Ces Spurs ont du cœur, Golden State devra jouer un match 5 !

Ces Spurs ont du cœur, Golden State devra jouer un match 5 !

Battus une seule fois en playoffs la saion dernière, les Warriors viennent de s’incliner 103-90 à San Antonio et manquent donc une occasion de se qualifier dès ce soir pour le second tour. Les Spurs ont mené de bout en bout dans ce match où LaMarcus Aldridge (22 points à 7/19 et 9 rebonds) et Manu Ginobili (16 points à 5/10, 5 passes) se sont particulièrement illustrés dans le money time. Respect à eux, qui sans leur meilleur joueur et sans leur coach ne se feront pas sweeper au 1er tour cette année !

Les Warriors, menés par les 34 points à 12/28 et 13 rebonds de Kevin Durant, ont été maladroits tout le match (37.8%) sans réussir à sortir l’un de leurs « super runs » pour se remettre dans le match. Klay Thompson a terminé à 12 points à 4/16.

Le fil du match

Emmenés par un trio de joueurs (Murray, Aldridge, Gay) à au moins 10 points et un sympathique coup de chaud made in France de Tony Parker, les Spurs ont pris jusqu’à 17 points d’avance en première mi-temps et sont rentrés au vestiaire avec un confortable matelas de de 14 unités, 56-42. Sur ces deux premiers quarts, Golden State est limité à 34% (17/50, 4/13 à 3-points) et perd 10 ballons, contre 1 seul pour San Antonio (!), qui shoote de son côté à 44.7% (7/15 à 3-points). Les champions évitent néanmoins la déroute totale en dominant 37-17 au rebond.

Alors que Draymond Green a très rapidement pris sa 3ème faute sur une offensive, Durant et Thompson ont ramené les Warriors d’entrée à 9 points, sans que cela soit pour autant synonyme d’un gros run. Après 6 minutes et demi de jeu, les deux équipes ne totalisent à elles deux que 18 points dans ce 3ème quart (10-8 Warriors). En manque de stops et puni pour une faute offensive après un 3-points de Patty Mills à 2’24, Golden State retombe à -11 (73-64) après être revenu à -8 quelques instants plus tôt. Les 9 points de Durant dans les 5 dernières minutes permettent finalement aux Warriors de revenir à 77-71 avant le dernier quart.

À 6’34 de la fin, les hommes de Steve Kerr n’ont jamais été aussi proches depuis leur -17 avec un 6-0 (4 points de Durant) qui les ramène à 5 points, 88-83. Run transformé en 9-0 sur un 3-points du dernier MVP des Finales à 5’57 (88-86). Ginobili stoppe l’hémorragie aux lancers, 90-86. Comme un symbole du miracle dont les Spurs ont besoin, Aldridge va rentrer un 3-points après avoir fait un 360° sur lui-même face au cercle et à Green… avec la planche, 93-86. Ginobili en rajoute une couche de loin à 3’53. L’Argentin sera touché au genou quelques instants plus tard mais encouragé par ses nombreux fans, va tenir sa place jusqu’au bout. Les Spurs ont 2 minutes à tenir avec 6 points d’avance… et Aldridge puis Ginobili salent un peu plus l’addition sur un petit 4-0, 100-90 à 1’19. Golden State multiplie les maladresses sur ses dernières chances , game over !

  • Game 1 à Oakland: Warriors 113, Spurs 92 |
  • Game 2 à Oakland: Warriors 116, Spurs 101
  • Game 3 à San Antonio: Warriors 110, Spurs 97
  • Game 4 à San Antonio : Spurs 103, Warriors 90

Facebook Comments

Leave a Reply