Avec un énorme Kevin Durant, les Warriors remettent les pendules à l’heure

Avec un énorme Kevin Durant, les Warriors remettent les pendules à l’heure

Battus lors du Game 3, les Warriors ont parfaitement réagi à New Orleans avec un large succès 118-92 dans un match totalement maîtrisé. Ils portent le score de la série à 3-1 et auront l’occasion de conclure après-demain à l’Oracle Arena pour aller en finale de conférence pour la 4ème fois de suite.

Kevin Durant, pas au mieux au Game 3, est l’homme du match avec une grosse performance des deux côtés du terrain. Il termine avec 38 points à 15/27, 9 rebonds et 5 passes. Stephen Curry (23 points à 8/17) et Klay Thompson (13 points à 5/13 et 7 rebonds) n’ont même pas eu à sortir un grand match. Draymond Green ne passe pas loin du triple-double avec 8 points, 9 rebonds, 9 passes, 4 interceptions et 2 contres alors que Quinn Cook a lui fait une excellente entrée en jeu avec 12 points en 16 minutes. En face les Pelicans ont eu trop de soucis des deux côtés du terrain, notamment en défense en 1er et 3ème quart et en attaque pendant la majorité de la rencontre avec seulement 36.4 % au tir, à l’image d’Anthony Davis, auteur de 26 points mais à 8/22 en plus de 12 rebonds. E’Twaun Moore ajoute 20 points et Jrue Holiday 19 mais Nikola Mirotic (7 points à 1/7 et 11 rebonds) et Rajon Rondo (6 points à 2/10, 11 rebonds et 6 passes) n’ont pas assez pesé.

Le fil du match

Les Warriors ont effectué un très gros début de rencontre avec une défense agressive, de l’intensité et une grosse adresse en attaque. Kevin Durant a donné le ton avec 6 points rapide alors que Thompson et Curry balançaient à 3-pts pour un score de 14-4 après 3’30. En grande difficulté en défense, laissant beaucoup trop de positions ouvertes, les Pelicans ont vu l’écart passer à 17 unités sur trois nouveaux tirs à 3-pts de Curry et Green (x2), 27-10. Pas dans le match, les Pelicans, malgré 14 points de Davis, accusaient un retard de 15 points après 12 minutes, 37-22. Les champions ont shooté à 60% contre un horrible 28.6% aux locaux.

Les Warriors ont effectué un moins bon début de second quart, à l’exception d’un excellent Quinn Cook, ce qui a permis à New Orleans de réduire un peu l’écart à 10 unités sur un shoot à 3-pts de Jrue Holiday. Bien moins en réussite, les champions ont tout de même maintenu les Pelicans à une dizaine de points grâce à Kevin Durant. Toujours pas en réussite, les Pelicans ont toutefois grappillé de leur retard, notamment grâce à des lancers, 55-48 à 2’20 de la mi-temps. L’intensité est montée d’un ton lorsque sur une tentative de provoquer un passage en force Draymond Green a laissé Davis marquer et a pris dans la foulée une faute technique, pour un retour des Pelicans à seulement 4 points. Grâce à Curry et Durant les Warriors ont stoppé l’hémorragie pour finalement rentrer au vestiaire avec 7 points d’avance, 61-54.

Comme à leur habitude les Warriors ont démarré fort la seconde mi-temps en accélérant le jeu et en passant un 10-2 avec notamment les shoots à 3-pts d’Iguodala et Curry, 71-56. Curry et Durant ont permis aux Warriors de s’envoler avec une avance qui a passé pour la première fois les 20 points, 89-66. C’est finalement avec un matelas de 21 points (94-73) que les hommes de Steve Kerr ont conclu ce 3ème acte, remporté 33-19.

Incapables de faire un run d’entrée de 4ème quart malgré la maladresse des Warriors, les Pelicans ont laissé échapper définitivement ce match, moins 25 à 8′ du buzzer.

Facebook Comments

Leave a Reply