Julius Randle : « Je n’aime pas qu’on essaye de me déboîter l’épaule »

Julius Randle : « Je n’aime pas qu’on essaye de me déboîter l’épaule »

Déjà pas fans de Jamal Murray, les Lakers se sont fait un nouvel « ami » chez les Nuggets mardi soir : Nikola Jokic. Lui et Julius Randle ont dû être séparés après une remise en jeu des Lakers à 21 secondes du buzzer. À l’origine de l’embrouille – rapidement maîtrisée -, une faute très claire de Randle sur le Serbe, qui n’a pas du tout apprécié être poussé de la sorte en dehors de la raquette pendant que son équipe tentait un tir à 3-points alors que le match était plié.

Les deux ont pris une technique et Randle (26 points, 13 rebonds et 2 passes) a accusé Jokic (15 points, 9 rebonds, 5 passes) d’avoir tenté de le blesser après le match.

« Je n’ai juste pas aimé sa façon d’agiter ses bras. Je comprends, c’est son jeu, mais quand vous prenez mon bras et que vous essayez de me déboîter l’épaule, je n’aime pas ça. » Julius Randle

Quant à Murray, accueilli par des sifflets au Stalpes Center car sur liste noire depuis son dribble dans le dos de Lonzo Ball en fin de match le 2 décembre et sa séance de trash-talking avec Isaiah Thomas le 9 mars, Randle (ancien de Kentucky comme lui) ne le déteste pas, mais…

« Je ne lui parle pas beaucoup. Honnêtement je l’apprécie. C’est juste qu’on n’a pas apprécié ses singeries sur les derniers matchs. Je l’aime bien et c’est un gars de Kentucky, ce sera toujours là, mais c’est mon équipe et je vais pas passer ça sous silence. » Julius Randle

via ESPN

Leave a Reply