Will Barton : « La défaite la plus difficile de ma carrière »

Will Barton : « La défaite la plus difficile de ma carrière »

Avant de prendre sa dernière douche de la saison 2017-18 dans le vestiaire visiteurs du Target Center mercredi soir, Will Barton a pris 5 minutes pour se poser devant un ordinateur dans le vestiaire et regarder son dernier shoot. Un floater à 24.4 secondes de la fin de la prolongation pour égaliser à 108 partout et peut-être aller en playoffs… manqué. Rebond de Karl-Anthony Towns, faute sur Andrew Wiggins, 2/2, 110-106, 3-points manqué de Jamal Murray… game over sur 2 lancers de Jimmy Butler.

Les Nuggets (1ère défaite en 7 matchs) vont passer un an de plus sans playoffs. L’équipe ne s’est plus qualifiée pour la postseason depuis 2013 (élimination 4-2 au 1er tour par les Warriors).

« Je n’arrive même pas à réfléchir là, je suis tellement déçu qu’on ait perdu. Je pense encore au match, je n’arrive pas à digérer pour le moment. La défaite la plus dure de ma carrière, sans aucun doute. Avec tout ce qu’il y avait en jeu. Et en sachant combien notre équipe et la franchise voulait ce match. » Will Barton

Denver aura fait une belle fin de parcours après une saison marquée par la blessure de Paul Millsap (déchirure d’un ligament du poignet en novembre, 3 mois d’absence) et de Gary Harris (entorse du genou, 25 jours) en fin de saison. Après avoir forcé la prolongation alors qu’ils étaient menés de 8 points à moins de 5 minutes de la fin du 4ème quart, les Nuggets ont craqué en prolongation en encaissant un 11-5. Jeff Teague a donné l’avantage définitif aux siens sur un floater à 1’19, 107-106.

« Beaucoup de gens ont fait une croix sur cette équipe après la défaite contre Toronto. Les joueurs et les coachs ont continué à y croire, et on s’est donné une chance. » Michael Malone

Bien défendu par Taj Gibson dans le money time, Nikola Jokic (35 points, 10 rebonds), a raté 6 de ses 8 derniers tirs. Juste avant le floater raté de Barton, le Serbe avait ainsi manqué un layup.

« On a eu du mal à avoir les shoots qu’on voulait en prolongation. L’exécution offensive doit être bien meilleure dans le money time. » Michael Malone

« Il est temps pour nous de commencer à passer un cap. Ça pourrait être nous là en train de célébrer notre qualification en playoffs. On n’aurait pas dû être dans cette position. Il y a beaucoup de choses positives à retirer de cette saison. On a beaucoup progressé. Il y a des matchs qu’on n’aurait pas dû perdre plus tôt dans la saison et qui reviennent nous hanter. C’est comme ça. On devra faire en sorte de ne pas se retrouver dans cette position l’année prochaine. » Gary Harris

Ils devront désormais se consoler avec de belles victoires au cours de la saison sur Golden State, Utah, New Orleans, San Antonio (2 fois), Portland (3 fois) et Oklahoma City (3 fois). L’année dernière, leur bilan de 46 victoires leur aurait permis d’accrocher la 7ème place de la conférence Ouest. En 2015-16, ils seraient même montés à la 5ème place. Et en 2014-15, cela aurait été plus difficile mais ils auraient terminé à la 8ème place.

« Ça devrait nous piquer, ça devrait nous déranger. Maintenant il faut utilise cette expérience pour aller de l’avant. Passer pas loin comme ça, ça fait mal. On a beaucoup de gars découragés dans ce vestiaire, mais je suis fier de chacun d’eux. Ils ont donné tout ce qu’ils avaient. » Michael Malone

via Denver Post

Leave a Reply