Brad Stevens : « Je rigole quand je lis dans les médias qu’une équipe a fait une réunion de crise, tout le monde en organise tout le temps »

Brad Stevens : « Je rigole quand je lis dans les médias qu’une équipe a fait une réunion de crise, tout le monde en organise tout le temps »

Les Boston Celtics ont enregistré leur quatrième défaite consécutive cette nuit face aux Lakers (108 à 107). Les joueurs de Brad Stevens rejoignent la longue liste des équipes NBA actuellement en difficulté. Entre les Cleveland Cavaliers ou encore les Washington Wizards, tout ne se passe pas parfaitement bien en NBA ces temps-ci et de nombreux problèmes entre joueurs fuitent. Pour Kyrie Irving, tout ça est monté en épingle par les médias.

Début de la Fantasy League ce soir !

« Comme j’ai dit, ce genre de choses arrive en NBA. J’ai l’impression que c’est devenu plus qu’une responsabilité pour les médias de mettre en lumière tous ces problèmes. Et quand vous rajoutez les réseaux sociaux, c’est dix fois pire. Mais pourtant, je pense toujours que les joueurs sont des être humains et ils traversent des périodes compliquées comme tout le monde. Mais ce sont des pros. On ne sait jamais exactement ce qu’il se passe tant que quelqu’un au centre des événements ne l’a pas expliqué. Ils doivent comprendre en tant qu’équipe comment faire pour que tout aille bien. Nous aussi en tant qu’équipe, on traverse des hauts et des bas. Le plus important, c’est la manière d’y répondre. On ne peut pas éviter tous les problèmes, il faut juste qu’ils ne nous affectent pas. Je pense qu’à partir du moment où on fait attention à qui dit quoi et que l’on n’essaie pas de régler les problèmes en interne, ça peut-être compliqué. La NBA est absolument partout dans notre vie. Donc quand tu ne simplifies pas juste au basket, tout peut vite devenir fou. Nous avons des jeunes joueurs dans cette équipe, mais aussi des nouveaux. Al Horford est dans sa deuxième année à Boston, moi dans ma première, Marcus Morris pareil et il y a des rookies. Nous devons traverser des difficultés, c’est normal. C’est une nécessité de construire un esprit de groupe et d’avoir confiance les uns les autres. » Kyrie Irving.

Même discours du côté de son coach Brad Stevens.

« Nous avons de joueurs qui prennent soin du groupe et qui s’apprécient. Mais cela ne veut pas dire que, parfois et comme toutes les équipes, il n’y aura pas des moments où on va être en désaccord et que certaines choses auront besoin d’être dites. C’est faire partie de la vie d’une équipe. Je rigole quand je lis quelque part que des joueurs ont fait une réunion. Tout le monde le fait tout le temps, c’est comme ça que fonctionne une franchise. Nous sommes ensemble six mois dans l’année, 82 matchs. En plus on ne dort pas beaucoup. Ces réunions font partie de la dynamique d’une équipe. Je ne dis qu’une chose : chaque équipe traverse des difficultés au cours desquelles il faut avoir une communication honnête avec tout le monde. » Brad Stevens.

Les Celtics sont toujours premiers de la conférence Est, avec trois victoires d’avance sur les Raptors, deuxièmes.

Via Boston Herald.

Leave a Reply