Jamal « cojones » Murray, héros des Nuggets : « Aucune pression, c’est mon shoot préféré »

Jamal « cojones » Murray, héros des Nuggets : « Aucune pression, c’est mon shoot préféré »

Déjà vainqueurs du Thunder en prolongation (126-125) vendredi, les Nuggets ont remis ça en battant Milwaukee (128-125) au terme d’un match fou dimanche ! Et grâce aux défaites des Pelicans (contre qui ils possèdent le tiebreaker) et des Timberwolves (contre qui ils ont encore 2 matchs à jouer), l’équipe n’est plus qu’à un match de la 8ème place !

« Après le match je disais à quelqu’un que c’était le match le plus fou auquel j’ai participé, ou peut-être même juste regardé. On passe devant, puis ils passent devant avec un autre run, on commence à revenir, leur star se fait éjecter, on intercepte, on rentre des lancers-francs. C’était un vrai tourbillon d’émotion. » Torrey Craig (7 points, 8 rebonds et 2 contres en 36 minutes)

En effet, à 7’34 de la fin du 4ème quart, Giannis Antetokounmpo vient de donner 18 points d’avance aux Bucks sur un jump shot, 102-84. Les Nuggets sont d’abord revenus à 10 points (107-97) au terme d’un 13-5, puis Antetokounmpo a été éjecté à 3’43 pour avoir pris sa 2ème faute technique du match. Sans leur meilleur scoreur, les Bucks (35 points et 10 rebonds de Jabari Parker) ont terminé la période avec seulement 4 points inscrits.

Denver en a parfaitement profité. L’équipe s’est fait peur en perdant le ballon de la remise en jeu via Paul Millsap (25 points, 13 rebonds et 5 passes) à 5.8 secondes de la fin mais Jamal Murray (18 de ses 27 points dans le 4ème et en prolongation) a intercepté de l’autre côté avant d’obtenir la faute à 3-points et de rentrer ses 3 lancers à 2.8 secondes pour égaliser.

« Aucune pression. C’est mon shoot préféré. Je parle de méditation, de calme et tout ça. J’avais hâte d’être sur la ligne et de les rentrer.

Il faut jouer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des zéros sur l’horloge. Il y a toujours une chance, et si vous voulez être une équipe qui joue le titre, il faut jouer jusqu’à la fin. Il faut provoquer la situation, ne pas se dire que c’est fini. » Jamal Murray via Nuggets.com

En prolongation, c’est Malik Beasley qui s’y est collé avec 2 lancers à 7.1 secondes puis une grosse action défensive sur Jabari Parker, en échec à 3-points. Nikola Jokic a lui signé 35 points, 13 rebonds et 5 passes, Will Barton 11 points et 10 rebonds.

« Chaque victoire maintenant est énorme. La façon dont on a gagné les deux derniers matchs a été incroyable et je pense que ça montre que notre équipe grandit. Je préférerais ne pas traverser ce roller-coaster. Je préférerais voir un peu plus de régularité évidemment. Mais tout ce qui compte au final c’est qu’on a enfin décidé de jouer et arrêté de nous apitoyer sur notre sort. Quand on a fait ça, le match a changé. » Michael Malone

« On peut battre n’importe qui. Il faut juste qu’on ne s’écroule pas quand on prend un coup. Aujourd’hui on a réussi à faire basculer les choses tant qu’on en avait encore le temps, sinon on savait que le match était fini. On a gardé notre sang-froid, on a exécuté et réussi de grosses actions en fin de match. » Jamal Murray

Beaucoup de choses peuvent encore se passer sur les 5 prochains matchs (Indiana, Minnesota, Portland, Clippers, Minnesota) pour les Nuggets mais pour le moment, l’équipe fait à nouveau tout pour accrocher un ticket.

Leave a Reply