Jaylen Brown : « Je me suis dit ‘pas moyen que je le rate’ »

Jaylen Brown : « Je me suis dit ‘pas moyen que je le rate’ »

Les Celtics n’ont mis qu’un panier dans les dernières 2’12 de leur match à Denver cette nuit, mais ce dernier, un 3-points de Jaylen Brown (à 0/4 de loin jusque-là) dans le corner à 33.3 secondes, a -et ce fût tout de même un petit miracle- suffi à Boston pour s’imposer 111-110.

« On était morts à la fin du match. On a eu des absences en défense et on a raté de bonnes opportunités en attaque, mais ils ont trouvé un moyen de gagner. » Brad Stevens

Car ni la tentative à 3-points de Will Barton ni la claquette de Trey Lyles (rentrée mais trop tard) ne sont venues sauver les Nuggets, menés de jusqu’à 20 points mais qui avaient pris 6 points d’avance en début de 4ème.

« J’ai raté tous mes tirs avant celui-là. Je me suis dit : ‘Celui-là je ne le rate pas. Pas moyen que je le rate’. Donc j’étais ouvert. Tout ce qui s’était passé avant n’avait pas d’importance. Il fallait juste que je mette ce shoot. J’étais ultra-confiant. Je suis toujours confiant quand le ballon quitte mes mains. Je voulais vraiment le mettre, donc quand c’est rentré j’étais soulagé. » Jaylen Brown via Boston Herald

« C’était évidemment un gros shoot pour lui, et une magnifique passe par Al (Horford). Avec le drive-and-kick à ce moment là, je pense que beaucoup de gars auraient opté pour le floater ou le layup par-dessus le défenseur, un shoot difficile. L’envoyer dans le corner c’était le bon choix. » Brad Stevens

Brown n’a lui pas du tout été surpris par la décision de son coéquipier.

« Non, je savais qu’il allait me passer le ballon. C’est pour ça que j’étais prêt. Al est ce genre de gars. Il fait les bons choix. Je savais que ça arrivait, donc il fallait que je le rentre. C’est tout ce à quoi je pensais : mets-le dedans. » Jaylen Brown

« J’ai vu (Jokic) se rapprocher et je me suis dit que je devais en profiter. Donc j’ai drivé et j’allais finir en force dans la peinture puis à la dernière seconde le gars est venu aider. J’ai vu JB dans le corner, fait le bon choix et il l’a mis. C’est plus une question de joueur ouvert. Le truc bien dans cette équipe c’est que j’ai confiance en tout le monde. Peu importe qui c’est. Ce soir c’était JB, il a mis le shoot de la gagne pour nous. » Al Horford

Avant ce panier, Boston était devant de 2 points à 59 secondes de la fin quand un panier d’Irving a été refusé pour une violation des 24 secondes. Jamal Murray a égalisé sur un drive, juste avant le 3-points de Brown. Murray encore lui a réduit l’écart à un point puis Boston a pris un temps-mort à 17.4 secondes. Irving a manqué un tir à 7.2 secondes, avant les deux manqués de Denver.

« Pour moi le moment le plus important c’est quand ils ont pris 6 points d’avance (88-82 à 10’29 de la fin) et qu’on a répondu. Le 3-points de Semi (Ojeleye) dans le corner et celui de Daniel (Theis). » Brad Stevens

Les apports de Terry Rozier (malgré une entorse de la cheville) en l’absence de Marcus Smart (main) et Shane Larkin (genou), les 14 points de Marcus Morris en sortie de banc et les 11 points de Theis (plus/minus de +16 lorsqu’il était sur le terrain) ont également contribué au succès des verts (ou plutôt noirs hier).

« C’est super. Je pense que c’était un match important pour notre groupe. On a eu des difficultés dernièrement et on a su répondre. On s’est accrochés et on a réussi. » Al Horford

Leave a Reply