WE WANT JOEL ! En panne d’adresse, les Sixers remettent les pieds sur terre

WE WANT JOEL ! En panne d’adresse, les Sixers remettent les pieds sur terre

Après avoir compté 3 joueurs à au moins 20 points dont 2 à 28 et 25 unités dans le Game 1, les Sixers ont terriblement manqué d’adresse longue distance (18/38 à 3-points dans le Game 1, 7/36 dans le Game 2 dont un 1/8 dans le 1er quart-temps) pour espérer tenir le choc face à un Dwyane Wade déchaîné.

« Je déteste ressentir ça mais c’est peut-être un bon rappel à tout le monde pour être bien concentré au prochain match. » Ben Simmons

Le regard de Joel Embiid debout devant le banc en fin de rencontre en disait long sur son envie de jouer, lui qui attend encore (avec impatience) le feu vert des médecins suite à sa fracture du plancher orbital le 28 mars.

« Il veut juste jouer au basket. Il veut être avec son équipe, jouer devant les fans. Quand il ne peut pas faire ça, il se frustre et je respecte ça. Il veut simplement être avec son équipe. » Brett Brown via NBC Sports

« Si vous regardez les matchs qu’on a gagnés, on a marqué plus de 100 points. Là on a un peu plus de mal offensivement, ils nous mettent la pression. Avec Jo, ça nous apporte plus de créativité, on peut envoyer le ballon au poste et le voir créer pour les autres. » Ersan Ilyasova

« Joel est une superstar. Bien sûr qu’il nous manque offensivement, défensivement. C’est un gars qui veut jouer tout le temps. J’ai hâte qu’il revienne et qu’il nous aide parce qu’on est une meilleure équipe avec lui. » Dario Saric

Amir Johnson titulaire au Game 1, Ersan Ilyasova au Game 2, Brown tente ce qu’il peut en attendant le retour de son All-Star, 22.9 points 11 rebonds et 1.8 contre par match cette saison.

« Quand le match ralentit et que vous avez besoin d’un panier garanti, vous pouvez donner le ballon à Jo. Il s’occupera du reste. Ça pose aussi des problèmes de fautes pour eux, ce qui nous apporte rapidement des lancers. C’est une superstar, dès qu’il est là il a un impact. » Amir Johnson

« Ça joue physique. Jo nous apporte cette dimension physique de tellement de manières différentes qui nous aident énormément. » Robert Covington

via NBC Sports

Leave a Reply