PJ Tucker et Trevor Ariza en mode Splash Brothers; Ariza : « J’ai tout oublié du Game 1 »

PJ Tucker et Trevor Ariza en mode Splash Brothers; Ariza : « J’ai tout oublié du Game 1 »

Lors du Game 1 James Harden avait sorti une énorme performance, mais ses coéquipiers n’avaient pas été à la hauteur, pas assez impliqués et bien trop maladroits. Leur réaction était donc attendue cette nuit et elle a été impressionnante ! Tout a commencé avec Trevor Ariza, qui a donné le ton des deux côtés du terrain. L’ailier a planté pas moins de 15 points en première mi-temps et participé au joli mouvement de balle des siens en délivrant 6 passes, bien au-dessus de ses standards.

« J’étais excité d’être sur le terrain ce soir. J’ai tout oublié du Game 1. J’ai concentré toutes mes pensées sur le Game 2 et ce que je pouvais faire pour aider notre équipe. Être agressif en défense, c’est ce dont mon équipe a besoin, donc c’est ce que j’ai essayé de faire. » Ariza

Il a finalement inscrit 19 points à un superbe 7/9 au tir et il n’a pas été le seul à briller. PJ Tucker, excellent depuis le début des playoffs mais limité à 1 point à 0/3 dont 0/2 à 3-pts lors du game 1. Cette nuit il s’est souvent retrouvé totalement ouvert dans le corner après une bonne circulation du ballon et ne s’est pas fait prier pour punir les Warriors. En feu, il a shooté à 8/9 dont un 5/6 à 3-pts pour 22 points !

« Je shoote ces 3-pts dans le corner depuis longtemps. Je n’essaye pas à tout prix de prendre ces shoots dans le corner, c’est juste pour écarter le jeu. James et Chris opèrent sur pick & roll avec Clint et cela permet d’écarter le jeu. Dans ce cas la défense aide sur le pivot ou double James et cela permet d’avoir un 3-pts ouvert dans le corner. Pour écarter le jeu il faut être placé dans le corner. Je suis placé là. Bien sûr vous voulez pouvoir mettre ces shoots. Ils prennent toujours de bonnes décisions et me trouvent. Je veux juste mettre ces shoots. » Tucker

« Il a commencé dès le premier match de la saison. A Golden State je crois qu’il a rentré beaucoup de tirs à 3-pts. Il a ensuite connu une période où il les manquait et il a commencé à se poser des questions. Mais personne dans l’équipe, pas le staff en tout cas, ne l’a remis en doute. Ce gars est un Warrior. S’il les met, il les met. Si tu en prends 5 et que tu en rates 5, nous en prenons 100 sur le match, alors qui s’en préoccupe ? Donc je lui dis de ne pas s’en préoccuper. Mais il n’hésite pas. Il trouve quand même un moyen d’impacter le jeu même quand ils ne rentrent pas. » Mike D’Antoni

Quand ils rentrent c’est un énorme bonus pour les Rockets, et quand Eric Gordon est lui aussi chaud comme Tucker et Ariza, les Rockets sont tout simplement injouables.

« Ce soir tout a été alimenté par notre défense. Nous avons trouvé le joueur ouvert au bon moment et les gars ont mis leurs shoots. Quand nous jouons comme ça cela devient fun, et c’est pour cela que nous avons eu un bon résultat ce soir. » Gordon

Gordon a planté 27 points à 8/15 dont 6/9 derrière l’arc.

« Je veux toujours être agressif, mais comme je l’ai dit tout a été alimenté par notre défense et nous avons trouvé le joueur ouvert au bon moment. Ce n’est pas moi qui ai pris feu. Trevor était vraiment dans le rythme et PJ aussi. Ils nous ont boostés et ont rendu tout plus facile pour tout le monde. » Gordon

Facebook Comments

Leave a Reply