Austin Rivers : « J’aime ces moments importants »

Austin Rivers : « J’aime ces moments importants »

En course pour les playoffs, les Los Angeles Clippers doivent amasser le plus de victoires et surtout éviter les faux pas face à des équipes de fond de classement. Cette nuit ils se sont faits une frayeur face aux Brooklyn Nets dans un match qu’ils contrôlaient avec une avance qui a culminé à 15 points, avant de prendre une avalanche de tirs à 3-pts qui a permis aux visiteurs de revenir, et de même faire le break avec 8 points d’avance à 3’11 du buzzer suite à un shoot derrière l’arc de Caris LeVert. 

« J’ai regardé le score et je me suis dit ‘Come on, nous ne pouvons pas perdre ce match.’ Sans manque de respect pour eux. Nous avions besoin de remporter plus ce match qu’eux. Ils ne rataient rien. Ils mettaient tous leurs shoots. Je me suis dit ‘Est-ce que nous allons vraiment perdre ce match ?’ Austin Rivers

« Brooklyn est une excellente équipe offensive et si vous les laissez se mettre dans le rythme, comme vous l’avez vu, vous ne pouvez plus les arrêter et c’est ce qui s’est passé. Ils ont mis shoot après shoot et ont joué extrêmement dur. Mais à la fin du match j’ai eu l’impression que les gars ont dit ‘Nous avons besoin de remporter ce match.’ Puis nous avons finalement fait quelques stops. » Doc Rivers

Rivers, excellent avec 27 points à 10/15 dont 4/8 à 3-pts, a impulsé le run final avec un layup, avant deux lancers de DeAndre Jordan et un autre layup de Lou Williams pour revenir à 120-118 avec 1’34 à jouer. Les deux équipes ont multiplié les échecs jusqu’à un step-back à 3-pts en première intention d’Austin Rivers à 33.8 secondes du buzzer qui a mis les Californiens en tête

« J’ai remonté le terrain et je me suis dit ‘Si je rate c’est un mauvais shoot.' » Rivers

Mais son shoot a fait ficelle

« J’aime ces moments importants. » Rivers

 

Derrière Tobias Harris a intercepté et Lou Williams a donné 3-pts d’avance aux siens avec 8.9 secondes à jouer. Des dernières secondes très stressantes pour Doc Rivers qui avait ordonné à ses joueurs de faire faute, ce qu’ils n’ont pas fait, permettant à Joe Harris d’avoir le shoot de l’égalisation, raté.

« J’ai failli mourir quand j’ai vu que nous ne faisions pas faute. » Doc Rivers

Les Clippers s’en sortent bien et avec cette 34ème victoire ils restent à 0.5 match de Denver.

Leave a Reply