Les Finales NBA avant l’heure ? L’heure de vérité pour les Rockets; Clint Capela : « Une partie d’échecs »

Les Finales NBA avant l’heure ? L’heure de vérité pour les Rockets; Clint Capela : « Une partie d’échecs »

Éliminés 4-2 en demi-finales de conférence Ouest par les Spurs la saison dernière, les Rockets n’ont plus croisé la route des Warriors depuis une défaite 4-1 au premier tour en 2016. L’année précédente, c’était déjà Golden State qui mettait fin à leur saison, cette fois en finales de conférence, là encore 4-1. Meilleure équipe de la saison régulière cette saison avec un roster ayant bénéficié des arrivées de Chris Paul, Luc Mbah a Moute ou encore P.J. Tucker, Houston jouera à partir de lundi une place pour ses premières finales NBA depuis 1995 et va tout faire pour éviter un scénario à la Toronto.

Car se dresseront devant eux les champions 2015 et 2017 et triples finalistes en titre.

« Cette équipe va être dure, ça va être un combat. Il va y avoir beaucoup d’ajustements après chaque match. Ce sera une partie d’échecs. Bien sûr, on sera prêts. Ils ont été en Finales ces trois dernières années. On est juste excités, tout le monde l’est. Et je suis sûr que tous les fans de NBA aussi. » Clint Capela

« On a fait la moitié du chemin. » Mike D’Antoni

« Ce sont les champions. Ça va être une tâche difficile. Il vaut mieux être prêt. Mais nous avons ce dont nous avons besoin. On est prêts. Ils doivent être prêts pour nous aussi. On a montré toute la saison qu’on jouait bien contre eux. On a fait ce qu’on était supposés faire. On a été la meilleure équipe de la ligue toute l’année, mais ce n’est pas notre objectif. Notre objectif c’est d’aller plus loin. Donc allons-y. » Luc Mbah a Moute

En saison régulière, les Rockets ont remporté 2 de leurs 3 confrontations face à Golden State. En janvier, Clint Capela avait déclaré qu’en jouant comme il le fallait, l’équipe « savait » qu’elle battrait les Warriors en playoffs. Il est l’heure de le prouver.

« C’est bien beau de dire ça en janvier. Mais maintenant, on va se jouer. On verra qui sont les meilleurs. Nous avons remporté deux titres en trois ans. Nous n’allons pas sans cesse parler d’à quel point nous voulons battre telle équipe. Nous voulons remporter un titre, et peu importe qui se retrouve sur notre chemin. Si vous êtes sur notre chemin, alors vous y êtes. Mais nous n’allons pas nous trimbaler en disant ‘Yeah, nous voulons les jouer en finales de conférence.’ Pour faire quoi ? Peu importe qui nous jouons. Mais là il s’avère qu’on va les jouer, donc allons-y. Allons en découdre désormais. Nous avons un objectif. Peu importe qui se retrouve sur notre chemin pour atteindre cet objectif, nous l’affronterons. Nous devons les jouer, parfait. Mais nous n’allons pas courir partout en disant ‘Man, nous voulons tellement les jouer.’ Non, nous voulons vraiment remporter un titre. Un de plus. » Draymond Green

via Houston Chronicle

Leave a Reply