Steve Kerr : « J’aurais dû prendre un temps-mort après trois minutes de jeu et casser une tablette »

Steve Kerr : « J’aurais dû prendre un temps-mort après trois minutes de jeu et casser une tablette »

Alors qu’ils avaient entamé leur série contre les Spurs avec du mordant et de l’envie, les Golden State Warriors sont retombés dans leurs travers de la fin de la saison régulière pour le match 5. Résultat, une défaite assez large (103 à 90) et pas de sweep pour la bande à Steve Kerr !

Rejoignez la Fantasy League BI pour les playoffs, présentée par Basket Store

« J’ai une grosse responsabilité dans cette défaite. J’aurais dû anticiper ça en tant que coach d’une équipe qui a souvent été à 3-0. Il faut savoir qu’on va entrer dans la fosse aux lions, surtout contre une équipe comme les Spurs. » Steve Kerr.

Pour le coach des Warriors, il aurait dû réagir dès le début du match devant la pluie de turnovers concédés par son équipe (7 en 5 minutes).

« J’aurais dû prendre un temps-mort après trois minutes de jeu et casser une tablette. J’aurais dû prendre un temps-mort, les engueuler, faire tout ce que je pouvais. Plus que ça, j’aurais dû les préparer avant le match pour ce qui allait arriver, je n’ai pas le sentiment d’avoir fait un bon boulot là-dessus. » Steve Kerr.

Le problème, c’est que malgré toutes les pertes de balle de Warriors, les Spurs ne prenaient pas d’avance au score car Kevin Durant se chargeait à chaque fois d’égaliser grâce à des banderilles de loin (à 7-7 puis 10-10). Du coup, Steve Kerr a à chaque fois rangé son petit carré vert.

« Est-ce que j’allais gâcher un temps-mort ? On essaie de les garder d’habitude, spécialement à l’extérieur pour le moment où il y aura un gros run de l’équipe adverse. Ce n’est pas comme si les Spurs lançaient une série, nous faisions des erreurs et ça leur permettait de rester dans le match. » Steve Kerr.

Pour Klay Thompson (12 points à 4/16 lors du dernier match), les joueurs de Golden State sont aussi coupables que leur entraineur.

« C’est super de la part de Steve, mais c’est également de notre faute. Il faut que l’on se prenne en main, c’est notre boulot. Nous sommes des prétendants au titre et nous allons le montrer ce soir. » Klay Thompson.

Andre Iguodala a lui déjà une idée du plan de jeu pour commencer le match.

« Il faut avoir la bonne implication. Nous avons eu plusieurs turnovers au dernier match, donc il faut y faire attention. Ce qui est intéressant c’est que nous étions toujours dans le coup alors qu’il ne restait que 6 minutes à jouer et qu’on jouait aussi mal que possible. Il faut qu’on entre sur le terrain avec le bon état d’esprit et que l’on donne le ton très tôt dans le match. »Andre Iguodala.

« On peut jouer dur, mais il faut quand même penser au match, nous l’avons mal fait lors de la dernière rencontre. Nous allons faire des ajustements et essayer de jouer sur leurs faiblesses. Ils vont évidemment essayer de faire la même chose de leur côté, mais lors du dernier match nous n’avons pas réfléchis comme nous l’avons fait les trois premières rencontres. On va revenir à ça ce soir et répondre comme des champions. » Klay Thompson.

Les Warriors sont persuadés que Steve Kerr réagira également.

« C’est un diseur de vérité, il sait qu’on est tous ensemble là-dedans. Il ne s’agit pas de dire « Ils n’ont pas fait ça, ça et ça ». Il y a beaucoup de coachs qui tomberaient là-dedans. Mais Steve sent qu’il a une responsabilité dans l’échec autant que dans le succès. » Mike Brown, l’adjoint de Steve Kerr.

Et le coach semble effectivement s’engager sur cette voie.

« Je préférerais rejeter la faute sur les joueurs parce que c’est beaucoup plus facile de pointer du doigt que de se regarder dans le miroir. Il faut être conscient de ce qu’on fait en tant que joueur mais aussi en tant que coach et qu’équipe. On n’accuse jamais personne, ce n’est pas ça le but. Mais si je sais qu’un joueur peut faire un meilleur boulot, c’est mon rôle de lui dire et celui du joueur d’accepter la critique et de comprendre que ce n’est pas personnel. C’est pour ça que j’aime nos gars. On peut les coacher et leur faire remarquer leurs erreurs, que ce soit Kevin, Andre, Stephen Curry ou Klay. Ils ne vont pas le prendre personnellement. » Steve Kerr.

En tout cas, les Warriors ont intérêt à mieux commencer ce match que le précédent car cette fois Steve Kerr ne se privera pas pour leur souffler dans les bronches.

« Je crois que nous avons quatre ou cinq tablettes. On sait que ça peut aller très vite. » Mike Brown.

Via Mercury News.

Leave a Reply