France – Russie : Pas de panique, Bobo est là ! Les Bleus qualifiés pour la suite

France – Russie : Pas de panique, Bobo est là ! Les Bleus qualifiés pour la suite

Victorieuse de la Belgique le 24 novembre et de la Bosnie-Herzégovine le 27 novembre, la France affrontait ce soir à Strasbourg la Russie pour une place au second tour des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Et elle a continué son parcours parfait avec un succès obtenue dans la douleur et après prolongation 75-74 face à des Russes accrocheurs jusqu’au bout.

Boris Diaw (23 points à 6/9, 7 rebonds, 7 passes et 11 fautes provoquées !) et Paul Lacombe (11 points à 4/8, 3 interceptions et 2 passes) ont été héroïques dans le money time et les Bleus peuvent désormais aborder sereinement leur match contre la Belgique dimanche à Nancy.

Fil du match

Devant 9-2 après 5 minutes de jeu grâce à un 3-points d’Andrew Albicy puis 11-6 sur un gros dunk d’Alain Koffi, les Bleus encaissent un 3-points au buzzer qui permet aux Russes d’égaliser (12-12) après 10 minutes de jeu et au terme d’un 1er quart-temps très faible en adresse. La défense est toujours à l’honneur dans le 2ème quart et malgré les nombreuses fautes provoquées par le camp français et notamment Boris Diaw, c’est sur un lancer-franc de Sergey Karasev que la Russie a réussi à prendre un petit point d’avance à la pause au Rhénus, 29-28.

Les fautes ont continué à pleuvoir dans le 3ème quart-temps et aucune des deux équipes n’a réussi à creuser un véritable écart jusqu’à un 6-0 russe via deux tirs à 3-points signés Karasev, 41-36. C’était sans compter sur la réponse d’Hugo Invernizzi derrière la ligne puis de Diaw à 2 et de Charles Kahudi sur un layup pour repasser devant 43-41 avant le 4ème quart.

Le mano a mano va se poursuivre à l’entame de ce dernier mais le réveil des Bleus va faire mal à l’image d’un très bon passage de Paul Lacombe et d’un 3-points d’Elie Okobo pour le +6 à 2’40, 58-52. Mais le marcher sifflé à Albicy après que les Russes soient revenus à 58-55 aux lancers fait mal lui aussi. Car les Russes égalisent et repassent même devant à 3-points. Lacombe rentre un lancer sur deux et égalise à son tour, 61-61. 22 secondes à jouer, ballon russe, shoot de Karasev… manqué, direction la prolongation.

Une période durant laquelle Diaw a pris les choses en mains pour l’EDF, à qui il donne 3 points d’avance 67-64 à un peu plus de 3 minutes de la fin sur 2 lancers-francs avant de répondre à un 3-points adverse pour maintenir les siens devant. La Russie est parvenue à égaliser par Kulakin aux lancers, mais Lacombe a ensuite pris le relais de Diaw avant que Karasev ne donne un point d’avance aux siens à 23 secondes sur 2 lancers… Oublié par la défense, Diaw met dedans, 75-74 France à 3 secondes. Le match se termine sur une 3ème interception de Lacombe, victoire !

Leave a Reply