Jaylen Brown : « Il m’a dit que ça lui avait fait vraiment mal, j’ai répondu que c’était fait exprès, je voulais que ça pique un peu »

Jaylen Brown : « Il m’a dit que ça lui avait fait vraiment mal, j’ai répondu que c’était fait exprès, je voulais que ça pique un peu »

Quelques secondes après le 3-points pour la victoire de Jaylen Brown ne laissant aucune chance (0.1 seconde) au Jazz, Jae Crowder s’est approché de son ancien coéquipier pour lui dire combien son tir avait été cruel.

« Il m’a dit que ça lui avait fait mal. Vraiment mal. J’ai répondu que c’était fait exprès, que je voulais que ça pique un peu. » Jaylen Brown

Le 15 janvier dernier, avant le transfert de Crowder, Utah était venu s’imposer au TD Garden, et Boston (5ème victoire d’affilée malgré une pléiade de stars absentes) avait donc une revanche à prendre. Le road trip de 4 matchs (Portland, Sacramento, Phoenix et Utah) à l’Ouest s’est donc on ne peut mieux dérouler pour les joueurs de Brad Stevens.

« On peut enfin rentrer à la maison. Je sais que c’est ça qui fait que tout le monde est heureux ce soir. Mais on devrait faire le boulot avant, donc c’est super. » Terry Rozier

En manque de taille face à Rudy Gobert et sans Al Horford et Marcus Morris, les Celtics (qui ont pris un 15-0 dans le 3ème quart) s’en sont comme souvent sortis dans le money time. Et comme lorsque Morris avait crucifié le Thunder, le système n’a pas été tout à fait exécuté à merveille.

« En fait on voulait tromper un peu la défense pour que Shane puisse aller au layup. Ils ont convergé vers lui, Shane a ressorti le ballon pour Semi (Ojeleye, rentré à la place d’Aron Baynes après le temps-mort) et Semi a fait l’extra pass. Jaylen a rentré le shoot ouvert. C’est une belle preuve de confiance entre coéquipiers. » Brad Stevens

Avant le fameux tir, Rozier avait claqué 11 points sur les premières 9’17 du 4ème quart, dont 2 sur un drive pour revenir à 92-88 à 2’43.

« Il réussit toujours de grosses actions quand le match se joue. Depuis aussi loin que je me souvienne, il met de gros shoots dans le dernier quart, et il en a mis plusieurs ce soir. » Brad Stevens

Crowder a marqué 2 points derrière pour redonner 6 points d’avance (94-88) au Jazz à 2’25 et puis… Utah n’a plus marqué un seul point. Greg Monroe, en galère totale (1/8 dans la peinture) face à Gobert tout le match, a rentré 2 lancers-francs à 1’33 après une bataille au rebond. Brown a ensuite intercepté une passe destinée à Donovan Mitchell et lancé Jayson Tatum en contre-attaque pour le dunk de l’égalisation à 1’09, 94-94.  Le rookie qui ne ressemble pas à un rookie a ensuite sorti un contre clutch sur une tentative lointaine de Crowder à 17 secondes de la fin. Joe Ingles a récupéré le rebond mais raté sa chance près du panier, et Brad Stevens a pu profiter d’un temps-mort plein à 15 secondes. C’est ensuite sur une passe de Semi Ojeleye, entré en jeu à la place d’Aron Baynes, que Brown a mis dedans face au cercle derrière la ligne.

via Boston Herald

Leave a Reply