« Quelques petits ajustements » et ça repart ? Mike D’Antoni sur l’avantage du terrain : « On l’avait perdu contre Utah et on est allé le rechercher »

« Quelques petits ajustements » et ça repart ? Mike D’Antoni sur l’avantage du terrain : « On l’avait perdu contre Utah et on est allé le rechercher »

Sur les deux premiers tours des playoffs, les Rockets ont perdu en moyenne 9.7 ballons par match. Lundi, l’équipe est montée à 13, ce qui a permis à Golden State d’inscrire 18 points en transition (dunks, 3-points ouverts), contre seulement 3 pour Houston.

Or contre les Warriors, la marge d’erreur sera encore plus réduite que contre n’importe qui, et les Texans (18 shoots ratés dans le périmètre !) en ont fait l’expérience lundi, avec une défaite 119-106 sur leur parquet d’entrée dans le Game 1.

« Ils ont fait un excellent boulot quand on a pris mauvais tirs ou qu’on a perdu le ballon. Ils sont déjà partis, ils mettent des dunks, des 3-points… Je ne sais pas combien de points sur transition ils ont marqué (18 à 3, ndlr), mais trop ça c’est sûr. Donc on doit trouver de meilleurs tirs et perdre moins de ballons. Plusieurs fois ils ont trouvé des dunks ou des 3-points ouverts parce qu’on ne défendait sur personne. Ce n’est pas possible. » James Harden

Bon plan : Jusqu’à 40% de réduction sur les Jordan Retro. C’est ici

« On doit réduire le nombre de ballons perdus (4 de sa part, tout comme Harden, ndlr). On était plutôt bien dans ce domaine en playoffs jusque-là, on doit simplement être un peu meilleurs dans tout. Ce n’est pas comme si c’était une énorme victoire. Le match nous a échappé quand on a commencé à faire faute vers la fin du match, et qu’ils ont commencé à rentrer des lancers-francs. On était encore dans le match, avec quelques petits ajustements on sera là. » Eric Gordon

Malgré les 9 points d’avance acquis en début de rencontre, les locaux ont été rejoints 56 partout à la mi-temps avant de doucement couler en seconde mi-temps (63-50 pour les Warriors sur les deux derniers quarts).

« Personne ne va paniquer. Nous sommes un groupe vétéran. On a déjà perdu ici dans une autre série. Il n’y a rien qu’on ne puisse pas corriger. » P.J. Tucker

Hormis James Harden (41 points) et Chris Paul (23 points, 11 rebonds), les Rockets ont shooté à seulement 38.6% (17/44). Là encore, ce sera loin d’être assez pour espérer quoi que ce soit face aux triples finalistes et double champions. Car en face, Kevin Durant (37 points), Klay Thompson (28 points) et Stephen Curry (18 points) ont combiné pour un 31/60 aux tirs.

« Ils ne sont pas champions pour rien. Si on veut les battre, on doit être plus affûtés que ça mentalement. KD est difficile à jouer. On peut l’accepter. Mais on ne peut pas accepter ça et ensuite faire des erreurs mentales, et c’est ce que nous faisons. La combinaison des deux a été dévastatrice. On va s’améliorer. On fera des ajustements sur les petites choses qu’on peut faire mieux. » Mike D’Antoni

Même revenus de 13 à 4 points à la fin du 3ème quart, les Rockets ont vu leurs adversaires rentrer 4 de leurs 5 shots suivants, dont deux 3-points de Thompson et un autre signé Durant pendant un 13-4 pour reprendre le contrôle du match.

« Je ne pense pas à la pression (par rapport aux layups ratés, ndlr). Beaucoup des shoots qu’on a raté étaient faisables, ça arrive dans n’importe quel match. Mais défensivement on doit être meilleurs, sur certains matchs et certaines séries vous pouvez faire ces erreurs et les gars ne rentrent pas leurs tirs mais ce soir à chaque fois ils ont mis leurs tirs. On va revoir le match et on va devoir faire mieux parce qu’ils vous font payer vos erreurs. Il faut qu’on communique mieux, ce sont des choses qu’on pense pouvoir corriger. » Chris Paul

Après s’être battu toute la saison pour finir premiers de la conférence Ouest avec un bilan historique pour la franchise de 65 victoires pour 17 défaites, l’équipe vient de céder son avantage du terrain d’entrée et devra absolument prendre le Game 2 pour ne pas mettre les pieds dans un scénario qui pourrait s’avérer très dangereux pour elle dans la suite de la série.

« Ça ne m’inquiète pas. Bien sûr on a perdu. Maintenant le plus important c’est le match de mercredi. Pour voir si on a la mémoire courte. On ne peut pas penser à ce match autrement que pour faire des ajustements. On doit gagner le match mercredi et aviser ensuite. On peut gagner ici, on peut gagner là-bas. C’est sympa d’avoir l’avantage du terrain. On ne l’a pas, il faut qu’on aille le chercher.

On avait perdu contre Utah et on est allé le rechercher. Donc ce n’est pas comme si nous ne l’avions pas fait. Ce serait sympa qu’on puisse gagner tous les matchs à domicile avant d’accéder au prochain tour à chaque fois. Mais généralement ça ne se passe pas comme ça. » Mike D’Antoni

Facebook Comments

Leave a Reply