Manu Ginobili sur LaMarcus Aldridge : « C’était lui contre toute une équipe »; Rudy Gobert : « Une incroyable performance »

Manu Ginobili sur LaMarcus Aldridge : « C’était lui contre toute une équipe »; Rudy Gobert : « Une incroyable performance »

En 10ème position et au fond du trou avant d’entamer un homestand de 6 rencontres, les Spurs savaient qu’ils n’avaient pas le droit à l’erreur et 10 jours plus tard ils ont même dépassé leurs espérances avec un 6ème succès de suite, acquis aux dépens du Jazz.

« C’est inattendu pour dire la vérité. Pas que nous ne sommes pas optimistes, mais au vu de la façon dont nous jouions, nous étions un peu démoralisés, abattus. Nous savions que cette série de 6 rencontres allait être capitale pour nous. Nous étions arrivés à un stade après le road trip où nous avions le sentiment d’avoir touché le fond, que nous devions nous ressaisir, nous soutenir, nous battre sur chaque possession autrement nous allions sauter. Nous nous sommes de nouveau mis en bonne position, et maintenant nous devons construire à partir de là. » Manu Ginobili

Alors qu’ils pensaient pouvoir récupérer Kawhi Leonard durant cette série, la superstar est toujours absente mais les Texans ont un autre atout, un All-Star : LaMarcus Aldridge. L’intérieur joue tout simplement son meilleur basket à l’image de ses 45 points à 19/28, nouveau record en carrière dans le succès de cette nuit. Sur les 6 derniers matchs il affiche 32.1 points de moyenne.

« Il a été un leader toute la saison. Il a eu cette sélection au All-Star Game, qu’il méritait, et en gros il nous a portés. Lui avec son talent et le reste de l’équipe avec leur cœur. Les matchs passent et vous réalisez que son cœur est aussi gros, voire plus gros que n’importe qui. Il va sous les panneaux prendre des rebonds, il met des claquettes, il contre des tirs, il fait un peu tout ce qui est nécessaire pour que nous gagnions des matchs. » Gregg Popovich

Face à Utah dans un match capital dans la course aux playoffs, il a sorti une première mi-temps monstrueuse avec 28 points à 12/16.

« Sa première mi-temps a été incroyable. Il a scoré 28 points et nous avions tous un, deux ou trois points. C’était comme si c’était lui contre toute une équipe. Il a été incroyable lors des deux derniers matchs également. Il nous porte. Il dit juste ‘Ok, suivez moi les gars et ça ira.' » Manu Ginobili

Pourtant le Jazz avait une arme de poids face à lui, Rudy Gobert. Prétendant au titre de défenseur de l’année, le Français a fait ce qu’il a pu mais Aldridge était tout simplement trop fort.

 

« J’ai essayé de lui faire prendre des tirs difficiles. Des turnarounds, des fadeaways. La plupart du temps il terminait à terre parce que j’ai contesté tous ces shoots. C’est une incroyable performance. Nous l’avons fait bosser et il a mis ses shoots. »

« Tout le monde m’a demandé avant la rencontre, genre 8 personnes : ‘Comment vous stoppez LaMarcus Aldridge ? ‘Vous devez essayer de le pousser à mettre des shoots difficiles. J’ai trouvé qu’il avait eu des shoots ouverts en début de rencontre, mais en seconde mi-temps nous lui avons rendu la tâche de plus en plus difficile. Mais il est capable de faire ça. Il mesure 2m13 et il relâche le ballon au niveau des maillots retirés au plafond de la salle. » Quin Snyder

Ses 28 points en première mi-temps égalent la seconde meilleure performance des Spurs depuis 20 ans. Seul Tim Duncan a fait mieux avec 31 points face aux Mavs en décembre 2001. Il a fini par effacer son record en carrière de 44 points avec 45 unités, et les Spurs avaient bien besoin de chacun de ses points. En fin de temps réglementaire il a planté deux shoots clutchs, et en prolongation a mis celui qui a plié le match.

« C’est juste un match. J’aurais pu marquer 50 points si je n’avais pas raté des shoots faciles. C’était une bonne soirée mais ce n’est qu’un match pour moi. Je suis concentré depuis le début de la semaine. Je savais que ces 6 matchs à domicile allaient être importants, donc je voulais m’assurer de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour gagner ces matchs. Je suis de nouveau moi, c’est tout. » LMA

Donovan Mitchell n’était pas loin de gâcher la soirée de LMA avec 14 points dans les 6 dernières minutes du temps réglementaire dont un 3-pts à 3.6 secondes de la fin pour décrocher la prolongation, mais San Antonio n’a cette fois pas craqué dans les moments chauds.

Rien n’est encore fait pour les Texans, qui ont toutefois 3 matchs d’avance sur les Nuggets mais qui ont des matchs compliqués qui se profilent, à commencer par un déplacement à Milwaukee demain.

 

Via ESPN

Leave a Reply