Steve Kerr : « Stephen Curry est un petit Tim Duncan »

Steve Kerr : « Stephen Curry est un petit Tim Duncan »

Dire que Stephen Curry est en difficulté depuis son retour de blessure serait exagérer (23,2 points à 49% aux tirs et 41% à trois points) mais le meneur des Warriors n’est pas non plus complétement lui-même. Curry n’est pour le moment pas capable de se jouer des défenses comme il a pu le faire par le passé, du coup, les hommes de Steve Kerr ont axé leur jeu autour de Kevin Durant, indéfendable depuis le début des playoffs (28,8 points à 50% aux tirs). Mais le meneur est loin d’être inactif pour autant. Son activité défensive, ses écrans en attaque et ses courses sans ballon aident les Warriors à fluidifier leur jeu.

« Je fais ça le plus possible. J’essaie d’être polyvalent, que je shoote 15 trois points, que je mette 18 points ou 40, j’essaie de trouver un moyen d’avoir un impact des deux côtés du terrain. Offensivement, c’était un peu différent hier, j’ai pu aller dans la peinture. Ils ont essayé de nous empêcher de tirer à trois points et d’autres gars ont pu avoir de super shoots. Je dois être une menace, tout le temps. Je dois aussi faire attention à ne pas perdre le ballon et gérer le match. » Stephen Curry.

Toutes ces petites choses peuvent sembler anecdotiques mais les superstars consentent rarement à exécuter ces tâches et le dévouement de Stephen Curry est remarquable. Ses coéquipiers lui en sont d’ailleurs reconnaissants.

« Vous parlez de Stephen Curry ? Bien sûr qu’il fait toutes ces petites choses. Vous le connaissez suffisamment pour éviter d’insinuer qu’il ne le ferait pas. » Kevin Durant.

La volonté du meneur de se mettre au service de l’équipe rappelle à son coach Steve Kerr un autre joueur, que beaucoup considèrent comme le meilleur ailier fort de l’histoire.

« Je l’ai souvent dit, mais c’est un petit Tim Duncan. Il lui ressemble beaucoup dans son comportement, très stoïque. Il a cette capacité de toujours faire ce qui est le mieux pour l’équipe, de toujours accepter son rôle dans les médias. Rien ne semble le toucher et c’est pour ça que cette équipe est aussi solide. Nous avons beaucoup de gars supers qui comprennent comment ça marche mais Steph donne le ton pour tout le monde. » Steve Kerr.

Ce leadership s’est particulièrement vu lors du premier match de la série entre les Rockets et les Warriors, remporté par joueurs d’Oakland sur le score de 119 à 106. Le meneur n’a pas explosé la marque comme il sait le faire (18 points à 8/15) mais ça ne veut pas dire qu’il n’a pas eu d’impact sur le match.

« Son impact a toujours été plus que du scoring. Cette action où il a intercepté la balle et fait une super passe à Andre Iguodala nous a mis en bonne position pour faire un run. Il a fait plein de bonnes choses et a eu une soirée efficace en attaque. » Klay Thompson.

« Il est vraiment prêt à rester en retrait quand il n’est pas prêt à prendre feu. Sa personnalité est aussi impressionnante que son talent. Il peut mettre son ego de côté et comprendre ce qui est le mieux pour l’équipe. Ça n’arrive pas souvent avec des gars aussi talentueux que ça. » Steve Kerr.

Et c’est pour cet état d’esprit que Durant a quitté OKC pour rejoindre les Warriors il y a deux ans.

« Kevin voulait jouer avec Steph. Ils se respectent et ils ont le même talent. Ces gars voulaient jouer ensemble, ils savaient dans quoi ils s’engageaient. J’ai dit à Kevin que si je pouvais choisir un gars avec qui passer une carrière NBA je choisirais Curry. Les gars disent beaucoup de choses à propos des sacrifices que l’ont peut faire mais il faut toujours regarder ce que font réellement les joueurs. Le voir revenir de blessure et trouver ce rythme ne me surprend pas. Il n’a jamais voulu se faire passer avant l’équipe. Il n’est pas comme ça. » Bob Myers, le General Manager des Warriors.

Le deuxième match entre les Warriors et les Rockets aura lieu ce soir (mercredi).

Via Mercury News

Leave a Reply