Alvin Gentry : « Je suis vraiment fier de l’équipe »

Alvin Gentry : « Je suis vraiment fier de l’équipe »

Tout comme les Spurs et le Thunder, les Pelicans devaient gagner cette nuit et devaient le faire face à une des 3 meilleures équipes de la conférence Est : les Warriors, qui plus est à l’Oracle Arena. Battus lors de 20 de leurs 21 derniers matchs face aux champions, ils ont sorti le match parfait pour venir à bout des champions en titre. Ils ont effectué une superbe prestation offensive avec une excellente circulation du ballon pour trouver de bonnes positions, et avec une bonne adresse, cela a donné 126 points à 56.3% et 39 passes décisives sur 49 paniers. Les 5 titulaires ont tous marqué au moins 12 points dont 34 pour Anthony Davis, 28 pour Nikola Mirotic et 25 pour Jrue Holiday.

« Si vous délivrez 39 passes décisives c’est que vous avez eu des possessions faciles et des shoots faciles. Plus vous faites bouger le ballon, plus vous coupez, surtout contre des équipes qui switchent, plus vous trouvez des mismatchs. A chaque fois qu’il y avait un mismatch, nous avons donné le ballon au gars qui pouvait en tirer profit et il en a tiré avantage. Je trouve que nous avons joué aussi parfaitement qu’il le faut pour les battre. C’est une équipe tellement bonne. Ils ne cessent de vous rentrer dedans, nous n’avons jamais été à l’aise. Je suis vraiment fier de l’équipe, de la façon dont nous avons abordé le match. Nous savions que ça allait être difficile, mais nous avions confiance. » Alvin Gentry

Malgré ça, il a fallu aller la chercher puisqu’en face Kevin Durant était déchaîné avec 41 points, 10 rebonds et 5 passes. Il a planté 30 points en seconde mi-temps dont 19 en 3ème pour permettre aux siens de passer un 17-2 et mener 89-82. New Orleans n’a pas abandonné et s’est accroché. Les coéquipiers d’Antony Davis ne comptaient que 4 points de retard à l’entame du dernier acte et ils ont réussi à mieux contenir Durant et en ont profité en plaçant un 14-3 conclu par un 3-pts de Mirotic pour mener 119-111 à moins de 4 minutes du buzzer.

« Nous avons juste joué dur et essayé de switcher sur beaucoup de choses en défense, les obligeant à mettre des tirs contestés. Ils en ont mis certains mais ils en ont manqués et lorsqu’ils ont raté, nous avons été présents au rebond et nous avons pu remonter le terrain et faire des actions. » Davis

Mirotic, qui était dans une très mauvaise passe, retrouve son adresse au meilleur des moments. Couper sa barbe a semble-t-il parfaitement fonctionné puisqu’il a signé 25, 31 et 28 points depuis ! Ce n’est pas sa blessure à la cheville en première mi-temps qui allait l’arrêter.

« Peut-être que sans la barbe il saute un peu plus haut. Les gens doivent vraiment défendre sur lui et s’assurer qu’il ne puisse pas shooter. Ce soir il a pu shooter, et même s’il s’est tordu la cheville, il est revenu et a continué de mettre des shoots. » Holiday

« Ma cheville est douloureuse. Mais pas moyen que je rate la seconde mi-temps. Je savais que mon équipe avait besoin de moi, et j’avais besoin d’être sur le terrain pour les aider. J’ai essayé de rester chaud, de jouer simplement, d’apporter de l’énergie et d’essayer de gagner. » Mirotic

Avec ce succès les Pelicans portent leur bilan à 46-34, et s’ils ne sont pas encore qualifiés, ils ont fait une très bonne opération.

« Sachant que c’était comme un match de playoffs, avec une atmosphère de playoffs, que nous sommes dans la course aux playoffs et que nous n’avions pas gagné ici depuis longtemps, c’est un gros boost au niveau de la confiance. Nous savions que nous allions probablement devoir remporter 4 des 5 derniers matchs pour nous assurer une place en playoffs. » Anthony Davis

Désormais il faudra remporter au moins un des deux matchs restants : face aux Clippers et face aux Spurs.

Via Times Picayune et Pelicans.com

Facebook Comments

Leave a Reply