One week in College Basketball : Il n’y a plus d’équipes invaincues ! Les big men à l’honneur

One week in College Basketball : Il n’y a plus d’équipes invaincues ! Les big men à l’honneur

Cette année en partenariat avec la référence française sur le College Basketball, le site Midnight on Campusnous vous parlerons NCAA une fois par semaine avec un point sur ce qu’il ne fallait pas manquer de l’actu des des derniers jours.

Pour vous tenir au courant quoitidnnnement de toute l’actu, suivez  Midnight on Campus sur les réseaux sociaux :

Retour sur les faits marquants de la semaine (Du 25 au 31 décembre)

Pour cette dernière semaine de l’année 2017, le College Basketball passe (pour la plupart) dans la seconde partie de la saison, les matches de conférence. C’est le meilleur moment de la saison, avec des rencontres indécises, des favoris qui peuvent tomber contre n’importe qui, une ambiance folle… Un petit avant-goût de March Madness tout simplement.

Pour illustrer un peu cette folie, prenons la soirée de samedi comme base pour cette chronique, qui fut tout bonnement exceptionnelle. 105 rencontres au programme, des chocs à foisons et surtout, les trois programmes toujours invaincus qui commençaient leurs matches de conférence.

Spoiler alert : à l’heure d’aujourd’hui, il n’y a plus d’équipes invaincues en College Basketball. Une première depuis bien longtemps !

Commençons par l’ancien numéro un du Top 25, Villanova, qui se déplaçait chez sa bête noire, Butler. La saison dernière, les Wildcats ont perdu leurs deux rencontres face aux Bulldogs, contre un bilan de 28 victoires pour 1 défaite face au reste du pays. Cela nous promettait un match dantesque, dans une ambiance folle à Butler. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la déception ne fut pas au rendez-vous. Une victoire des locaux sur le score de 101 à 93, un Paul Jorgensen qui termine à 23 points (4/7 à trois points) avec des tirs lointains, très lointains… Il fut bien épaulé par le leader Kelan Martin et ses 24 points. 60% aux tirs, 68% à trois points, Butler était sur une autre planète. En face, Jalen Brunson termine avec 31 points, Donte DiVicienzo 16 et Mikal Bridges 21. Mais insuffisant pour gagner le match.

Il y aura donc un nouveau numéro 1 à l’AP Top 25 !

A moins d’un véritable coup de tonnerre, ce sera #2 Michigan State qui prendra la place de Nova. Deux blowouts cette semaine, face à Cleveland State (111-61) et Savannah State (108-52). Mais voilà, le calendrier semble assez faible pour les Spartans, sachant qu’il n’y a que Purdue actuellement dans le top 25 au sein de la Big Ten. Cela peut coûter une place de leader national…

Surtout que #4 Duke a fait forte impression. On en parlera un peu plus bas dans cette chronique.

Ce samedi avait lieu un derby électrique, entre deux universités qui se détestent réellement : #3 Arizona State et #17 Arizona. Malgré un Tra Holder de gala encore, avec 31 points au compteur, c’est bien Arizona qui s’impose sur son parquet (84-78). Quelle performance de DeAndre Ayton, qui compile 23 points et 19 rebonds. Mais le vrai facteur X se prénomme Rawle Alkins. Même si son apport n’est pas extraordinaire (7 points, 7 rebonds), il apporte de la défense et de l’intensité à l’équipe. Encore mieux, quand il joue, Arizona ne perd pas ! Le petit porte bonheur.

Zooming On : l’éclosion de Fletcher Magee (Wofford), bourreau de North Carolina, n’est pas un hasard. 

Pour sa première sortie dans la conférence AAC, #8 Wichita State a eu du mal à se sortir du piège UConn. Devant 15.000 personnes, les Huskies se sont battus pendant 40 minutes mais doivent s’incliner face à l’expérience des Shockers (72-62). Pas une première complètement réussie pour les hommes de Gregg Marshall, face à une équipe d’UConn très limitée.

#6 Xavier s’en sort bien, très bien même face à DePaul (victoire 77-72). Ah, DePaul, toujours aussi imprévisible quand arrive les matches de la Big East, capable de gagner n’importe qui. Même son de cloche pour #13 North Carolina, qui sur son parquet, n’a pas montré un visage bien sexy. Il a fallu un tir acrobatique de Joel Berry pour battre Wake Forest. Notons le bon match d’Olivier Sarr (5 points, 4 rebonds mais 4 fautes), qui était sur le parquet dans le money time. Il prend clairement de l’importance dans son équipe, apportant sa taille, son envie, sa défense, son QI basket à Wake Forest. Il commence à faire son trou outre-atlantique et c’est mérité pour notre frenchie.

#12 Oklahoma qui inflige à #10 TCU sa première défaite de la saison, sur le parquet des Horned Frogs (90-89), dans un match indécis du début à la fin… TCU a laissé Trae Young faire son show en attaque, lui interdisant de créer le jeu. Au final, le petit prodige plante 39 points et distribue 14 passes. Kameron McGusty ajoute 22 points et devient (enfin) un relais intéressant au meneur freshman. Le plan de jeu n’était pas bête mais Young était juste inarrêtable…

En bref, Boston College n’était pas loin de nous refaire le même coup que face à Duke, mais s’incline d’un point dans une fin de match folle. Les Cavaliers peuvent remercier Ty Jerome et ses 31 points. Pas de soucis pour #14 Purdue, #15 Miami (qui digère pas mal le tournoi délicat à Hawaii) ou encore #20 Gonzaga.

La dernière surprise reste Arkansas, qui va s’imposer après prolongation face à #19 Tennessee. Outre Kentucky et Florida, derrière, c’est ouvert comme jamais dans la conférence SEC. Sachant qu’Alabama a battu #5 Texas A&M ce samedi…Sortons les popcorns, cela promet une deuxième partie de saison somptueuse.

Zooming On : Yante Maten (Georgia) est-il le meilleur joueur de la SEC ?

Surprise de la semaine : Texas Longhorns (9 victoires – 4 défaites)

Alors oui, mettre Texas en surprise de la semaine peut sembler bizarre. Une victoire face à Alabama, une défaite de 6 points face à Kansas, on a connu mieux sur ce début de saison. Oui, clairement, mais Texas m’a fait bonne impression cette semaine.

Texas va un peu mieux et peut dire merci à Mo Bamba. 17 points, 11 rebonds et 6 contres face au Crimson Tide, 22 points, 15 rebonds et 8 contres face aux Jayhawks. Les statistiques parlent d’elles-mêmes…

Le match face à Kansas aurait pu aisément tourner en la faveur des Hommes de Shaka Smart. Mais voilà, une adresse insolente (17/35) à trois points va permettre aux Jayhawks de se sortir du piège. Il y a eu un déclic à Texas. Clairement, le but est de mettre dans les meilleures dispositions Bamba. Une prise de conscience des extérieurs qui fait énormément de bien à l’équipe. Le shooteur freshman Matt Coleman reste sur une belle performance, avec 17 points, sans oublier l’intérieur de l’ombre, le junior Dylan Osetkowski, qui est tellement précieux pour Texas et Mo Bamba.

Alors oui, soyons sérieux deux minutes, cela risque d’être difficile de voir Texas à la grande danse de mars. Cependant, si l’équipe reste sur cette dynamique, il y a une petite fenêtre qui s’ouvre. Les trois prochaines rencontres, face à Iowa State, #18 Baylor et #10 TCU, pourront donner une indication sur le reste de la saison des Longhorns.

 

Equipe top de la semaine : Duke Blue Devils (13 victoires – 1 défaite)

Après la défaite (un peu surprise) sur le parquet de Boston College en ouverture des rencontres de l’ACC, Duke était attendu au tournant avec la réception de #24 Florida State ce samedi. Je peux déjà vous dire que si vous n’avez pas vu le match, essayez de le voir sur youtube car honnêtement, en live, ce fut un véritable feu d’artifice. Il rentre aisément dans le top 10 (voir 5) de l’année.

Déjà, cela se jouait à Duke, donc niveau ambiance, rien à dire. Mais c’est surtout le scénario du match qui fut fou. Une équipe de Duke qui récite son basket, qui est dominante à l’intérieur, les Blue Devils sont déjà en monde « March Madness ». Mais voilà, en face, #24 Florida State n’était pas venu pour faire de la figuration. Surfant sur un bon début de saison, FSU n’a pas abdiqué et grâce à une adresse à trois points toujours aussi ahurissante, est resté au contact de Duke.

Mais bon, Marvin Bagley III a été excellent encore une fois, compilant 32 points et 21 rebonds ! Que dire de son coéquipier Wendell Carter Jr, qui termine avec 14 points et 16 rebonds. Le duo d’intérieur est l’une des raisons du succès de Duke. De manière générale, le cinq majeur a répondu présent. Trevon Duval a été limité tout le match par les fautes… Mais a été précieux en fin de match. Gary Trent Jr est toujours aussi indispensable dans le travail de l’ombre et Grayson Allen, en bon leader, a assumé sa part de responsabilité.

Alors oui, on ne sait jamais avec Duke, mais à ce niveau-là, ils ne sont pas nombreux à pouvoir rivaliser avec les Blue Devils.

 

Equipe flop de la semaine : Louisville Cardinals (10 victoires – 3 défaites)

Je vais être clair concernant le cas Louisville : le programme est en train de sombrer. Le départ de Rick Pitino, les affaires avec le FBI…

Alors oui, le bilan est très honorable, mais le calendrier était largement faisable. Les trois programmes un peu huppés de ce début de saison, Purdue, Seton Hall et Indiana, se sont soldés par deux défaites et une victoire (face à Indiana). Le reste ? C’est des victoires de moins de 10 points face à plus faible, comme Omaha, George Mason, Memphis ou encore Albany.

Louisville est une véritable purge à voir et face à Kentucky, dans le gros derby, la prestation fut pitoyable. Une défaite sur le score de 90 à 61, Kentucky qui s’amuse littéralement, les temps sont durs pour les fans de Louisville. L’affaire Pitino n’a pas arrangé les choses, surtout que cela est intervenu juste avant le début de saison. Pas idéal pour préparer une saison, sachant que certains sont partis à cause de cette affaire.

Le seul point positif pour les fans, c’est l’explosion de leur poulain Donovan Mitchell en NBA, c’est pour dire…

5 Majeur

Pour cette semaine, on a décidé de mettre en avant les intérieurs, avec trois représentants des bigmen, tous freshmen. Le tout avec le meilleur meneur du pays et la révélation de la semaine.

Trae Young (freshman, Oklahoma) : 39 points, 14 passes face à #10 TCU ;

Ty Jerome (sophomore, Virginia) : 31 points et 5 rebonds face à Boston College ;

Marvin Bagley III (freshman, Duke) : 32 points, 21 rebonds face à #24 Florida State ;

Mo Bamba (freshman, Texas) : 17 points, 11 rebonds et 6 contres face à Alabama / 22 points, 15 rebonds et 8 contres face à #11 Kansas ;

DeAndre Ayton (freshman, Arizona) : 23 points et 19 rebonds face à #3 Arizona State.

 

Ranking

On a fait un petit Top 25 personnalisé. Le moins que l’on puisse dire, c’est que tout va être chamboulé après ce samedi chaotique.

1- Michigan State
2- Duke
3- Villanova
4- Arizona State
5- Oklahoma
6- Arizona
7- West Virginia
8- Xavier
9- Purdue
10- Miami
11- North Carolina
12- Kansas
13- Wichita State
14- Miami
15- Virginia
16- Seton Hall
17- Kentucky
18- Gonzaga
19- Notre Dame
20- TCU
21- Texas Tech
22- Arkansas
23- Cincinnati
24- Tennessee
25- Clemson

Pour en savoir plus rendez-vous sur Midnight on Campuset on vous conseille ces articles :

 

Leave a Reply