Le proprio des Pistons s’explique; Stan Van Gundy : « Je suis déçu de n’avoir pas eu ce groupe une année entière »

Le proprio des Pistons s’explique; Stan Van Gundy : « Je suis déçu de n’avoir pas eu ce groupe une année entière »

Quelques heures après l’annonce de la séparation entre Stan Van Gundy et les Pistons, on commence à en savoir un petit peu plus sur les raisons de cet événement. Le propriétaire de la franchise de Detroit et son coach/Président des opérations basket se sont rencontrés dans le cadre d’un entretien de fin de saison et les deux parties auraient apparemment eu de nombreux désaccords sur les résultats passés des Pistons et des attentes différentes pour le futur de la franchise.

« Nous avons décidé que ce changement était nécessaire pour mener notre franchise à un niveau supérieur. C’était une décision très difficile à prendre. Je suis reconnaissant envers Stan pour tout ce qu’il a fait pour la franchise et pour la ville. Il a reconstruit la culture de notre équipe, lui a redonnée une attitude de gagnante, de l’éthique de travail et nous a amené en playoffs il y a de ça deux ans. Il s’est donné à fond dès le premier jour pour avoir un impact positif sur la franchise et la communauté. Mais l’équipe n’a pas progressé depuis deux ans et nous avons décidé que ce changement était nécessaire pour reprendre une meilleure dynamique. Stan était un compétiteur et voulait finir le boulot. Il a reconstruit un roster dont nous pensons qu’il peut être très compétitif à l’Est. Je sais qu’il est déçu et qu’il tient vraiment à ses joueurs, son staff, cette franchise et cette ville. C’est un professionnel qui s’assurera que la transition se passera bien et un ami qui, j’espère, me conseillera une fois qu’elle sera faite. » Tom Gores.

Un constat que partage le désormais ex-coach des Pistons.

« Nous avons abordé beaucoup de sujets mais le principal était ces deux dernières saisons sans playoffs et avec 37 et 39 victoires. Vous pouvez parler d’autres choses si vous voulez, mais si on s’était qualifié pour les playoffs rien de tout ça ne se serait passé. Nous n’avons juste pas remporté assez de matchs. » Stan Van Gundy.

Le Californien de 56 ans avait été signé en 2014 et était un des derniers coachs NBA à porter en plus la casquette de président des opérations basket. Une situation qui ne plaisait plus à Tom Gores qui aurait voulu réduire les pouvoirs de Van Gundy.

« Quand ce sujet est arrivé sur la table, j’étais tout à fait ouvert à la possibilité d’abandonner mes fonctions au sein du front office de la franchise et de me concentrer sur le coaching. Je ne me suis pas accroché du tout. Tom voulait des changements et j’étais prêt à consentir à des changements significatifs mais ça n’était pas assez. Tom a décidé au final qu’il avait besoin d’un changement de structure et de leadership.  » Stan Van Gundy.

Van Gundy a également déclaré avoir quelques regrets, notamment celui de n’avoir pas pu coacher pendant une saison entière ce nouveau groupe qu’il avait constitué en mettant la main sur Blake Griffin à la trade deadline.

« Je suis déçu de n’avoir pas eu ce groupe une année entière et en meilleur santé. Pour moi, c’est ce qui est le plus décevant. Je voulais vraiment voir ce groupe ensemble et avoir l’opportunité de les coacher. » Van Gundy.

Son départ a touché les joueurs des Pistons.

« J’étais surpris par l’annonce. Van Gundy était quelqu’un qui a vraiment cru en moi et c’est lui qui m’a donné ma première opportunité. » Reggie Jackson.

« Stan va me manquer, c’était la deuxième fois qu’il me coachait. Il a été très important dans ma progression en tant que joueur. » Ish Smith.

« J’aimerais prendre une minute pour souhaiter le meilleur à Stan et pour le remercier de tout ce qu’il a fait et de son implication dans l’équipe. » Andre Drummond.

Il restait un an de contrat à Van Gundy. Reste maintenant aux Pistons à se trouver un nouveau coach. Le nom de Brent Barry serait sur les tablettes du front office. En revanche, il n’y a pour le moment aucun indice qui nous permettrait de savoir qui le remplacera au poste de président.

Via Detroit News.

Leave a Reply