Karl-Anthony Towns heureux de voir Kristaps Porzingis réussir à New York

Karl-Anthony Towns heureux de voir Kristaps Porzingis réussir à New York

Avant d’être drafté en 1ère position, de devenir instantanément un leader pour les Wolves ou même avant de botter les fesses de son collègue de draft Kristaps Porzingis (4ème) ce 14 janvier 2018, Karl-Anthony Towns est d’abord un gamin du New Jersey. Heureux de voir que le Letton a donné tort à tous ceux qui l’ont sifflé lorsque Adam Silver l’a appelé il y a bientôt 3 ans.

« Je suis heureux de le voir devenir le joueur que peu imaginaient qu’il serait. C’est très difficile de gagner l’amour et le respect des fans là-bas. Je lui ai dit que c’était un énorme accomplissement d’avoir réussi à faire ça à New York dans une carrière.

Ça en dit long sur le joueur talentueux qu’il est et sur le fait que c’est une excellente personne en dehors du terrain. Je pense que les Knicks sont très, très, très, très chanceux d’avoir fait le bon choix, et très chanceux de l’avoir. » Karl-Anthony Towns

Ma NBA avec Ian Mahinmi : « A San Antonio, deux joueurs m’ont vraiment marqué »

Botté les fesses ? Oui, Towns a signé 23 points à 9/15, 15 rebonds et 9 passes face à un Porzingis de ses propres aveux fatigué à 17 points à 6/19 (2/11 en seconde mi-temps), 10 rebonds et 2 passes vendredi lors de la large victoire des Wolves sur les Knicks (118-108). Un 5ème succès consécutif pour Minnesota, et une 9ème défaite en 11 rencontres pour New York.

« On ne peut pas être trop dur avec KP. C’est un processus d’apprentissage. Au bout de 5, 6 ans de carrière ce ne seront probablement plus des problèmes (ses difficultés en fin de match, ndlr). Mais actuellement il va devoir apprendre de ça. » Jeff Hornacek via NewsDay

Leave a Reply