Première en 34 ans pour un Jazz inarrêtable !

Première en 34 ans pour un Jazz inarrêtable !

Classée parmi les pires équipes de la ligue dans le 3ème quart-temps cette saison, le Jazz ne faisait pas forcément encore office de favori lorsqu’à la pause, l’équipe menait 70-64 sur le parquet des Pelicans. Mais sur 5 succès de rang avant cette rencontre, l’équipe s’est regroupée dans l vestiaire visiteurs et après une bonne discussion entre joueurs, a démarré le 3ème quart sur un 14-4.

« On a tiré beaucoup de leçons cette année, et notre jeu dans le 3ème quart-temps en fait partie. On voulait revenir et jouer le plus dur possible. L’important c’est d’essayer de progresser au cours de la saison. » Rudy Gobert

Avant de prendre jusqu’à 26 points d’avance en fin de match ! En tout, sur les 2 derniers quarts, Utah a dominé les Pelicans 63 à 45 pour finalement s’imposer 133-109 ! 133 points, le meilleur total de l’équipe depuis 2014 ! Pour la 3ème fois de son histoire seulement (et la première fois depuis 1984), la franchise reste sur 4 matchs consécutifs à au moins 120 points.

Et avec Gobert de retour, l’équipe est aussi redevenue l’une des meilleures de la ligue en défense. Tout en prenant une autre dimension en attaque grâce aux dernières performances impressionnants de Ricky Rubio.

« C’est un processus. On a récupéré nos blessés et les gars jouent bien, les uns pour les autres. En attaque le ballon circule bien et les gars se trouvent. On était devant puis (Rajon) Rondo a pris feu. Mais on a bien défendu en seconde mi-temps. Et quand les gars défendent comme ça, ça aide l’attaque. » Quin Snyder

Contre les Pelicans (face à qui l’équipe détient désormais le tiebreaker en cas d’égalité en vue des playoffs), Utah a shooté à presque 59% et à 14/21 à 3-points, tout en ayant l’avantage au rebond (45-30) et en faisant 29 passes décisives pour seulement 13 ballons perdus. Donovan Mitchell malade, Rodney Hood a signé 30 points à 12/14, Gobert 19 points et 10 rebonds, Derrick Favors 19 points et 7 rebonds, Rubio 20 points et 11 passes, Joe Ingles 18 points, Royce O’Neale 13 points…

« Il n’y a rien à faire quand ils mettent tous des 3-points comme ça. À un moment donné, ils étaient à 10/11 à 3-points en première mi-temps. » Anthony Davis

via Salt Lake Tribune

Facebook Comments

Leave a Reply