Mike D’Antoni : « Juste un jour comme les autres pour James Harden »

Mike D’Antoni : « Juste un jour comme les autres pour James Harden »

44 points à 15 sur 26 au tir dont 7 sur 12 à 3-points, ce sont les stats de James Harden hier soir. Il n’en fallait pas moins pour espérer s’imposer face aux Timberwolves 104-101 dans ce Game 1. Entouré de coéquipiers maladroits, c’est bien le probable futur MVP qui a sauvé les siens. Son coach Mike D’Antoni n’est même plus surpris par les performances de sa superstar.

Juste un jour comme les autres pour James Harden. Il a fait ça toute l’année. Il a réellement passé un niveau. On galérait à mettre des tirs, à trouver un rythme de jeu, et James nous a portés sur son dos. Il fait ça depuis longtemps maintenant. » Mike D’Antoni

Alors qu’on attendait impatiemment sa première association en playoffs avec Chris Paul, ce dernier ne s’est pas affiché au niveau attendu, tirant à 6 sur 14, mais surtout, commettant plus de balles perdues (6, record égalé en playoffs et certaines dans des moments cruciaux) qu’il a délivré de passes décisives (4). Il s’est exprimé à ce sujet, un tantinet désappointé.

J’ai cru que j’étais dans le film Bad News Bears (comédie sur le baseball, ndlr). Mais au bout du compte, la seule chose qui est importante c’est la victoire ! » Chris Paul

Au final, c’est donc la présence de James Harden a changé la donne en l’absence de supporting cast efficace. Quand les Timberwolves sont passés devant dans le 4e quart-temps, le barbu est re-rentré en jeu et fut à l’initiative d’un 7-0 pour les Rockets avec un floater, un lay-up et un panier primé en transition suite auquel le numéro 13 de Houston a tenu à faire savoir que le Toyota Center, c’était chez lui ! Taj Gibson et ses coéquipiers des Wolves ne pouvaient plus que constater l’étendue des dégâts.

C’est un candidat pour le trophée de MVP et vous pouvez voir pourquoi. A chaque fois que le match était serré, il a fait la différence. Il a mis des tirs très difficiles et il a joué à un niveau phénoménal. On a tout essayé pour l’arrêter. » Taj Gibson

Et pourtant, le contrôle affiché par l’arrière All-Star était déstabilisant. The Beard a mis 44 points sans jamais sembler forcer. Son agressivité, sa concentration et sa justesse lui donnent effectivement ce côté complètement inarrêtable.

Quand vous arrivez avec une mentalité agressive, de bonnes choses vont avoir lieu. Si la défense me donne assez d’espace pour que je shoote, je shoote. S’ils me collent trop et que je dois créer une action pour moi ou mes coéquipiers, alors je ferai ça. Que ce soit ce soir ou dans n’importe lequel des 82 matchs de saison régulière. Je ferai toujours la même chose. » James Harden

Si les Rockets veulent un titre, il leur faudra encore 15 victoires. Avec 15 autres performances de la sorte signées James Harden, cela pourrait leur donner un bon coup de pouce !

Via ESPN

Facebook Comments

Leave a Reply