Bon courage à celui qui pourrait se taper le Jazz

Bon courage à celui qui pourrait se taper le Jazz

Le Jazz d’Utah est lancé et plus rien ne semble pouvoir l’arrêter, en tout cas par les Detroit Pistons, qui sont passés sous le rouleau compresseur cette nuit, sans esquisser la moindre résistance. Les hommes de Quin Snyder ont remporté leur 19ème match en 21 sorties en écrabouillant les Pistons 110-79 dans une rencontre où ils ont compté pas moins de 39 points d’avance. Ils ont fait une véritable démonstration en limitant Detroit à 37.5% et 17 ballons perdus alors qu’en attaque ils ont déroulé avec un super jeu collectif, en témoigne les 110 points à 55.3% et 29 passes décisives, malgré 22 ballons perdus. Dans le premier quart ils ont shooté à 17/21 et scoré sur leurs 10 dernières possessions pour mener 42-21 après 12 minutes avec 4 joueurs à 3/3 sur le quart.

« Nous n’avons pas fait bouger le ballon comme ça de toute la saison selon moi. Tout fonctionnait et nous avons mis nos shoots. » Donovan Mitchell

« Nous avons abordé le match avec le bon état d’esprit, défendre et prêter attention aux détails en défense. Quand vous faites ça, en règle générale vous jouez à l’instinct en attaque. J’ai trouvé que nos lectures de jeu en début de match étaient bonnes. Nous avons pris de bonnes décisions, fait l’extra passe. » Quin Snyder

Avec ce succès ils portent leur bilan à 38-30 et sont enfin dans les playoffables, à la 8ème place. Si le calendrier a été plutôt favorable, le Jazz est aussi devenu une superbe équipe, performante des deux côtés du terrain. La défense, qui a eu parfois du mal en l’absence de Rudy Gobert, est redevenue la meilleure de la ligue avec sa tour de contrôle. Depuis qu’il est revenu, le Jazz encaisse seulement 95.8 points par 100 possessions, très loin devant les Raptors, seconds, avec 101 points.

« A 100%, je pense que nous sommes devenus une très bonne équipe. Je pense que le plus important c’est de rester unis, concentrés et ne pas nous préoccuper de ce qui se dit à l’extérieur. Je pense que nous pouvons le faire, nous pouvons rester connectés, et je pense que ça ira pour nous. » Mitchell

« Ca va de mieux en mieux au fur et à mesure de la saison. Plus nous jouons ensemble plus nous apprenons à nous connaître. La mayonnaise prend à l’heure actuelle et nous allons continuer de construire sur ça. » Jonas Jerebko

« Je pense que nous sommes tous très bien préparés et nous avons l’esprit d’équipe. Nous jouons du bon basket et nous prenons les matchs au sérieux. Si nous continuons de jouer dur, nous pouvons accomplir beaucoup de bonnes choses. » Derrick Favors

Le seul obstacle finalement depuis un peu plus d’un mois ça a été le All-Star break puisqu’ils avaient perdu 2 matchs sur 3 au retour, avant de reprendre leur marche en avant.

« Je pense que les premiers matchs après le All-Star break sont les plus compliqués de la saison. Cela allait prendre du temps parce que nous avions eu une semaine sans nous voir et nous avons coupé de notre routine. Mais je pense que nous avons retrouvé le rythme rapidement. Je suis content que nous n’ayons pas perdu 3, 4 ou 5 matchs. » Joe Ingles

Désormais Utah a son destin entre les mains et peut même se prendre à rêver de 4ème ou 5ème place puisque OKCm actuellement 4ème, ne compte que 2 matchs d’avance. Attention tout de même la place en playoffs est elle aussi loin d’être assurée et la moindre erreur de parcours peut coûter cher. Prochain rendez-vous dans deux jours face aux Suns.

Via Salt Lake Tribune et ESPN

1 Comment

  1. Rudy a 20 points ca change tout pour Utah, les defenses vont sur lui et hop le jeu peut s écarter alors que quand il tourne qu a 10 13 points ca peut pas se mettre en place.

Leave a Reply