Stan Van Gundy : « C’est encore possible d’accrocher les playoffs »

Stan Van Gundy : « C’est encore possible d’accrocher les playoffs »

La défaite des Pistons contre les Cavaliers cette nuit a presque définitivement éteint les espoirs de playoffs de la franchise du Michigan. Ils ont maintenant cinq matchs de retard sur le Miami Heat, huitième à l’Est et premier qualifié en post season alors qu’il ne reste plus que 18 matchs à jouer mais se retrouvent surtout dans une dynamique déplorable. Les coéquipiers d’Andre Drummond ont perdu neuf de leurs onze derniers matchs ! Pourtant, leur coach Stan Van Gundy et Reggie Bullock ne perdent pas espoir.

« C’est une situation compliquée mais nous avons définitivement les joueurs pour faire les playoffs. Les nouveaux gars sont encore en train de s’ajuster. » Reggie Bullock.

« C’est encore possible, le problème c’est que la fin de la saison approche et il faut que nous lancions une grosse série de victoires maintenant. Est-ce que j’ai confiance dans le fait qu’on puisse le faire ? Absolument ! Je suis en NBA depuis longtemps, les choses peuvent changer très vite. J’ai déjà vu ce genre de choses arriver. J’étais le coach d’équipes qui ont réussi cet exploit. Donc c’est possible. Mais en ce moment, on se donne peu de chances de bien jouer. Nous sommes très frustrés, par les arbitres et par le fait qu’on ne parvient pas à marquer. Nous sommes un groupe très frustré en ce moment et c’est très dur de jouer dans ces conditions. » Stan Van Gundy.

Et c’est vrai que les Pistons ont tout l’air de ne pas être bien dans leurs baskets. Tout d’abord, Andre Drummond et Blake Griffin, qui ont chacun reçu une faute technique cette nuit.

« Je vois la frustration pendant les matchs. Ce n’est pas tout le temps ni tout le monde. C’est facile de se décourager dans ce genre de situation, mais j’essaie juste d’encourager les gars à continuer de jouer la tête haute et à se battre. C’est tout ce qu’on peut faire. Nous avons reçu deux techniques aujourd’hui parce que les gars étaient frustrés. Il faut juste que l’on continue à se battre et que nous trouvions une solution. »Anthony Tolliver.

Ils avaient réussi un bon départ, terminant la première mi-temps avec 5 petits de points de retard sur la bande à LeBron James. Mais il se sont ensuite écroulés. L’attaque était beaucoup moins fluide (39% de réussite sur le match) et les Pistons ont accusé un déficit de 15 points sur les 12 minutes suivantes. L’écart, alors de 20 points, était insurmontable.

« Nous essayons de gagner des matchs, mais rien ne va dans notre sens. Nous sommes frustrés de ne pas rentrer nos tirs et cela se transpose sur notre défense. Je ne pense pas que l’on ne se donne pas assez sur le terrain, mais les autres équipes mettent des shoots que nous ratons. » Reggie Bullock.

« Je dois prendre des responsabilités. Je ne donne clairement pas les bons shoots aux bonnes personnes. Je ne trouve pas de réponses, donc c’est en partie ma faute. Je ne vais pas venir et tout leur laisser sur le dos. » Stan Van Gundy.

Mais comme à son habitude, Van Gundy n’a pas fait dans la langue de bois.

« Blake Griffin (25 points, 8 rebonds et 5 assistsndlr) a une nouvelle fois très très bien joué. J’ai trouvé que Reggie Bullock (11 points) avait aussi été performant. Mais je pense pas que les autres aient été au niveau. Je ne dis pas que tout le monde a été mauvais, je n’essaie pas de pointer quelqu’un du doigt, c’est de ma faute si on a perdu. Mais nous n’avons pas assez de gars qui jouent bien. Genre, la balle bouge bien et ce gars ou ce gars va marquer son tir. » Stan Van Gundy.

Detroit avait enchaîné quelques succès à l’arrivée de Blake Griffin mais le soufflet est vite retombé.

Via NBA.com et Detroit News.

Leave a Reply