Dennis Rodman : « Phil Jackson m’a demandé de m’excuser auprès de Scottie Pippen »

Dennis Rodman : « Phil Jackson m’a demandé de m’excuser auprès de Scottie Pippen »

Avant d’arriver à Chicago en 1995, Dennis Rodman avait déjà 34 ans. Il était auréolé de deux titres sous le maillot des Bad Boys de Detroit et avait déjà un bon passif avec Michael Jordan et ses coéquipiers, notamment à cause des fameuses Jordan Rules, mais pas seulement.

[Interview] Zion Williamson : « Je veux avoir un impact dans le jeu comme LeBron, mais à cause des dunks, les gens ne veulent pas voir ça en moi »

« On ne savait pas comment gérer Chicago en 1991 (l’année de leur premier titre, ndlr) parce qu’ils allaient trop vite. Scottie Pippen jouait bien, Horace Grant jouait bien et Michael joue toujours bien. Nous ne savions pas comment perturber leur système en 1991. Donc nous étions très frustrés les deux ou trois premiers matchs. Qu’est-ce qu’il nous restait à part leur mettre des coups ? Et quand ça n’a pas marché, nous avons fait le « OK » à l’ancienne. Nous ne voulons pas vous serrer main. Allez vous faire foutre. » Dennis Rodman.

Du coup, quand le joueur fantasque s’est pointé à Chicago en provenance de San Antonio, on pouvait penser que ça n’allait pas très bien se passer.

« Je n’ai pas vraiment fait attention au fait que j’allais être coéquipier avec Scottie au début. Je pense que le fait que je vienne à Chicago était plutôt surprenant. Je me disais « Chicago ? Comment ils ont pu convaincre San Antonio de me laisser partir ? Et puis finalement on a appris que j’avais été échangé contre Will Perdue. Sérieux ? Will Perdue ? Je veux dire, ils avaient le meilleur rebondeur de la planète et ils le bazardent contre Will Perdue ?

Une fois que le trade a été signé, je suis allé diner chez Jerry Krause (General Manager des Bulls de l’époque ndlr) avec Michael, Scottie, Phil Jackson, son chien et tout le monde. Nous ne nous sommes pas parlés du tout. Nous étions dans la maison, et personne ne se parlait. Donc Phil est venu me voir et m’a dit « Hey, Dennis, tu peux me rendre service ? Peux tu aller t’excuser auprès de Scottie ? » J’étais genre « Quoi, m’excuser auprès de Scottie ? » Il m’a répondu : « Tu sais juste aller le voir et essaie d’arranger les choses un peu avec lui, tu sais à propos de ce qu’il s’est passé en 1991, quand tu l’as poussé dans les caméras. » Je lui ai demandé s’il se moquait de moi et il m’a fait « Fais le pour moi. » Donc je suis allé voir Scottie et je lui ai dit « Hey mec, je suis désolé pour ce qu’il s’est passé. » Il m’a répondu : « Ne t’inquiète pas. On veut juste gagner. » » Dennis Rodman.

Résultat, trois titres de plus pour la franchise de l’Illinois.

Via Slam Online.

Leave a Reply