James Harden : « On ne prend pas les Wolves de haut, on sait qu’ils ont du talent et qu’ils sont bien coachés »

James Harden : « On ne prend pas les Wolves de haut, on sait qu’ils ont du talent et qu’ils sont bien coachés »

Les Minnesota Timberwolves ont galéré pour finalement accrocher le huitième spot de la conférence Ouest, synonyme de qualification pour les playoffs. Ils affronteront au premier tour les premiers de leur conférence, les Houston Rockets. Ces derniers, eux, n’ont pas vraiment eu à forcer depuis la fin du mois de mars. D’un côté, les joueurs de Mike D’Antoni sont sans doute plus reposés mais également moins concentrés. De la même manière que les Warriors, en roue libre ces dernières semaines et qui ont écrasé les Spurs cette nuit, les Texans vont devoir se remettre dedans pour ne pas se rendre la série plus compliquée que nécessaire.

« Je ne pense pas que c’est difficile de se reconcentrer. Nous sommes une équipe de vétéran, toute cette année nous a préparés à ce moment. Nous devons en tirer avantage, ne rien prendre pour acquis et s’impliquer sur chaque action. Nous sommes une équipe qui gère les possessions et qui garde la balle, on ne va pas jouer sur leur force et les laisser nous faire perdre des ballons ou obtenir des rebonds offensifs. Nous nous sommes concentrés sur toutes ces petites choses, j’espère que l’on va réussir à gérer toutes ces choses qu’ils font bien. » Trevor Ariza.

Les Texans devront faire particulièrement attention à ne pas perdre trop de ballons, un des points forts de leurs adversaires. Un objectif qu’ils ont réussi à atteindre lors de leurs confrontations de la saison régulière.

« C’est probablement un de nos succès contre les Wolves. On tourne à environ neuf pertes de balle par match alors que d’habitude ils en créent une quinzaine. C’est une grosse différence qui peut créer un différentiel de 10,12 points. Nous devons faire attention à la balle. Nous sommes efficaces mais on doit aussi être au courant qu’on ne peut pas se relâcher, perdre la balle. On doit garder notre spacing et donner aux gars l’opportunité de jouer sans être entouré de toutes parts. » Mike d’Antoni.

Le risque de se faire voler le match 1 malgré l’avantage du terrain est réel (les Blazers peuvent en témoigner) et les Rockets en sont conscients.

« Toutes les équipes veulent gagner le match 1. Nous ne les prenons pas de haut, on sait tout le talent qu’ils ont dans leur roster, on sait qu’ils sont bien coachés. On connaît l’équipe contre qui nous allons jouer. » James Harden.

Les Wolves pourront en plus compter sur un effectif presque complet. Jimmy Butler est de retour après avoir manqué une vingtaine de matchs en fin de saison. C’est d’ailleurs cette absence qui a fait mal aux Wolves et qui a failli les éjecter de la postseason. L’ailier, arrivé cet été, tourne à plus de 22 points, en plus de 5 passes et  rebonds par match et s’est imposé comme un membre clé de la rotation de Tom Thibodeau.

« Il a tout changé pour nous. Lui et Taj Gibson (qui est également arrivé cet été, ndlr) ont apporté tellement de dureté, pouvoir compter sur Jimmy, un joueur d’élite qui arrive dans son prime… Ca change tout. Il suffit de regarder la différence entre les moments où il est sur le terrain et ceux où il n’y est pas pour le comprendre. » Tom Thibodeau.

Butler est réputé pour être un guerrier sur le terrain, et ce n’est certainement pas le challenge de devoir affronter la meilleure équipe de la NBA cette année qui va lui faire peur.

« Je ne pense pas qu’ils aient un avantage, ils sont les premiers et nous sommes les huitièmes. Il faut juste que nous allions sur le terrain pour gagner et voir si nous pouvons mettre plus de points qu’eux à la fin du match. » Jimmy Butler.

Via Chron et chron.

Leave a Reply