Marcus Smart : « Tu ne peux pas continuer à laisser passer ça »

Marcus Smart : « Tu ne peux pas continuer à laisser passer ça »

Al Horford libéré de tout marquage et sur le point de marquer 2 points sur un lob, J.R. Smith a dangereusement poussé le pivot des Celtics vers la sortie alors qu’il restait 3 minutes et 50 secondes à jouer et que Boston menait de 8 points hier.

Ni une ni deux, Marcus Smart est venu défendre son coéquipier en se confrontant directement au Cav et les deux ont fini avec une technique chacun (plus une flagrante pour Smith).

« C’est juste que tu ne peux pas continuer à laisser passer ça. Ce n’est pas la première fois que J.R. fait quelque chose de dirty comme ça, surtout quand il joue contre nous. Il a une réputation, surtout contre nous. On le sait. C’est comme quand quelqu’un vous cherche jusqu’à ce qu’il vous trouve, c’est ce que j’ai essayé de faire. L’un de mes gars était par terre et ça ne m’a pas plu.

On joue au basket. Al était en l’air, sans défense. Il ne peut pas contrôler la direction que son corps va prendre, il ne regarde même pas et vous lui mettez deux mains dans le dos, c’est sale. » Marcus Smart

Horford a apprécié, et pense même que ce moment a permis à Boston de mieux terminer son match.

« Oui pour moi ce n’était pas un geste justifié. C’est aussi ça notre groupe, on se serre les coudes. Mais c’est comme ça, on est passé à l’action suivante et on était encore plus concentré après ça. » Al Horford

Smith lui a assumé après le match, même s’il n’a pas l’air d’avoir saisi la dangerosité de son geste (la flagrante 2 aurait qui plus est largement pu tomber), soulignant plutôt le côté « pas de panier facile » de sa faute.

« C’était un bon coup de sifflet. Je l’ai clairement poussé. Ce n’est pas comme si j’avais essayé de le mettre par terre. Je voulais juste m’assurer qu’il ne l’ait pas. C’était une bonne grosse faute. Je comprends pourquoi ils m’ont donné une flagrante. » J.R. Smith

via Boston Globe

Leave a Reply