Brad Stevens : « Un groupe de gamins qui ne lâche pas… non, un groupe d’hommes »; Terry Rozier : « J’étais furieux »

Brad Stevens : « Un groupe de gamins qui ne lâche pas… non, un groupe d’hommes »; Terry Rozier : « J’étais furieux »

La soirée s’est terminée en véritable ascenseur émotionnel au TD Garden pour la première rencontre entre Celtics et Bucks dimanche. Les deux équipes se sont tiré la bourre pendant 4 quarts-temps avant d’en finir en prolongation après 2 shoots clutchs signés Terry Rozier à 3-points puis Khris Middleton, à 0.5 seconde du buzzer et presque 11m du panier pour forcer 5 minutes supplémentaires !

« J’étais furieux qu’il ait mis ce tir, premièrement. Mais on savait que c’est une bataille. C’est les playoffs. Ça arrive. Il rentre un shoot fou, surtout à 0.5 seconde du buzzer. Prolongation, on y va. On reste ensemble et on va gagner ce match. Pendant le temps-mort les gars étaient un peu énervés parce qu’ils voulaient rentrer chez eux et en finir avec le Game 1. Mais il faut vivre dans le présent. » Terry Rozier

« C’est dur parce que je pensais que c’était fini. On dit toujours qu’il faut jouer jusqu’à la dernière seconde et tout ça, mais à une demi seconde, je pensais que c’était bon. Dès qu’il a shooté, je l’ai vu dedans, je l’ai senti. » Al Horford

« C’est une action sur laquelle on s’entraîne depuis 2 semaines maintenant, en préparation. Généralement on fait ça de l’autre côté. Giannis examinait le terrain, j’ai essayé de me dégager et je savais que ça allait être un catch-and-shoot. Donc je me suis dit si je reçois le ballon, j’envoie direct. Et c’est tombé dedans. » Khris Middleton

« Avant le temps-mort, j’ai demandé à Khris s’il voulait le ballon. Il m’a dit oui. Je regardais Tony (Snell), il était ouvert sous le cercle, ensuite j’ai regardé Bledsoe, puis Khris à nouveau. Il était loin je me suis dit qu’il était trop loin, mais je n’avais pas d’autre option, et dieu merci il a rentré le shoot. » Giannis Antetokounmpo

Le shoot a climatisé tout le Massachusetts mais les hommes de Brad Stevens ont réussi à rester concentrés pour aller s’imposer 113-107 (14-8 en prolongation) au terme d’un match où les deux équipes ont combiné pour 35 ballons perdus.

« On aurait facilement pu être abattus à la fin du temps réglementaire, mais on est restés ensemble et on a exécuté. On a très bien joué en prolongation. » Jayson Tatum

« Je pense que rien que l’envie sur le jump ball, qu’on a récupéré après avoir touché le ballon 2 fois, en dit long. C’est comme si on avait appuyé sur reset à ce moment-là, les gars sont retournés au jeu et étaient prêts à jouer. Parfois je trouve qu’ils sont à leur meilleur niveau quand ce genre de chose arrivent, vous comprenez ? C’est un groupe de gamins qui ne lâche pas. Non, un groupe d’hommes. » Brad Stevens

via ESPN

Leave a Reply