Stats NBA : Pluie de records pour Rajon Rondo ; Jimmy Butler star de la prolongation ; Vince Carter a toujours le mojo

Stats NBA : Pluie de records pour Rajon Rondo ; Jimmy Butler star de la prolongation ; Vince Carter a toujours le mojo

Pluie de records pour Rajon Rondo

Hier, Rajon Rondo a distribué 25 passes décisives pour mener les Pelicans vers la victoire. Il bat ainsi son record de 24 caviars qui datait de 2010. Notons que 10 de ses 25 passes ont été délivrées dans le 4e quart-temps. C’est la première fois également qu’il atteint ce chiffre sur une période de 12 minutes. D’un autre côté, c’est aussi la première fois que le meneur de jeu livre un match à au moins 20 passes décisives depuis qu’il est sous le maillot des Pelicans. Il en a réalisé 6 sous le maillot des Celtics et aussi 2 sous le maillot des Kings. Il devient ainsi le 4e joueur de l’histoire NBA a avoir atteint la barre des 20 caviars sous le maillot de trois équipes différentes. Guy Rodgers (4 x Warriors, 2 x Bulls, 1 x Bucks), Kevin Porter (4x Bullets, 10 x Pistons, 4 x Nets) et John Lucas (1 x Rockets, 1 x Warriors, 2 x Spurs) avaient aussi réalisé cette performance.

 

Continuons cette pluie de records en annonçant que Rondo est le 12e joueurs de l’histoire à atteindre la barre des 25 passes décisives. Sauf que hier, il l’a fait en seulement 30 minutes et 18 secondes de temps de jeu. Dans tous ceux qui ont atteint cette barre, personne n’avait joué si peu. Celui qui jusque-là, avait joué le moins tout en atteignant cette barre était John Stockton (27 passes en 36 minutes en 1989). Enfin, notons que sur les 22 dernières années de jeu NBA, Rondo est le seul à avoir réalisé une performance à au moins 25 passes décisives. Le dernier était Jason Kidd, qui en février 1996 avait atteint la barre des 25 caviars avec les Mavs, mais il avait eu besoin de deux prolongations.

 

 

Jimmy Butler star de la prolongation

Hier, Jimmy Butler a terminé la rencontre avec 39 points inscrits, mais ce qui est le plus impressionnant, c’est qu’il a mis 12 des 14 points de son équipe en prolongation pour remporter le match face aux Nuggets. Cette saison, seuls deux joueurs ont réussi à atteindre la barre des 12 points sur une prolongation (Stephen Curry avec 13 en novembre et Kevin Durant avec 12 en décembre). Butler, réalise lui cette performance pour la deuxième fois de sa carrière. En 2015, il avait scoré 13 points dans une prolongation face aux Pistons, mais cette fois là, son équipe (des Bulls à l’époque) s’était inclinée.

 

 

Vince Carter a toujours le mojo

Même s’il a fêté ses 40 ans en janvier dernier, Vince Carter est toujours capable de gros cartons. Hier, en sortie de banc, il a scoré 24 points à 10 sur 12 au tir (83.3%) pour battre les Cavs avec les Kings. Dans toute l’histoire NBA seuls deux joueurs de 40 ans ou plus ont réussi à scorer autant tout en shootant aussi bien, il s’agit de Robert Parish qui, en 1993 avait fini un match pour les Celtics à 26 points à 85.7% au tir et de Vince Carter lui-même qui l’avait déjà fait en mars de cette même année, mais avec le maillot des Grizzlies avec 24 points à 100% au tir.

 

Jour sans pour Kyle Kuzma

Hier, le rookie des Lakers Kyle Kuzma est vraiment passé à côté de son match avec 9 points à 4 sur 24 au tir. Le dernier rookie à avoir scoré 10 points ou moins en prenant un minimum de 20 tirs n’était autre que Christian Laettner en 1992 qui, avec les Wolves, avait scoré 10 points à 5 sur 25 au shoot.

 

Al Horford hausse son niveau de jeu

Grâce notamment aux 20 points et 11 rebonds de Al Horford hier à Charlotte, les Celtics ont remporté leur 6e match de suite sur les terres des Hornets. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, c’est la première fois en 102 matchs avec Boston que Horford atteint la barre des 20 points et 10 rebonds dans le même match. En 578 matchs avec les Hawks, il l’avait atteinte 72 fois.

 

Scoring réparti à Golden State

Hier, les Warriros se sont imposés facilement face au Jazz en scorant 126 points, menés par leur meilleur marqueur Kevin Durant (21 points). Cela faisait trois ans que les Warriors n’avaient pas atteint la barre des 125 points sans avoir aucun joueur au-dessus des 25 points. La dernière fois que cela était arrivé remonte à 2014 où les hommes de Steve Kerr s’étaient imposés 126-86 face aux 76ers avec un Marreese Speights à 23 points comme meilleur marqueur.

 

Grâce à Ersan Ilyasova les Hawks enchainent enfin

Hier, les Hawks se sont imposés face aux Wizards grâce à un très bon 4e quart-temps orchestré par Ersan Ilyasova (11 points dans cette période). En trois ans, c’est seulement la deuxième fois que le Turc marque au moins 10 points dans la dernière période. La dernière fois remontait à décembre 2016 face aux Pelicans. Le plus important à retenir cependant, est que les Hawks se sont enfin imposés lors de deux rencontres consécutives. Ce n’était pas encore arrivé cette saison. La dernière fois que les Hawks avaient enchainé les 33 premiers matchs d’une saison sans jamais en gagner deux de suite, remonte à 2004-05 où en une saison entière, les Hawks n’avaient jamais réussi à enchaîner deux succès.

 

 

Enfin une remontada des Bulls

Hier, avant de s’imposer face aux Knicks, les Bulls ont été menés de 15 points.  Avant cette rencontre, Chicago avait perdu les 29 matchs précédents dans lesquels l’équipe a été menée d’au moins 15 points, ce qui était la plus longue série active de ce type en NBA. Ce sont maintenant les Bucks qui détiennent ce record peu glorieux avec 28 matchs de ce type perdus à la suite. Notons quand même qu’entre 2003 et 2005, les Bulls avaient perdu 55 matchs consécutifs dans lesquels ils avaient été menés par au moins 15 points.

 

Dirk Nowitzki meilleur marqueur des Mavs avec 15 points

Dallas s’est imposé face à Indiana hier grâce à Dirk Nowitzki, meilleur scoreur de l’équipe avec 15 points. La dernière fois que les Mavericks se sont imposés sans voir aucun de leurs joueurs au-délà des 15 points remonte à il y a peu de temps vu qu’en avril dernier, Nicolas Brussino et Devin Harris (15 points chacun) avaient terminé meilleurs marqueurs de leur équipe lors d’uns succès. Avant cela, Dallas avait perdu 28 matchs consécutifs quand aucun des joueurs texans n’avait dépassé la barre des 15 unités.

 

Via ESPN Elias

Leave a Reply