Les dirigeants des Knicks expliquent le limogeage de Jeff Hornacek

Les dirigeants des Knicks expliquent le limogeage de Jeff Hornacek

C’est dans une salle de conférence de l’aéroport de Westchester alors que l’équipe rentrait de son dernier match de la saison à Cleveland que Jeff Hornacek a appris de la part de ses dirigeants qu’il était viré. À environ 2h du matin.

« La patience n’a pas toujours été un de nos meilleurs attributs ici. James Dolan (propriétaire) nous a permis de l’être, de développer les joueurs, la culture. Contrairement au passé, quand on essayait constamment d’enchaîner les home runs, c’est une opportunité de construire quelque chose en étant parti de zéro. » Steve Mills

Steve Mills (président) et Scott Perry (GM) ont expliqué cette décision durant leur interview de fin de saison. Manque d’établissement d’une culture de la défense, manque de connexion avec ses joueurs… autant de points qui ont mené au divorce.

« On a progressé sur certaines choses mais on était en retard sur d’autres. Il était temps d’avoir une nouvelle voix dans le vestiaire, une nouvelle présence auprès de nos joueurs. Nous avons un plan correspondant à ce à quoi cette équipe devrait ressembler sur les 3 prochaines années, et nous nous sommes simplement dit que c’était le moment de changer. Jeff a fait du bon boulot dans certains aspects, moins dans d’autres. » Steve Mills

Depuis, le management croule sous les appels de coachs prêts à devenir le 5ème coach de l’équipe en 6 saisons.

« Nous sommes à la recherche d’un coach qui tient les joueurs et le coaching staff pour responsables. Pas seulement un grand technicien du basket mais aussi un excellent communiquant. Un gars qui puisse avoir une connexion avec ses joueurs et qui veut construire une équipe défensive qui correspond non seulement à l’équipe que nous souhaitons, mais à ce que les new-yorkais souhaitent. » Steve Mills

Mark Jackson, David Fizdale, Jerry Stackhouse, David Blatt et même Doc Rivers (pour le moment toujours coach des Clippers) sont déjà cités parmi les potentiels candidats.

« L’une des caractéristiques les plus importantes dans la NBA d’aujourd’hui c’est que le coach ne soit pas isolé sur une île. Le coach fait partie de l’équipe qui fait partie du front office. On doit trouver quelqu’un qui doit comprendre qu’on est là ensemble et que c’est un effort collectif. » Steve Mills

via New York Post

Facebook Comments

Leave a Reply