Marco Belinelli déjà facteur X à Philly : « Ils ont vraiment envie de gagner, c’est ce qui m’avait manqué ces 2 dernières années »

Marco Belinelli déjà facteur X à Philly : « Ils ont vraiment envie de gagner, c’est ce qui m’avait manqué ces 2 dernières années »

Les Wizards ont signé le plus gros comeback de la saison à New York la nuit dernière avec une victoire après avoir pris 27 points de retard face aux Knicks. Philadelphie n’est pas passé loin de faire « aussi bien » en revenant de son côté d’un déficit de 23 points à la mi-temps pour finalement s’imposer 104-102 au terme d’un 65-40 infligé à Miami sur les 2 derniers quarts !

Le tout sans Joel Embiid, touché à la cheville. Mais avec un Ben Simmons (18 points, 12 rebonds et 10 passes) en triple-double, un Dario Saric toujours bien présent (19 points, 8 rebonds et 3 passes) et un super banc.

« Ça montre simplement le type d’équipe qu’on est. On s’est battus, on n’a pas lâché. En sachant que Joel était out, je devais être plus agressif et impliquer mes coéquipiers. Tout le monde a bien joué» Ben Simmons via CSN Philly

Trevor Booker, le petit nouveau Marco Belinelli ou encore Richaun Holmes, tous ont contribué à ce retournement de situation. Et une défense revenue à la vie. L’équipe a tenu ses adversaires à 37% en seconde mi-temps alors que le Heat avait shooté à 52% sur la première.

« Quand je vois notre banc et les contributions de Richaun, Trevor et Marco Belinelli, je me dis que ce sont un peu des suspects inattendus pour retourner un match où on est menés de 23 points à la maison. C’est une super victoire, qui nous a permis de remplir notre objectif de gagner ces 5 matchs à domicile afin de bien plus apprécier le All-Star break. » Brett Brown

Booker et Holmes ont apporté leur énergie habituelle avec respectivement 9 rebonds en seulement 15 minutes et 11 points, 9 rebonds et 2 contres en 28 minutes. Quant à Belinelli, signé pour apporter du scoring en sortie de banc, il a signé 13 de ses 17 points (7/12, 3/5 à 3-points) durant le comeback de son équipe en seconde mi-temps.

« Je me souviens qu’hier j’ai dit que la chose que j’aimais vraiment à propos de ce groupe, c’est qu’ils ont vraiment envie de gagner, c’est ce qui m’avait manqué ces 2 dernières années donc je suis vraiment heureux. Ce n’est pas facile. Surtout à moins 24 contre une très bonne équipe de Miami. Je suis vraiment impressionné. J’avais tellement envie d’être dans cette équipe. » Marco Belinelli

À l’heure du break annuel, les Sixers sont 7èmes de la conférence Est devant Miami (30 victoire pour 28 défaites) et derrière Indiana (33 victoires pour 25 défaites) avec un bilan de 30 victoires pour 25 défaites.

Leave a Reply