Playoffs mode ACTIVATED pour les Warriors, qui donnent une leçon à San Antonio !

Playoffs mode ACTIVATED pour les Warriors, qui donnent une leçon à San Antonio !

San Antonio n’aura pas mené une seconde lors de sa première visite à l’Oracle Arena ce soir, en ouverture des playoffs 2018. Étouffés d’entée, ils ont pris jusqu’à 28 points de retard avant de s’incliner 113-92 et n’ont jamais pu se relever d’un éclat reçu en fin de 1ère mi-temps.

Klay Thompson (27 points à 11/13, 5/6 à 3-points), Kevin Durant (24 points à 9/17, 9 rebonds, 7 passes) et JaVale McGee (titulaire, 15 points à 5/7, 4 rebonds, 1 contre) ont été les illustrations parfaites d’une soirée paradisiaque au niveau de l’adresse pour les champions en titre (59% en 1ère mi-temps contre 34.1%, puis 50.5% contre 39.5% sur le match) également extrêmement concentrés et agressifs en défense.

LaMarcus Aldridge (bien gêné par un McGee en feu en début de match) a été limité à 14 points à 5/12 et 2 rebonds et son équipe a été largement dominée au rebond (51-30), aux passes (31-18) ou encore aux points sur seconde chance (15-0) et dans la peinture (34-22). Rudy Gay termine meilleur marqueur des vaincus avec 15 points à 5/12. Ça fait 1-0 !

Première mi-temps

Entre un Kevin Durant profitant de matchups face à Dejounte Murray et Patty Mills et un JaVale McGee on fire des deux côtés du terrain les Warriors ont rapidement pris le contrôle du match 8-4 face à des Spurs étouffés par la pression défensive adverse. Manu Ginobili a ramené les siens à 15-11 avec un passage en force provoqué et un 3-points mais Klay Thompson et Durant n’ont pas tardé à répondre de loin pour le 20-11. Les Warriors étaient prêts à terminer le quart-temps sur un 8-0 après un 3-points de Rudy Gay mais l’Argentin des Spurs a planté un 3-points au buzzer pour revenir à 11 points, 28-17.

Sur un nouveau switch avantageux, Draymond Green a obtenu le and-one sur Danny Green sous le cercle en début de 2ème quart, 30-19. Tony Parker a remis un peu de rythme dans le jeu des Spurs mais leurs adversaires revenus à 6 points sur un 3-points de Gay, les Warriors ont continué, en faisant participer tout le monde, à punir (41-28 à 7’13 de la mi-temps), que ce soit sur jeu rapide ou en restant patients. Un fadeaway signature d’Aldridge (3 fautes en 1ère mi-temps) et un 3-points de Green ont évité un temps aux Spurs de couler mais l’adresse infernale des Warriors combinée à leur défense ultra-agressive a fait monter l’écart à 16 points (52-36) à 3’16 de la pause au terme d’un 9-0. Un écart qui restera le même à la pause (57-41) avec des Spurs qui n’ont pas réussi à marquer plus d’un panier sur les 6 dernières minutes du 2ème quart-temps !

Deuxième mi-temps

À peine plus de 2 minutes après la reprise, Gregg Popovich prend son premier temps-mort. Son équipe revenue à 9 points à 10’07 de la fin du 3ème quart, elle retombe à -17 (69-52) à 7’51. Le ballon bouge extrêmement bien du côté des locaux, qui redescendent tout de même un peu en adrénaline à la 4ème faute de McGee à 6’54, sorti sous une standing ovation à l’Oracle. Les Spurs gardent une attitude conquérante mais rien ne leur réussit, et les visages commencent à être marqués sur le banc. À la fin du 3ème quart, l’écart est de 23 points, 86-63, et le 4ème quart-temps ne servira qu’à établir un score final.

Facebook Comments

Leave a Reply