Steve Kerr : « Nous avons eu tout ce que nous méritions, ils nous ont bottés le cul »

Steve Kerr : « Nous avons eu tout ce que nous méritions, ils nous ont bottés le cul »

Il n’y a eu que 48 heures entre le Game 1 et le Game 2 mais c’était le jour et la nuit pour les deux équipes. L’attaque des Warriors a disparu, leur intensité en défense et leur adresse aussi, alors que dans le même temps les Rockets montraient qu’ils pouvaient faire circuler à merveille le ballon pour obtenir des positons ouvertes qu’ils n’ont pas lassées passer.

« Je pense que le match se résume au fait que les Rockets ont fait preuve de la force nécessaire pour remporter un match et nous non. Je crois que nous avons perdu 7 ballons dans le premier quart. Nous avons donné rapidement le ton concernant notre jeu, et nous les avons laissés prendre confiance et avoir des paniers faciles en transition. Nous les avons laissés prendre un peu feu. Mais il faut leur donner du crédit. Ils ont fait un super match, et tout leur réussissait. Nous avons eu tout ce que nous méritions, ils nous ont bottés le cul, il n’y a pas d’autre façon de le dire. Ils ont tout simplement joué bien plus dur qu’ils ne l’avaient fait dans le Game 1. Ils ont joué avec plus de confiance, fait quelques ajustements qui ont été efficaces. Ils ont fait du bon boulot. Quand vous arrivez en playoffs avec des équipes qui sont excellentes et très talentueuses, cela se résume souvent à qui a le dessus en termes d’agressivité et de désespoir. Ils étaient désespérés ce soir et nous non, et le résultat l’a montré. » Steve Kerr

« Je pense que notre plan de jeu en termes de discipline n’était pas bon. Nous savions avec quelle intensité ils allaient entamer la rencontre. Ce n’est pas quelque chose que nous n’avions jamais vu. Nous n’avions juste pas un bon game plan en termes de discipline. » Draymond Green

Les Warriors ont perdu 5 ballons lors des 5 premières minutes et ont permis aux Rockets de prendre rapidement les commandes, pour ne plus jamais les lâcher.

« J’ai commencé le match avec un ballon perdu et une faute, ce n’est pas possible. J’ai permis à Trevor Ariza et au public de se mettre dedans, donc je prends l’entière responsabilité du début de match. Après ça c’est contagieux, mes coéquipiers me suivent donc je ne peux pas commencer le match comme ça. » Kevin Durant

Leur devise « strength in numbers » n’était pas vraiment en démonstration cette nuit puisque Kevin Durant a été seul au monde avec 38 points, abandonné par les Splash Brothers, qui ont combiné seulement 24 points à 10/30. Draymond Green a lui manqué d’intensité par rapport à ce qu’il montre d’habitude. Sans mouvement du ballon en attaque face à une défense plus agressive, ils ont rentré seulement 9 de leurs 30 tentatives à 3-pts. En face les Texans récitaient leur basket et ont fait tomber la pluie avec un 16/42 à 3-pts et un danger qui est venu de partout avec 5 joueurs à au moins 16 points.

« Chris (Paul) a été super. Il a fait un grand match. Toute leur équipe a été fantastique. Evidemment Chris et James sont leurs leaders. Vous vous attendez à ça de la part de Chris Paul. Quand vous regardez le reste de l’équipe, Ariza, Tucker, Gordon, ils étaient tous chauds. Ils ont eu exactement le match qu’ils voulaient. Tout leur réussissait. Ils ont impliqué tout le monde. Ca a été l’exact opposé du Game 1. Il faut leur donner du grédit. Ils ont répondu présent et fait le job. » Kerr

« Ils ont mis des shoots et nous étions en retard sur nos rotations et nos changements en défense. Ils sont allés dans la raquette et nous savons qu’ils opèrent en isolation en essayant de driver vers le cercle et de mettre le ballon dans la raquette. La différence entre le Game 1 et le Game 2 c’est qu’ils ont trouvé des joueurs sur les ailes et dans les corners et qu’ils ont mis leurs shoots. » Stephen Curry

C’est désormais aux Warriors de régler leurs soucis en vue du Game 3, cette fois à domicile, à l’Oracle Arena.

Facebook Comments

Leave a Reply