoi faire rêver de nombreux prospects NBA en prouvant que le travail paye dans la grande ligue.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs.
    2.       Avoir joué au moins 70% des matchs concernés.
    3.       Les résultats collectifs sur la période.
    4.       Pas de Hype.
    5.       L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe.
    6.       Les statistiques individuelles sur la période.
    7.       Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

  1. Otto Porter Jr. – Washington Bullets (6-4)
    11.4 pts à 44.2%, 5.9 rbds, 2.5 passes, 1 int & 0.9 ct en 28 mins (-2 places)

Dur moment pour Otto Porter Jr. qui tournait à 16.2 points à 60.8% lors du dernier ranking consacré aux ailiers. 2 points à 1/8 à Portland, puis 4 points à 2/9 à Phoenix, pas assez pour les Wizards qui attendent bien plus de leur « small-forward », et même si celui-ci apporte plus que sa ligne de statistiques offensives, il faudra qu’il revienne à sa forme de début de saison pour que D.C. refasse peur.

  1. Andrew Wiggins – Minnesota Timberwolves (6-4)
    16.5 pts à 39.3%, 4 rbds, 1.3 passe & 1 int en 36.7 mins (-4 places)

Grosse chute dans ce ranking pour Andrew Wiggins qui occupait la cinquième place lors du précédent. Le Wolf a semble-t-il perdu ses marques offensivement, et une fois de plus ses choix offensifs sont critiqués ; et critiquables. Sur les cinq derniers matchs c’est encore pire, le Canadien tourne à peine à 14.8 points de moyenne, avec un pauvre 34.9% de réussite. Face à la disette de son ailier, Tom Thibodeau s’en est remis à Jimmy Butler, et Minnesota occupe la quatrième place de sa conférence, le temps au premier choix de la draft 2014 de retrouver son rythme ?

  1. Will Barton – Denver Nuggets (5-5)
    17.8 pts à 45.1%, 5.1 rbds, 5.6 passes, 1.6 int & 0.8 ct en 35.3 mins (entré dans le ranking)

Habitué à sortir du banc pour les Nuggets, Will Barton a terminé le mois de novembre avec un gros carton : 37 points à 6/9 à 3-points pour venir à bout des Bulls. Depuis, le natif de Baltimore est rentré dans le rang avec 10 points à 37.7% sur les cinq derniers matchs. Toutefois, l’association du 40ème choix de la draft 2012 avec Gary Harris est des plus séduisante et il devrait reprendre feu d’ici peu.

  1. Josh Richardson – Miami Heat (5-5)
    16.9 pts à 53.8%, 3.4 rbds, 1.7 passe, 1.3 int & 1.1 ct en 33.6 mins (entré dans le ranking)

Joueur atypique, Josh Richardson est passé de back-up de luxe de Goran Dragic à la mène du Heat ces deux dernières saison à ailier titulaire de la franchise floridienne. Une fois de plus, le 40ème choix de la draft 2015 ne déçoit pas son coach et explose toutes les défenses qui s’opposent à lui !! Sur les deux derniers matchs (Clippers et Hawks) il a combiné 54 points, dont 8 tirs primés, tout en ayant contré 5 shoots et volé 4 ballons. Sera-t-il dans la discussion pour le titre de MIP 2018 ?

  1. Jaylen Brown – Boston Celtics (7-3)
    13.2 pts à 51.1%, 4.8 rbds, 1.1 passe & 1.3 int en 30.1 mins (+3 places)

Si les Celtics sont rentrés un peu dans le rang après un début de saison canon, Jaylen Brown est toujours aussi constant. Ailier porté sur l’attaque, capable de marquer dans la peinture comme à mi-distance ou à trois points, le sophomore est une valeur sûre pour Brad Stevens, avec parfois quelques coups d’éclats comme ses 26 points face aux Nuggets la semaine dernière.

  1. Trevor Ariza – Houston Rockets (10-0)
    11.7 pts à 46%, 4.5 rbds, 0.6 passe & 1.8 int en 35.1 mins (entré dans le ranking)

Avec l’arrivée de Chris Paul à Houston, le rôle de Trevor Ariza a considérablement évolué. Le 43ème choix de la draft 2004 profite des créations de CP3 et de James Harden pour se concentrer sur la finition avec une réussite actuelle jamais vue (ou presque) depuis qu’il joue pour les Rockets ; ainsi qu’une moyenne de passes décisives famélique. Au final, cela fonctionne plutôt pas trop mal pour les Texans, et le natif de Miami peut se focaliser sur la défense.

  1. Paul George – Oklahoma City Thunder (7-3)
    18.4 pts à 35.7%, 5.3 rbds, 3.3 passes, 1.8 int & 0.9 ct en 37.9 mins (-1 place)

Lors du dernier ranking consacré aux ailiers, Paul George tournait à 23.2 pts (46.1%) pour le Thunder. Une chute de performance indigne pour l’ex-Pacer qui n’arrive toujours pas à trouver des repères dans le jeu offensif d’OKC. Sans vouloir trop exagérer le trait, dernièrement, l’ex-pensionnaire de Fresno State force le peu de ballons qu’il touche et retombe dans ses travers en proposant une sélection de shoots affreuse. Sur les cinq derniers matchs il tombe à 16.4 points à 34.6% de réussite, et reste sur un horrible 3/13 face aux Nuggets. Sam Presti arrivera-t-il à le convaincre de rester dans l’Oklahoma l’été prochain ?

  1. Khris Middleton – Milwaukee Bucks (6-4)
    22.7 pts à 51.3%, 4.7 rbds, 5.2 passes & 1.1 int en 37.6 mins (+4 places)

Après un début de saison canon, Khris Middleton continue de proposer le meilleur basket de sa carrière. Jabari Parker toujours out, les tickets shoots sont encore nombreux pour le 39ème choix de la draft 2012, qui montre qu’il est bien plus qu’un scoreur, en allant au rebond et en apportant sa part à la création des Bucks ; pas mal dans une équipe qui compte déjà deux spécialistes avec Eric Bledsoe et Giannis Antetokounmpo.

  1. LeBron James – Cleveland Cavaliers (8-2)
    28.6 pts à 55%, 8.5 rbds, 10.9 passes, 1.7 int & 1 ct en 37.8 mins (=)

Si LeBron James marche sur l’eau depuis un mois, il perd l’accession à la première place de ce ranking d’un cheveu. Sans donner l’impression de forcer son talent (il jouerait à 80% selon Channing Frye), l’Élu a refait de Cleveland l’équipe à « abattre » à l’Est. Lui se dit dans la meilleure forme de sa carrière et devrait être l’un des principaux rivaux de James Harden en fin de saison pour le titre de MVP.

  1. Kevin Durant – Golden State Warriors (9-1)
    29.8 pts à 49.5%, 7.9 rbds, 6.8 passes & 2.3 cts en 35.7 mins (=)

Stephen Curry à l’infirmerie d’Oakland pour soigner sa cheville, Kevin Durant s’est alors mué en leader des Warriors. Le MVP NBA 2014 a relevé le défi de la meilleure des manières et reste injouable actuellement avec 34.2 points, 10.4 rebonds, 7.4 passes & 3 contres sur les cinq derniers matchs, le tout sans profiter des créations et des aides défensives de Draymond Green. KD montre qu’il en a sous la semelle depuis son arrivée à Golden State et qu’il peut monter d’un ou deux niveaux si son équipe en a besoin, comme lors des dernières NBA Finals.

 

Entrés dans le ranking : Trevor Ariza (Rockets), Wil Barton (Nuggets), Josh Richardson (Heat)
Sortis du ranking : Bojan Bogdanovic (Pacers), Robert Covington (76ers), Tim Hardaway Jr. (Knicks)

Leave a Reply