Joakim Noah écarté jusqu’à nouvel ordre

Joakim Noah écarté jusqu’à nouvel ordre

Edit : Comme prévu les Knicks n’ont pas réussi à transférer Joakim Noah avant la deadline et les deux camps sont toujours dans l’impasse. Il y a deux solutions pour le moment : un buyout, qui ne serait pas d’actualité, ou alors de le conserver dans l’équipe mais le renvoyer chez lui. Le GM Scott Perry vient de confier que pour le moment il ne reviendrait pas.

« Pour le moment il ne revient pas dans l’équipe. C’est une décision d’un commun accord. Il sera écarté jusqu’à nouvel ordre. » Perry

Edit 2 février : C’est désormais officiel, on ne reverra pas Joakim Noah avec les Knicks avant la deadline (et sans doute après). C’est un membre des Knicks qui l’a annoncé aux journalistes.

Edit 31 janvier : Selon ESPN les Knicks ne demanderont pas à Joakim Noah de rejoindre l’équipe avant la trade deadline, fixée au 8 février. Hier ses représentants et les Knicks ont discuté et se sont mis d’accord sur la mise à l’écart du joueur jusqu’au 8 février pendant que les dirigeants tentent de l’échanger.

Toutefois, une fois la deadline passée, s’il n’est pas transféré, ce qui est fort possible, on ne sait pas ce qui se passera. L’option la plus probable semble la négociation d’un buyout mais le camp Noah ne serait pas chaud pour faire une croix sur un contrat garanti à moins d’avoir l’assurance de pouvoir rapidement signer ailleurs.

 

 ***

31 janvier : Le dossier Joakim Noah est bouillant à New York. L’équipe cherche une équipe intéressée par le pivot de 32 ans mais son contrat (17.7 millions de dollars cette saison, 18.5 la suivante puis 19.2 en 2019-20) refroidit clairement tous ceux pour qui le joueur pourrait être une acquisition intéressante. Si l’équipe ne trouve pas preneur d’ici la trade deadline (8 février), il se pourrait qu’il ne rejoigne pas (il a quitté l’équipe après une altercation avec Jeff Hornacek) l’équipe. Du tout.

Là où ça coince encore, c’est que le Français, dans la 2ème année d’un contrat à 72 millions de dollars, ne semble pas prêt à accepter un buyout. Quant aux Knicks, ils veulent éviter de le couper car son contrat serait présent dans le salary cap pendant 5 ans via l’utilisation de la stretch provision (méthode utilisée pour étaler un salaire).

Tout aurait commencé le 23 janvier à Oakland lorsque Hornacek a sorti Noah pour Enes Kanter après seulement 4 minutes et 31 secondes de jeu dans le 4ème quart-temps et alors que Kristaps Porzingis et Kyle O’Quinn étaient out. Ça aurait ensuite chauffé entre les deux hommes lors d’une discussion à l’entraînement à Denver le lendemain. Noah a ensuite quitté l’équipe le 25 avant le match face aux Nuggets. Il était censé revenir jeudi à Milwaukee mais cela semble aujourd’hui bien mal engagé.

« On a 4 pivots et le meilleur contreur de la ligue au poste 4. C’est dur pour tous les gars. Ils veulent tous jouer plus. » Jeff Hornacek

via New York Post

Leave a Reply