Giannis Antetokounmpo fait ses preuves : « C’est énorme, l’équipe a grandi »

Giannis Antetokounmpo fait ses preuves : « C’est énorme, l’équipe a grandi »

Limité à 16 points et 10 tirs tentés seulement dans la défaite du Game 5, Giannis Antetokounmpo s’était juré d’être plus agressif dans le Game 6 joué au Bradley Center de Milwaukee jeudi soir. Il ne s’est pas raté puisqu’il a compilé 31 points (dont 12 dans le dernier quart) à 13/23, 14 rebonds, 4 passes et 2 interceptions en 41 minutes de jeu.

« Mes coéquipiers m’ont bien cherché. J’ai réussi à prendre des rebonds, à trouver des brèches en transition aussi. Au final, tout était question de volonté. J’essayais d’être agressif, de créer de bonnes choses. C’est ce que j’ai fait ce soir. » Giannis Antetokounmpo via JSOnline

Layups, jump shots, euro-step face à celui qui l’avait ralenti au match précédent Semi Ojeleye, lancers-francs… le Greek Freak était partout tout au long du match et s’est montré comme on l’attend de la part des stars lorsque cela comptait le plus. Son coach Joe Prunty a été tout particulièrement impressionné par son seul rebond offensif de la soirée. À 3 minutes de la fin et Milwaukee en tête de 6 points, Antetokounmpo a surgi à deux mains pour s’emparer du ballon après un layup manqué de son coéquipier Malcolm Brogdon avant de rentrer un bank shot qui a donné 3 possessions d’avance aux siens et ruiné les espoirs adverses.

« Dans l’ensemble, Giannis a fait un match exceptionnel. L’une des meilleures actions c’était le rebond offensif où il a sauté, mis ses deux bras en l’air puis réussi cette action que très peu de joueurs peuvent faire en NBA. On sait tous ce qu’il peut faire. Ce soir il a impacté le jeu comme il l’a déjà très souvent fait. Mais c’est énorme pour son développement et pour notre équipe. » Joe Prunty

« Il prouve qu’il est à l’aise là où il est. Il est humble, il sait de quoi il est capable. Ce matin il a dit qu’il allait prendre plus de shoots avec lesquels il est à l’aise, pas des shoots sur lesquels il ne travaille pas. Vous voyez rarement des superstars dire ça. Ils disent qu’ils prennent tous les shoots, qu’ils vont porter l’équipe sur leurs épaules. Il sait où il veut le ballon et où il veut shooter. Il a un game plan. Donc vous lui faites confiance. » Thon Maker

Plusieurs fois devant de 9 points dans le 1er quart, les Celtics ont encaissé un 7-0 sur la fin de la période (dont 5 points de Jabari Parker, 9 points et 11 rebonds en 26 minutes). L’équipe a ensuite patiné dans les pertes de balles pour démarrer le 2ème quart (3 d’affilée) avant d’user d’un 8-0 pour se remettre cette fois d’un déficit de 7 points. Les 5 dernières minutes leur ont ensuite permis de passer devant 48-39 à la pause grâce à un 14-2 (6 d’Antetokounmpo, 5 d’Eric Bledsoe) et un 26-15 sur la période. Au retour des vestiaires les Celtics de Jayson Tatum et Terry Rozier ont répondu par un 20-6 mais portés par le Greek Freak et Khris Middleton, les Bucks n’ont rien lâché et ont terminé le 3ème quart toujours en tête de 9 points.

« On a montré qu’on pouvait faire preuve de beaucoup de ténacité toute l’année. Cette année on a gagné 2 matchs après avoir pris 20 points de retard. On continue à se battre. » Joe Prunty

« Clairement leur vitesse, leur longueur et leurs qualités athlétiques nous ont affectés. Ils ont été plus rapides sur le ballon que nous toute la soirée. » Brad Stevens

« Ça représente beaucoup. La ville me soutient depuis le premier jour. C’était extrêmement bruyant ce soir, et bien qu’on pour l’équipe, on joue aussi pour la ville. C’est un Game 7, une nouvelle opportunité pour nous et pour Milwaukee. » Giannis Antetokounmpo

Cela n’a néanmoins pas suffi pour se mettre à l’abri puisque Boston (6/20 dans le 2ème quart et 8/23 dans le 4ème) est revenu à 2 points à moins de 7 minutes de la fin. L’avantage a changé de camp plusieurs fois avant un shoot de Tyler Zeller pour le +3 des Bucks. Derrière Jaylen Brown a manqué un 3-points, Antetokounmpo a pris le rebond, passé à Bledsoe vers l’avant et ce dernier a trouvé Brogdon (16 points) dans le corner, swish sur la tête d’Al Horford derrière la ligne. Antetokounmpo a inscrit les 5 points suivants. De quoi offrir un premier Game 7 aux Bucks depuis le 1er tour des playoffs 2010 contre Atlanta (perdu).

« C’est énorme. L’équipe a grandi. On était dans la même position que l’année dernière quand on n’avait pas gagné le Game 6 (contre Toronto, ndlr). On a une grosse opportunité qui nous attend. Il n’y a pas de pression. Pour moi, il n’y a aucune pression. Je suis béni d’être dans cette situation. Je n’ai jamais joué de Game 7. Je vais m’amuser, prendre du plaisir, tout donner, jouer dur, me préparer pour la guerre, préparer mes coéquipiers pour la guerre. Pour moi la série n’a pas encore commencé. » Giannis Antetokounmpo

« Ça va être dingue. C’est ‘do or die’. Le public à Boston est bruyant, comme ici. Ça va être un super match. Il n’y a pas de secret, le match reviendra à celui qui le veut le plus. » Khris Middleton

Rendez-vous donc samedi à 1h du matin heure française pour le grand rendez-vous au TD Garden.

Facebook Comments

Leave a Reply