Karl-Anthony Towns évite les balles : « Je vis ma vie un peu comme un Amish »

Karl-Anthony Towns évite les balles : « Je vis ma vie un peu comme un Amish »

Minnesota accueille ce soir son premier match de playoffs depuis le printemps 2004. Alors après une telle attente, il s’agirait de ne pas se foirer devant un public qui a été très, très patient. Pour ça il faudra que Karl-Anthony Towns – et plus globalement toute l’équipe des Timberwolves – se réveillent, alors que menés 2-0, ils n’étaient pas si loin au score au Game 1 (défaite 104-101).

Pour le moment, le All-Star de 22 ans tourne à 6.5 points par match et a rentré 5 de ses 18 tentatives aux tirs… Les critiques pleuvent à son égard depuis une semaine mais il assure avoir réussi à faire abstraction.

« Je ne peux pas être au courant de ça, je ne regarde pas tout ça. Je ne regarde jamais la télé. C’est très rare. Donc je ne vois rien. Je ne suis pas un grand fan des réseaux sociaux… Ce n’est pas mon truc. Je vis ma vie un peu comme un Amish. En dehors des jeux vidéos, je ne suis pas très branché électronique. J’ai toujours aimé vivre comme ça. » Karl-Anthony Towns

Pour Tom Thibodeau, son joueur doit apprendre à faire la passe lorsque les Rockets switchent, pour accélérer le jeu et provoquer des paniers en transition. Lui, n’a pas paniqué.

« Ça va, j’ai dormi normalement. J’ai envie de gagner. Il faut s’occuper du présent, pas du passé. » Karl-Anthony Towns

via Star Tribune

Facebook Comments

Leave a Reply