One week in College Basketball : Semaine rocambolesque pour les favoris ! La rédemption pour North Carolina ?

One week in College Basketball : Semaine rocambolesque pour les favoris ! La rédemption pour North Carolina ?

Cette année en partenariat avec la référence française sur le College Basketball, le site Midnight on Campusnous vous parlerons NCAA une fois par semaine avec un point sur ce qu’il ne fallait pas manquer de l’actu des des derniers jours.

Pour vous tenir au courant quoitidnnnement de toute l’actu, suivez  Midnight on Campus sur les réseaux sociaux :

Retour sur les faits marquants de la semaine (Du 5 au 11 février)

Bien souvent, en College Basketball, le mois de février marque un réel tournant dans la saison. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette semaine fut riche en enseignements, avec une multitude de cadors qui sont dans le dur, ce qui commence à être inquiétant pour une poignée d’entre eux à l’approche des tournois de conférence. Récit d’une folle semaine, avec en point d’orgue, un samedi chaotique à chaque étage.

Lundi commença de forte belle manière avec une confrontation entre deux programmes du Top 25, en la personne de #17 Oklahoma et #19 West Virginia. Parole à la meilleure défense, avec une victoire de WVU sur le score de 75 à 73. On causera un peu du cas OU un peu plus bas dans la chronique. Nous avions aussi un mini classique de notre championnat, un Syracuse vs Louisville. Mais les deux équipes déçoivent énormément cette saison (comme prévu) et c’est Syracuse qui s’en sort le mieux, avec la victoire au bout (78-73). Rien de bien transcendant…

Mardi, comme lundi, pas beaucoup de rencontres au programme, mais le spectacle était au rendez-vous. #4 Michigan State a eu très chaud face à Iowa, dans un match très offensif (96-93). Idem concernant #5 Xavier, qui se sort du piège Butler (98-93), après prolongation. Xavier, cette saison encore, on se demande comment ça fait pour gagner des matchs tellement c’est poussif… Et mine de rien, le programme risque de faire son apparition sur le podium ce lundi. Pas de problème pour #6 Cincinnati face à UCF (77-40), toujours sans sa tour de contrôle Tacko Fall. #10 Kansas est toujours aussi brouillon mais rapporte la victoire face à TCU (71-64). #24 Kentucky ne peut pas en dire autant, avec une défaite face à #15 Tennessee (61-59), tout comme #20 Michigan, qui se fait surprendre par Northwestern (61-52). Ah, les Wildcats qui se réveillent en février, comme un air de déjà-vu ! Enfin, aucun souci pour #22 Wichita State face à Memphis (85-65).

Puis arrive cette soirée de mercredi, qui marque comme le premier tournant de cette semaine. En effet, le numéro un du pays, Villanova, s’est incliné face à l’équipe en forme de la semaine dernière, St. John’s (79-75). Shamorie Ponds qui plante 26 points, avec seulement 6 joueurs qui sont entrés au cours du match pour le Red Storm, face à une équipe de Nova qui fait un peu de turnover niveau rotation… Après Duke, c’est Villanova qui tombe sur les foudres des Hommes de Chris Mullin. Et si le programme New-Yorkais était l’énorme surprise de ce mois de février, passant de bon dernier de la Big East à possible poison au tournoi de la conférence ?

Outre Villanova, ils sont 3 membres du Top 25 à avoir perdu en ce mercredi. #3 Purdue s’incline face à #14 Ohio State (64-63), qui confirme sa bonne forme du moment. Texas A&M s’impose d’un petit point face à #8 Auburn (81-80), le leader de la SEC est tombé (ah, la SEC, toujours aussi yolo…). Enfin, sans son leader Caleb Martin out (blessure au pied, possiblement une fin de saison), #23 Nevada n’a rien pu faire face à UNLV (86-78). Attention gros tournant dans la Mountain West en l’absence de Caleb Martin, la route est ouverte pour Boise State. #7 Texas Tech n’a pas tremblé face au tombeur de tête Iowa State, avec une victoire nette et sans bavure (76-58). #25 Miami continue son petit bonhomme de chemin, en battant une accrocheuse équipe de Wake Forest (87-81). 4 points en 17 minutes pour Olivier Sarr.

Jeudi soir avait lieu le classico, le vrai, opposant #9 Duke et #21 North Carolina. Certes, l’affiche cette saison n’était pas aussi attractive que les années précédentes, mais les deux programmes nous ont offert un spectacle à la hauteur de l’enjeu. C’est UNC qui s’impose, sur le score de 82 à 78… Ce qui va mettre Twitter en ébullition (notamment sur le rt de Trevon Duval sur son dunk, alors qu’il n’a rien fait du match). Les fans de Duke ont été exaspérés par la prestation de leur équipe, manquant de niaque, d’envie. A ce stade de la saison c’est assez inquiétant, pour une écurie comme Duke…

Dans la même soirée, UCLA, qui passe une saison bien loin des spotlights, se rappelle aux spécialistes du College Basketball. Une victoire tout en maîtrise face à #13 Arizona (82-74). #11 St Mary’s et #12 Gonzaga continuent leur chassé-croisé, avec deux victoires en patron. De bonne augure avant le choc ce samedi… Petit mot sur Killian Tillie, qui termine le match en double-double, avec 21 points et 10 rebonds.

Le vendredi, vous avez l’habitude, c’est Ivy League et un peu de #22 Rhode Island. Ces derniers s’imposent face à Davidson (72-59), le tout avec un E.C. Matthews en délicatesse avec son tir…Dans la conférence des « nerds », pas de surprise, le leader, Penn, a galéré face à Dartmouth mais reste invaincu. Harvard déroule face à Princeton et consolide la 2ème place. Derrière, Yale and co sont à 3 victoires de retard du duo, ce qui équivaut à une (quasi) élimination pour le seul et unique ticket à la grande danse (pas de tournoi de conférence, le leader à la fin de saison régulière se qualifie à la grande danse).

Et voilà que nous arrivons au plat de résistance, le samedi soir. Alors que la semaine dernière, ce fut plutôt calme, cette semaine, ce fut un véritable feu d’artifice. C’est simple, ce n’est pas moins de 9, oui, 9 upsets au compteur rien que sur la soirée !

#2 Virginia, #3 Purdue, #10 Kansas, #11 St. Mary’s, #15 Tennessee, #17 Oklahoma, #19 West Virginia, #24 Kentucky et #25 Miami…

Les deux plus grosses surprises, outre #2 Virginia mais on en parle un peu après, c’est bien la défaite de #17 Oklahoma et #15 Tennessee. OU n’y arrive clairement pas à l’extérieur, avec une défaite face à Iowa State, qui est tellement irrésistible chez lui. Trae Young a été muselé par Lindell Wigginton, le meneur freshman des Cyclones et ISU s’impose sur le score de 88 à 80. Concernant le cas #15 Tennessee, c’est un énorme coup dur cette défaite face à Alabama (78-50). Les Vols pratiquent un jeu alléchant cette saison mais ont connu une panne sèche sur la rencontre, impuissant face au duo du Crismon Tide Donta Hall / Collin Sexton.

Petit mot sur #25 Miami, qui s’incline face à Boston College (72-70). Le duo Jerome Robinson / Ky Bowman qui compile 53 points, c’était trop pour le U. #10 Kansas perd une nouvelle fois, la 6ème fois cette saison, face à Baylor. Une démonstration des Bears, avec une victoire propre sur le score de 80 à 64. La polyvalence du groupe à Baylor fait la différence, face à des Jayhawks qui font peine à voir…

Terminons par deux rencontres phares, entre deux membres du Top 25. Miles Bridges permet à #4 Michigan State de s’imposer face à #3 Purdue, avec son tir à trois points dans les dernières instants du match (68-65). Et dans le choc de la West Coast Conference, le classico chez les Mid-Majors, #12 Gonzaga prend sa revanche sur #11 St. Mary’s et s’impose sur le score de 78 à 65. Les Zags recollent aux Gales en tête de la conférence, avec un bilan de 13 victoires pour 1 défaites.

Dimanche, soirée light, avec notamment #6 Cincinnati qui déroule face à SMU (76-51), #9 Duke qui se rassure un peu à Georgia Tech (80-69) et #20 Michigan qui gagne face à Wisconsin (83-72).

Saturday Night Fever : Virginia tombe, Michigan State remporte le choc au sommet, la Big 12 explose

La belle histoire continue pour #14 Ohio State 

Surprise de la semaine : Virginia Tech Hokies (18 victoires – 7 défaites, 7 victoires – 5 défaites au sein de l’ACC).

Ah, Virginia Tech, l’équipe la plus imprévisible de l’ACC, nous a offert un grand numéro cette semaine, et plus particulièrement samedi. Une victoire face au patron, #2 Virginia, qui fut la 1ère défaite des Cavaliers lors de la deuxième partie de saison et pourtant, VT n’était pas loin de perdre le match tout seul comme un grand.

Petite mise en situation, il reste une minute de jeu, Virginia Tech mène de quatre points. Une perte de balle anodine, un layup sans contestation pour et 0/1 sur la ligne des lancers-francs (one-and-done). Les Cavaliers peuvent alors égaliser, mais après ce petit moment de flottement, VT se reprend et sort une très belle défense, qui force une prolongation. Là, à l’extérieur, Virginia Tech va étouffer l’attaque des locaux et vont s’imposer sur le score de 61 à 60, grâce à un 2+1 à 4 secondes de la fin.

Un scénario fou, pour une victoire de référence. Clairement, Virginia Tech aurait pu perdre ce match à plusieurs reprises, mais Virginia n’a jamais été en mesure de convertir les (multiples) occasions. Avec ce succès, VT se replace dans la première moitié de tableau et reste à deux victoires du podium. Ce jeune groupe, qui possède un vrai collectif avec pas moins de 7 options offensives, sera un poil à gratter lors du tournoi de conférence. En tout cas, on reparle de VT et ce programme mérite vraiment les spotlights.

Tyger Campbell (#72, 2018) donne son accord verbal à UCLA 

Equipe top de la semaine : North Carolina Tar Heels (19 victoires – 7 défaites, 8 victoires – 5 défaites au sein de l’ACC).

On a souvent pointé du doigt que North Carolina avait besoin d’un relais à son leader, Joel Berry, sous peine de connaître une saison très décevante. UNC reste sur 3 succès de rang, face à Pittsburgh, #9 Duke et NC State, avec une maîtrise que l’on avait plus vu depuis très longtemps.

Cette semaine, les coéquipiers de Berry ont su répondre présent, avec en tête d’affiche Luke Maye. Avec 15 points et 8 rebonds face à Duke et surtout 33 points et 17 rebonds face à NC State (qui possède Omer Yurtseven à l’intérieur, ce qui n’est pas rien !), il a pris (enfin) ses responsabilités et comme par hasard, UNC gagne.

Le problème pour North Carolina, c’est l’apport du banc, qui est quasiment inexistant. Notons tout de même que le temps de jeu n’est pas bien réparti, avec le cinq majeur qui joue presque tout le match (le plus petit temps de jeu est 29 minutes de moyenne, ce qui laisse des miettes pour les joueurs du banc). Malgré tout, lorsque l’on voir UNC avec ce niveau, avec plusieurs options en attaque, cela n’augure que du bon pour la suite de la saison. Comme quoi, tout va vite en College Basketball !

 

Equipe flop de la semaine : Purdue Boilermakers (23 victoires – 4 défaites, 12 victoires – 2 défaites au sein de la Big Ten).

Ah tiens, Purdue qui perd deux matchs consécutifs en février, comme un air de déjà-vu… Alors que l’on ventait (à juste titre) les qualités des Boilermakers, les vieux démons reviennent à l’approche de mars et le programme retombe dans ses travers. Les deux matchs de cette semaine se jouent à une possession d’écart, ce qui rend la chose encore plus frustrante pour les fans.

Face à Ohio State, c’est une claquette de Keita Bates-Diop qui permet à OSU de remporter ce match. Face à Michigan State, c’est un tir dans les dernières secondes de Miles Bridges. Toujours le même scénario : un match serré du début à la fin et Purdue qui ne trouve plus de solutions dans le money time et qui s’en remet à des exploits individuels… Le tout, forcément, en oubliant les intérieurs…

Carsen Edwards est sur une autre planète cette saison, mais il a tendance à en faire trop sur les fins de match. En même temps, par moment, on peut le comprendre. Face à Ohio State, il ne touche pas un ballon du money time… Vincent Edwards et P.J. Thompson mangent énormément de possessions, même si ces derniers possèdent des pourcentages effarant aux tirs. Pour le bien de Purdue, il faut que Carsen Edwards soit le go-to guy de son équipe en fin de match, car là c’est plus possible.

On se moque trop souvent de Purdue qui n’est pas au rendez-vous en mars. Mais cette saison, le groupe semble plus solide et le bilan parle de lui-même… Jusqu’à cette semaine. Attention, ceci peut être le tournant de la saison pour les Boilermakers !

 

5 Majeur

Jaylen Adams (St Bonaventure / senior) : 44 points, 6 passes, 4 rebonds face à Saint Louis / 24 points, 7 passes face à Richmond ;

Shamorie Ponds (St. John’s / sophomore) : 26 points, 5 rebonds, 5 passes face à #1 Villanova / 44 points, 4 rebonds face à Marquette ;

Chris Clemons (Campbell / junior) : 33 points, 6 rebonds, 4 passes face à Gardner-Webb / 25 points, 8 rebonds face à Longwood ;

Kendrick Nunn (Oakland / senior) : 28 points, 7 rebonds face à Detroit Mercy ;

Miles Bridges (Michigan State / sophomore) : 25 points, 4 rebonds, 4 passes face à Iowa / 20 points, 3 rebonds face à #3 Purdue.

Ranking

1- Michigan State
2- Villanova
3- Xavier
4- Virginia
5- Cincinnati
6- Texas Tech
7- Purdue
8- Ohio State
9- Auburn
10- Duke
11- Gonzaga
12- Clemson
13- Tennessee
14- Kansas
15- Rhode Island
16- North Carolina
17- West Virginia
18- St. Mary’s
19- Texas A&M
20- Arizona
21- Wichita State
22- Michigan
23- Nevada
24- UCLA
25- Oklahoma

 

Pour en savoir plus rendez-vous sur Midnight on Campuset on vous conseille ces articles :

Leave a Reply