Myles Turner : « Mon coude me fait un peu mal, le timing n’est pas idéal »

Myles Turner : « Mon coude me fait un peu mal, le timing n’est pas idéal »

Les playoffs 2018 nous offriront un remake d’un des premiers tours de l’édition précédente : Cavaliers-Pacers. Mais si le nom des deux équipes est le même, les rosters ont depuis bien changé. Pour les Cavs, Kyrie Irving a fait sa valise. Du côté des Pacers, exit Paul Georges et bonjour Victor Oladipo et Domantas Sabonis.

Basket Infos lance la Fantasy League NBA pour les playoffs : « En Route pour le Titre » présentée par Basket Store

Mais les joueurs d’Indiana ont toujours dans leur rang Myles Turner. L’intérieur de 22 ans peut poser beaucoup de problèmes aux Cavaliers avec sa mobilité, sauf que le troisième année a souffert cette saison. Toutes ses moyennes ont baissé et il n’a pu jouer que 65 matchs à cause de blessures. Au début du mois de mars, l’intérieur semblait aller beaucoup mieux et il affichait sur quatre matchs un joli 36/54 aux tirs (66%). Le problème est que cette belle forme n’a pas duré longtemps et qu’il a fini la saison sur un piteux 5/26 (19%).

« Il sera OK, ce n’est pas possible de rester chaud pendant 82 matchs. Il faut passer par ce genre de période parfois et Myles mais aussi Victor Oladipo pourront progresser en montrant qu’ils peuvent sortir rapidement de ce genre de situation. » Nate McMillan, le coach des Pacers.

« Mon coude me fait un peu mal (qui lui avait fait manquer 9 matchs avant le All Star Break ndlr), le timing n’est pas idéal. Je ne peux pas me trouver d’excuses. Ce genre de choses arrive, il faut faire avec. Lors de beaucoup des matchs où j’ai été mauvais, je n’ai pas beaucoup joué. Parfois, j’avais des problèmes de fautes. D’autres, je n’arrivais pas à trouver mon rythme. Les autres rentrent des shoots, ça se résume à ça.Si je n’ai pas la balle au poste, il faut que j’attaque le panier beaucoup plus souvent. Quand il y a des petits dessous qui essaient de me prendre des rebonds sur la tête, je dois plus m’imposer. » Myles Turner

La bonne chose pour Turner, c’est qu’il n’a pas perdu la confiance de ses coéquipiers.

« Il doit aller sur le terrain et jouer sans s’inquiéter. Tout ira bien, c’est le début d’une nouvelle saison. » Victor Oladipo.

Les Pacers ont remporté trois de leurs quatre confrontations contre les Cavaliers cette saison.

Via Indystar.

Leave a Reply