Damian Lillard : « Ça nous met la pression »

Damian Lillard : « Ça nous met la pression »

Les Pelicans ont remporté leur premier match de playoffs depuis 2011 nuit en l’emportant face aux Blazers sur le score de 97 à 95. Une victoire à l’extérieur qui permet aux coéquipiers d’un Anthony Davis inarrêtable hier soir (35 points 14 rebonds et 4 contres) de récupérer l’avantage du terrain.

Basket Infos lance la Fantasy League NBA pour les playoffs : « En Route pour le Titre » présentée par Basket Store

« Ça nous met la pression. On arrive avec l’avantage du terrain et on perd le premier match. Maintenant, dans leur vestiaire, ils sont en train de se dire qu’ils en ont pris un et qu’ils peuvent très bien prendre le deuxième chez nous. Notre boulot est de défendre notre parquet, donc il faut prendre les matchs un par un. On doit oublier cette défaite dans le prochain match. » Damian Lillard.

« On se sent à l’aise à l’extérieur. Si on peut gagner le premier match, ça ouvre des perspectives. Mais il faut faire la même chose le prochain match. On ne peut rien prendre pour acquis. Il faut jouer avec la même intensité. » Alvin Gentry.

Les Pelicans ont réussi à empêcher les deux meilleurs joueurs de Portland, Lillard et CJ McCollum de prendre feu comme ils en ont l’habitude. Le premier a terminé le match avec 18 points à 6/23 aux tirs, 7 rebonds et 7 passes tandis que le second a lui marqué 19 points à 7/18.

« On voulait être sûr de mettre le plus de pression possible sur Dame et CJ et que ce soit quelqu’un d’autre qui doivent nous battre. Notre principal but était de rendre le match compliqué pour ces deux là. » Anthony Davis.

Et les deux meneurs des Pelicans, Jrue Holiday et Rajon Rondo ont parfaitement réussi cette tâche, se permettant même d’être efficace de l’autre côté du terrain (21 points pour le premier, 17 passes pour le second).

« Je ne sais pas si on peut faire un meilleur boulot sur leur backcourt que Jrue et nos gars. Avec Kawhi Leonard qui s’est blessé je ne sais pas s’il y a un meilleur two-way player en NBA actuellement qu’Holiday. On lui demande de mettre 20 pions chaque soir et de défendre sur le meilleur extérieur adverse, peu importe sa taille. » Alvin Gentry, le coach des Pelicans.

« Quand les Blazers appelaient des systèmes, Rondo nous disait ce que c’était avant même qu’ils aient une chance de l’exécuter. » Anthony Davis.

Pour Lillard, lui et son coéquipier ont plus été victimes d’une panne d’adresse qu’autre chose.

« Nous n’avons juste pas mis nos shoots. Il faut leur donner du crédit pour leur défense. Ils ont été physiques et nous ont beaucoup trappé sur pick and roll. Mais tout revient à la manière dont nous shootons. Nous avons eu pas mal de bons tirs, nous ne les avons juste pas mis. » Damian Lillard.

Mais la prestation des Pelicans n’a pas été parfaite, notamment en attaque comme le souligne Gentry.

« Il faut que l’on fasse attention à ne pas laisser de rebonds offensifs et que l’on fasse plus attention à la balle. Offensivement, on peut être meilleur. Nous avons été statiques, nous avons arrêté de courir et nous avons beaucoup joué en iso, ce n’est pas ce que nous sommes. Nous sommes bien meilleurs en attaque que ce que nous avons montré. » Alvin Gentry.

Rendez-vous mardi pour le deuxième round qui ressemble déjà à un must win pour la bande à Damian Lillard.

Via Portland Tribune.

Leave a Reply